Accueil > Actualités > future-games-news-vancouver-2010 > Vancouver 2010 tire sa révérence sur des résultats financiers positifs

Vancouver 2010 News

Options

Vancouver 2010 tire sa révérence sur des résultats financiers positifs

Vancouver 2010 takes its final bow with positive financial figures

04/07/2014

Onze ans après s’être vu confier l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2010, le comité d’organisation de Vancouver (COVAN) vient de publier son rapport financier et d’exploitation, qui fait état de résultats financiers positifs et d’aucune dette, mettant officiellement un terme à ses activités.  

Aujourd’hui, après la publication du rapport financier et d’exploitation, la dissolution du conseil d’administration et la clôture du projet dans son ensemble, le COVAN a atteint son objectif, à savoir organiser des Jeux réussis en laissant un héritage durable et sans dettes.

Le Comité International Olympique (CIO) a joué un rôle clé en permettant au COVAN d’atteindre ces résultats financiers positifs puisqu’il a contribué à hauteur de USD 721 millions au budget des Jeux Olympiques. Ce budget était presque entièrement financé par des fonds privés, avec une large contribution du CIO tirée des revenus provenant de la vente des droits de diffusion et du programme TOP des partenaires olympiques. Les comités d'organisation disposent ensuite de leurs propres sources de revenus comme les sponsors nationaux, l'octroi de licences et la vente des billets.

Qu’il s’agisse des installations sportives ultramodernes, des sites, des améliorations pour l’infrastructure de transport ou encore des bienfaits pour l’environnement et l’économie, Vancouver a utilisé les Jeux Olympiques d’hiver comme un catalyseur pour susciter la fierté et l’unité de part et d’autre du pays, et laisser de nombreux héritages durables.

Un héritage financier positif

Les résultats financiers du COVAN font état de recettes et de dépenses d’environ CAD 1,9 million. Tous les fournisseurs ont été payés et tous les revenus collectés. Comme promis en décembre 2010, les Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver se sont conclus libres de toute dette, et sans que le gouvernement n’ait à apporter de fonds supplémentaires.

Durant la période de dissolution, qui a débuté en 2010, le COVAN a réglé et clos plus de 2 700 contrats d’achat et plus de 250 contrats productifs pour des biens et services nécessaires à l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2010.

Des legs durables pour la communauté

Vancouver bénéficie toujours d’être une ville olympique, grâce à l’héritage planifié par le COVAN avec le soutien de partenaires locaux et du Mouvement olympique.

À titre d’exemple, grâce à l’aide du CIO, le COVAN a pu s’assurer que les installations sportives de Whistler laisseraient un héritage à long terme en étant reprises par une organisation à but non lucratif.

Des succès similaires ont été enregistrés à Vancouver également. La piste de patinage de l'anneau de Richmond a été transformée en un lieu ouvert au public qui comprend deux patinoires, des terrains de badminton, de volleyball et un centre de fitness de 700 mètres carrés, permettant ainsi à encore plus de personnes, notamment des jeunes, de faire du sport.

Vancouver a été la première ville hôte à créer, dès le processus de candidature, une organisation à but non lucratif ayant pour objectif de faire fructifier l'héritage des Jeux sur le long terme pour la population locale. Le programme 2010 Legacies Now a été créé pour insuffler des changements sociaux positifs et quantifiables en se concentrant sur le sport, les arts, l'alphabétisation, l'environnement, l'accessibilité et le volontariat.

Un village rentable

En avril dernier, la Ville de Vancouver, en coopération avec le COVAN, a vendu le reste des appartements de résidences en copropriété de l’ancien village olympique à une entité privée, ce qui lui a permis non seulement de rembourser sa dette relative à la construction du village, mais aussi de réaliser un bénéfice de CAD 70 millions, lequel sera réinvesti dans des équipements collectifs et des infrastructures publiques.

Le village olympique avait accueilli quelque 2 800 athlètes et officiels durant les Jeux Olympiques d’hiver de 2010. Construit sur le dernier endroit du quai qui n'était pas encore développé, il a été conçu de manière à devenir un modèle de développement sur les plans économique, social et environnemental, et a permis de réhabiliter le quartier situé sur les quais.

Vancouver 2010 : faits et chiffres

À LA UNE