Accueil > Actualités > Barcelone 1992 Actualités > Yolanda Gail Devers - Athlétisme

Barcelone 1992

Options

Yolanda Gail Devers - Athlétisme

07/09/1992

Contre toute attente

Comme souvent avec les grands champions, le succès de Yolanda Gail Devers n’arriva pas sans encombres et rebondissements. En effet, l’Américaine manqua à se qualifier aux Jeux Olympiques de Séoul, en 1988, dû à une hyperactivité de la thyroïde, symptôme d’une maladie mystérieuse que les médecins peinaient à identifier. Sujette aux migraines, vertiges et troubles de la vue, Devers perdit plus de dix kilos avant d’être finalement diagnostiquée, en 1990, comme souffrant de la maladie de Basedow. Deux années d’entrainement intensif suivirent son traitement, qui lui permirent de remporter l’Or aux Jeux Olympiques de Barcelone.

Une photo d’arrivée à couper le souffle

Devers remporta le 100m féminin avec un temps de 10.82, juste devant la Jamaïcaine Juliet Cuthbert. Lorsque la photo d’arrivée fut examinée, elle démontra que, incroyablement, cinq athlètes avaient franchi la ligne d’arrivée à tout juste 0.06 secondes d’intervalle. Devers participa également au 100m haies, mais ne termina qu’en cinquième position après avoir renversé le dernier obstacle.

Domination olympique

La sprinteuse américaine aux ongles extra longs _ sa marque de fabrique -, devint rapidement une véritable sensation. Continuant sur sa lancée, elle devint la première femme à conserver un titre olympique sur 100m depuis sa compatriote américaine Wyomia Tyus, en 1968. Quatre ans après Barcelone – cette fois, sur sa terre natale, à Atlanta -, Devers remporta son deuxième titre olympique devant la Jamaïcaine Merlene Ottey, bien qu’elles arrivèrent pratiquement simultanément. Enfin, une autre médaille d’or au relais 4x100m éleva son palmarès à trois médailles olympiques.

Honorée par les siens

Née à Seattle, dans l’état de Washington, Devers grandit à San Diego, en Californie et obtint, en 1984, un diplôme de l’école secondaire de Sweetwater, qui plus tard nomma son stade en son honneur.

Découvrez les photos

À LA UNE