Accueil > Actualités > Nanjing 2014 > Une victoire éblouissante pour l’haltérophile Simon Martirosyan

Nanjing 2014

Options

Une victoire éblouissante pour l’haltérophile Simon Martirosyan

Une victoire éblouissante pour l’haltérophile Simon Martirosyan
©Xinhua (3)

23/08/2014

L’Arménien Simon Martirosyan remporte la médaille d’or sans verser une goutte de sueur dans la catégorie +85 kg hommes, lors d’une soirée de gala qui a vu les joueurs de l’équipe de Rugby française médaillée d’or encourager leur compatriote Anthony Coullet jusqu’au bronze.

Dès le départ, Martirosyan a adopté un rythme que personne n’a pu suivre. Avant le début de la compétition, les concurrents doivent annoncer la barre qu’ils désirent soulever à leur première tentative, tant à l’arraché qu’à l’épaulé-jeté, et ces chiffres sont affichés.

La barre initiale de Martorosyan à l’arraché était de 170 kg, soit 30 kg de plus que celle demandée par le médaillé d’argent serbe Tamas Kajdoci (145 kg).  Martirosyan a ensuite ébloui le public en réussissant 221 kg à l’épaulé-jeté, presque le double de son poids, afin de confirmer sa victoire imparable aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing 2014.

Après qu’il a soulevé 205 kg à sa seconde tentative à l’épaulé-jeté, Martirosyan a stupéfié les spectateurs en ajoutant 16 kg pour son troisième essai, réussi avec les pied fermes et une barre levée de manière impeccable ! Son total olympique de 391 kg était de 55 kg plus élevé que celui de Kajdoci.

Avec 327 kg au total, Coullet a pris la médaille de bronze. Le plus beau match de la soirée a d’ailleurs été celui qui a opposé Coullet et l’Iranien Zadeh Pir Alvan pour la troisième place.

Les rugbymen bleus en renfort

Coullet venait juste de réussir à soulever une barre de 142 kg à sa troisième et dernière tentative à l’arraché quand ses compatriotes, vainqueurs du tournoi du rugby à 7, ont déboulé dans l’arène. Les joueurs portaient leur médaille d’or autour du cou, et avaient écrit le nom de leur camarade haltérophile au marqueur sur leurs poitrines nues. Coullet avait un avantage de 2 kilos sur l’Iranien après l’arraché, avant d’échouer lors de sa première tentative à 181 kg à l’épaulé-jeté et de se retrouver sous une grosse pression.

Soutenu par des « Allez, Allez !» hurlés par ses coéquipiers de l’équipe de France olympique, Coullet a réussi sa seconde tentative à 181 kg, mais quand Reza Zadeh Pir Alvan est parvenu à soulever 183 kg, l’escouade bleue a semblé se retrouver dans l’impasse, avec un seul essai restant. Au bout du suspense, Coullet a réussi une barre à 185 kg, l’Iranien à échoué à 187 kg, et le bronze est allé au Français, qui est immédiatement tombé dans les bras de son entraîneur, tandis que ses supporters rugbymen brandissaient en choeur le poing de la victoire.

« C’est la première fois que je gagne quelques chose dans une compétition internationale », a dit Coullet, avant d’être submergé par ses supporters français qui avaient remis leurs maillots. « Cela veut dire tant pour moi de les avoir à mes côtés, je ne m’y serais jamais attendu ! ». Coullet a ensuite regardé le médaillé d’or, expliquant qu’il n’y avait eu aucun doute sur l’identité du vainqueur. « Il est fort, si fort, tellement fort ! » a-t-il observé.

Les meilleures photos de Nanjing 2014

  • Cérémonie de Clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing

  • Cérémonie de Clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

À LA UNE