Accueil > Sports > Ski alpin > Équipement et histoire

Ski alpin Équipement et histoire

   

Équipement

   

Histoire

Chaussures

Chaussures renforcées en matière plastique conçues spécialement pour la compétition. On peut surélever le pied par rapport à la semelle des chaussures afin d'augmenter la capacité d’appui sur le ski, mais la distance maximum tolérée entre la semelle et le pied est actuellement de 45 mm chez les hommes comme chez les femmes.

Gants

Gants en cuir ou en matière synthétique. Les gants de slalom sont souvent munis d'une protection en plastique sur l'avant-bras qui permet aux athlètes de dégager les piquets de porte de leur trajectoire au moment du passage entre les portes.

Lunettes

Les lunettes de ski assurent une protection contre le milieu ambiant, y compris la réverbération et les effets de la vitesse. Différentes couleurs filtrantes sont prévues afin d’optimiser le contraste et la visibilité.

Casque

Le port du casque est obligatoire en descente et en super-G, mais cette protection est fréquemment utilisée en slalom et en slalom géant. On peut également fixer une mentonnière sur le casque.

Bâtons

En descente et en super-G, les bâtons de ski ont un profil courbe formant une sorte d'enroulement autour du corps pour améliorer l'aérodynamique. Dans les épreuves de slalom, les bâtons sont rectilignes. Par ailleurs, ils comportent souvent une protection en plastique couvrant les phalanges qui permet aux athlètes de dégager les piquets de porte de leur trajectoire au moment du passage entre les portes.

Skis

Les skis sont généralement constitués de divers matériaux (bois, fibres composites) résistant particulièrement bien à l'usure durant les courses. Leur "comportement" sur la neige dépend de paramètres comme la longueur, la largeur et la forme, lesquelles varient en fonction des épreuves. La longueur, la hauteur et le rayon des skis obéissent à des normes précises. Les carres métalliques des skis sont affûtées pour chaque course, ce qui assure la prise de carres nécessaire sur la neige dure.

Combinaison

Le port d'une combinaison moulante permet d'améliorer l'aérodynamique, mais certains seuils de perméabilité à l'air doivent être respectés dans la conception. L'incorporation d'un rembourrage est possible. En descente, des protections dorsales sont généralement ajoutées. En slalom, des tampons de protection sont portés par les skieurs au niveau des bras, des genoux et des tibias.

Fixations

Constituant l'interface chaussure/ski, les fixations sont munies d'une sécurité qui libère la chaussure au-delà d’une torsion ou d'un impact donnés, selon le réglage. La distance maximum tolérée entre la semelle des skis et la semelle des chaussures est de 55 mm.