Accueil > Actualités > Actualités de Lake Placid 1980 > Vera Zozulya - Luge

Lake Placid 1980

Options

Vera Zozulya - Luge

Vera Zozulya - Luge

25/10/2013

La lugeuse soviétique d'origine lettone Vera Zozuļa se présenta aux Jeux Olympiques de Lake Placid 1980 comme seconde grande favorite pour l'or derrière l'Ouest-Allemande Melitta Sollmann, championne du monde et d'Europe en titre.
En épreuve simple, les luges de course, semblables à des luges ordinaires, ne pèsent pas plus de 23 kg, contre 27 kg pour les épreuves doubles. Les concurrents, appelés lugeurs, dévalent la piste les pieds en avant, n'utilisant que leurs jambes et leurs épaules pour guider l'engin.

La première compétition de ce sport palpitant et risqué fut organisée en 1883 à Davos, en Suisse, tandis que les premiers Championnats du Monde eurent lieu 72 ans plus tard, en 1955. Dans les années 1960, la discipline était dominée par l'Allemagne de l'Est, l'Autriche et l'Union Soviétique.

La luge est un sport particulièrement dangereux, même comparé au bobsleigh. Les athlètes, seuls ou par équipe de deux, s'agrippent à leur petite luge sans bénéficier d'aucune protection latérale, contrairement aux bobeurs. Pour remporter la course, le lugeur doit savoir réagir instantanément, négociant des virages serrés à une vitesse folle, tandis qu'en bobsleigh deux ou quatre athlètes sont en constante coordination pour ne faire qu'un.

Outre une excellente condition physique, un lugeur doit avoir des nerfs d'acier. Ancienne lutteuse, Zozuļa ne manquait ni de courage, ni d'endurance, ni de muscles. Avant de se rendre dans le nord de l'État de New York pour les Jeux de 1980, elle avait connu le succès lors de l'épreuve simple féminine des Championnats du Monde FIL de Luge en décrochant l'or en 1978 et l'argent en 1977. Elle s'était également illustrée aux Championnats d'Europe FIL de Luge en remportant l'or en 1976 et le bronze en 1978.

Au terme des deux premières journées de compétition à Lake Placid, Zozuļa, 19e concurrente sur 26 à prendre le départ, parvint à devancer sa rivale est-allemande après deux descentes, abordant ainsi les deux derniers jours de compétition en pole position. Elle s'accrocha - littéralement - jusqu'au bout pour souffler le titre à Sollmann avec un temps global de 2:36.537.

Par la suite, Zozuļa décrocha également une médaille de bronze aux Championnats du Monde de 1981 et remporta la Coupe du Monde de Luge simple féminine en 1982. Elle retourna défendre son titre olympique quatre ans plus tard à Sarajevo, mais n'obtint que la cinquième place, l'Allemagne de l'Est imposant de nouveau sa domination dans la discipline en s'attribuant l'or, l'argent et le bronze : les choses reprenaient l'ordre naturel qu'elle avait bouleversé de manière si spectaculaire à Lake Placid.

Zozuļa devint ensuite entraîneuse de luge en URSS, en Lettonie et en Pologne. Elle entra au Temple de la renommée de la Fédération Internationale de Luge de Course en 2006. Jusqu'à ce jour, elle fut la seule lugeuse non-germanophone à remporter une médaille d'or olympique.

À LA UNE