Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Yuzuru Hanyu écrit un page d’histoire en patinage artistique

Sotchi 2014

Options

Yuzuru Hanyu écrit un page d’histoire en patinage artistique

Yuzuru Hanyu écrit un page d’histoire en patinage artistique
©Getty Images (2)

14/02/2014

Au cours d’une finale dramatique, passionnante, c’est celui qui a le plus tenté qui a fini par l’emporter. Auteur d’un record du monde au delà des 100 points lors du programme court, le Japonais Yuzuru Hanyu a réussi à devenir le premier champion olympique en patinage artistique messieurs de son pays. Malgré un libre imparfait. Le Canadien Patrick Chan prend l’argent et le Kazakh Denis Ten est en bronze. Un podium historique !

Le prodige de 19 ans, Yuzuru Hanyu, est devenu vendredi le premier Japonais à monter sur la première marche du podium olympique, malgré deux chutes, devant son rival le Canadien Patrick Chan. Personne ne doutait que le titre olympique se jouerait entre Hanyu et Chan, tous deux venus honorer leur pays respectif, jamais titré aux Jeux dans la catégorie messieurs.

Chan était le triple champion du monde en titre alors que Hanyu est arrivé en perturbateur avec son lot de talent et la charge émotionnelle qu'il transmet sur la glace. Lors du programme court, Hanyu s'est clairement positionné en tête en établissant un score historique de 101,45 qui a fait de lui le premier patineur de l'Histoire à passer la barre mythique des 100 points. Chan se tenait derrière, avec 4 points de retard.

 

Passé sur la glace de l’Iceberg avant le Canadien, Hanyu a créé la surprise en chutant deux fois dès la première minute de son programme. Pourtant connu pour son fort mental, ce perfectionniste a toutefois réussi à se reprendre. Au final l'émotion qu'il dégage, ses combinaisons de sauts, ses transitions et ses qualités artistiques exceptionnelles auront fait la différence. Il s'est imposé avec un total de 280,09 points, avant de tomber dans les bras de son entraîneur ravi, Brian Orser. Il est le plus jeune champion olympique de sa discipline en 66 ans !

« Un cadeau pour mon pays »

« Oh mon Dieu! Je suis si surpris ! Je ne trouve pas les mots. Ce programme a été si difficile pour moi, j'étais épuisé, physiquement. Je suis tellement choqué par cette victoire. Je suis fier en tant que Japonais d'avoir accompli un tel exploit. Les Jeux Olympiques sont si imprévisibles. C'est la première fois de ma vie que suis nerveux en compétition. Je suis vraiment perturbé par ma performance mais j'ai donné tout ce que j'avais. Cette victoire est un cadeau pour mon pays. », a indiqué Hanyu.

Patrick Chan n'aurait plus eu qu'à dérouler mais lui aussi a été loin d'être parfait. Il a obtenu 275,62 points, mais n'a pas chuté. Ses deux derniers titres mondiaux ont été glanés malgré une chute. Chan a échoué à briser le signe indien qui semble frapper le Canada. C'est la cinquième fois qu'un Canadien termine sur la deuxième marche d'un podium olympique chez les messieurs.

« Je voulais rester concentré sur moi, mais j'ai fait plusieurs petites erreurs. Le patinage est difficile. Sentir la médaille m'échapper a été un sentiment terrible. Je suis déçu mais la vie continue », a dit Chan. Le Canadien a néanmoins gagné deux médailles du même métal, après avoir glané l'argent dimanche 9 février lors de la nouvelle épreuve par équipes. « Je repars avec ces deux médailles, je suis tout de même content » ajoute-t-il.

Le bronze est revenu au Kazakh Denis Ten (255,10), la belle surprise de cette soirée. Ten, vice-champion du monde 2013, est remonté de la 9e place à l'issue du programme court à la 3e après le libre, un programme de bonne facture et sans faute. Le Kazakh revient de loin après avoir tout subi cette saison: un urticaire violent, une infection, une blessure à une cheville et une rage de dents.

Le patineur sans doute le plus déçu de ces Jeux est l'Espagnol double champion d’Europe Javier Fernandez, médaillé de bronze aux Mondiaux 2013, une première dans la discipline pour l'Espagne qui espérait bien fêter un podium olympique. Mais le partenaire d'entraînement de Hanyu à Toronto est, lui aussi, tombé pour se retrouver au pied du podium.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE