Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Yuna Kim veut prolonger son règne à Sotchi

SOTCHI 2014

Options

Yuna Kim veut prolonger son règne à Sotchi

09/01/2014

Yuna Kim a marqué l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver en réalisant un des plus beaux exploits de ceux de Vancouver en 2010. Après une pause dans sa carrière, elle est revenue en 2013 pour gagner un nouveau titre de championne du monde. Elle rêve maintenant d’un doublé olympique, comme Katarina Witt en 1984 et 1988.

Ce 25 février 2010 dans le Pacific Coliseum de Vancouver, Yuna Kim met le feu à la glace, éblouit le public et les juges, obtient les plus hauts scores jamais accordés à un patineur et remporte la médaille d’or à 19 ans. Elle marque durablement l’histoire olympique de la Corée du Sud en lui apportant son premier titre en patinage artistique, et devient la plus grande star sportive du Pays du Matin Calme.

Tout dans son patinage, de ses exploits techniques faits de combinaisons triple-triple ou de sa pirouette en basculement arrière estampillée « Yuna Camel », jusqu’à une grâce qui soulève une vague d’émotion parmi les 15 000 spectateurs, font de sa prestation une des plus belles des Jeux d’hiver 2010, saluée par le président du CIO Jacques Rogge, et couronnée par un total cumulé de 228,56 points qui entre dans le livre Guiness des records.

Kim, qui a démarré le patinage à six ans, et qui a développé ses talents à partir de 2006 sous la férule de l’ancien champion canadien Brian Orser à Toronto, est une habituée des premières.

En Grand Prix ISU junior puis sénior ainsi qu’aux championnats du monde où elle a pris le bronze en 2007 et 2008, puis l’or en 2009 à Los Angeles, elle a ouvert le palmarès de la République de Coréé.

Après son formidable exploit olympique, elle se classe encore 2e des Mondiaux 2010 et 2011, puis met sa carrière entre parenthèses durant presque deux années, expliquant en octobre 2011 : « Après les Jeux l’an dernier, j’ai été entraînée dans un tourbillon d’activités, en plus de tous les préparatifs pour les compétitions. J’ai senti que j’avais besoin de prendre une pause ». 

Yuna Kim devient alors l’ambassadrice de charme de la candidature de Pyeongchang pour les Jeux d’hiver 2018. Elle monte à la tribune devant les membres du CIO à Durban, le 6 juillet 2012. Pyeongchang est élue au premier tour ville hôte des XXIIIe Jeux d’hiver.

Un retour fracassant

En 2013, elle décide de remettre ses patins, expliquant « J’adore le patinage artistique, et c’est là où j’excelle. C’est pourquoi j’ai décidé de revenir ». Avec en point de mire, la défense de son titre à Sotchi ! La voilà sur la glace de London (Ontario, Canada) le 14 mars, pour le programme court des championnats du monde 2013…. qu’elle termine à la 1ère place.

Le surlendemain, son nouveau festival de combinaisons triple-triple parfaitement exécutées lors de son programme libre lui valent une très large victoire et un deuxième titre mondial ! À propos de ce retour fracassant, Kim explique à un public aux anges  « Les Jeux Olympiques, c’est la plus grande compétition, elle est inoubliable pour tous les athlètes, et je suis décidée  à revivre cette expérience ».

 

Mais en septembre, Kim se blesse au pied droit et doit observer six semaines d’arrêt. On sait qu’aucun contretemps ne l’a jamais arrêtée dans son parcours vers ses plus beaux succès. Celui-ci pas plus qu’un autre. La Coréenne disposera sûrement de tous ses moyens quand il sera l’heure de viser le premier doublé olympique en patinage artistique depuis Katarina Witt en 1984 et 1988.

Suivez Yuna Kim dans l'Athletes' Hub:

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE