Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Une page d’histoire du bobsleigh pour Alexander Zubkov !

Sotchi 2014

Options

Une page d’histoire du bobsleigh pour Alexander Zubkov !

17/02/2014

Personne n’a été plus vite que le le pilote Alexander Zubkov et son pousseur Alexey Voevoda dans le centre de glisse Sanki. A bord de la fusée blanche « Russia 1 », ils ont dominé chacune des quatre manches, ont battu deux fois le record de la piste, et s’imposent au final avec 66/100e d’avance sur Suisse 1 (Beat Hefti) et 88/100e sur USA 1 (Steven Holcomb) pour devenir les premiers russes champions olympiques de leur discipline.

Alexander Zubkov a bien fait de reprendre la compétition à l’approche de la quarantaine à la fin 2010 alors qu’il avait décidé quelques mois auparavant de ranger son bob, fort de deux médailles olympiques (argent à deux à Turin en 2006, bronze à quatre à Vancouver en 2010), quatre médailles mondiales et trois victoires dans la coupe du monde FIBT au terme des saisons 2005, 2006 et 2009. Déjà le plus beau palmarès russe.

Le pilote d’Irkoutsk est retourné sur les pistes de glace avec comme unique objectif l’or aux Jeux de Sotchi, et il est au passage devenu avec Alexey Voevoda le premier champion du monde russe en bob à deux en février 2011 à Königsee. Il a continué à briller sur la coupe du monde, saison après saison, montant en puissance vers l’objectif suprême… a deux comme à quatre.

Un festival sur la piste Sanki

Les 16 et 17 février, soutenus par un public déchaîné entièrement acquis à leur cause, Zubkov et Voevoda ont soigné la poussée, puis le pilote n’a pas commis la moindre erreur dans ses trajectoires sur une piste qu’il connaissait par coeur, et dès la première manche, il a fait tomber le record en 56.25. De nouveau dominateur en seconde manche, il achevait la première journée en 1:52.82 avec une avance déjà conséquente de 32/100e sur  « Suisse 1 » (Beat Hefti et Alex Baumann) et de 36/100e sur « USA 1 » (Steven Holcomb et Steven Langton).

Le lendemain, Zubkov a continué sur le même tempo aux cris de « Rossia, Rossia ! » scandés par un public enthousiaste. En 3e manche, il a porté le record de la piste Sanki à 56.08. Il a encore dominé la 4e manche pour sortir en triomphant de son bob et saluer un public conquis. Alexander Zubkov  remporte le premier titre olympique de la Russie en bobsleigh. « Aujourd’hui, nous avons fait notre travail sur la piste sans penser au temps que nous allions réaliser. Nous étions complètement concentrés à prendre les bonnes trajectoires. Et cela a payé, puisque nous avons bien fait notre travail ! », a dit le pilote russe. « La bataille avec nos propres faiblesses produit toujours les meilleurs résultats »  a ajouté le colosse Alexey Voevoda.

Au final, Beat Hefti prend la médaille d’argent à 66/100e et Steven Holcomb, le bronze à 88/100e. « Russie 2 » (Alexander Kasjanov et Maxim Belugin) finit 4e à un souffle du podium (91/100e). « C’était notre rêve et il est devenu réalité. Nous sommes plus qu’heureux !» a dit l’ancien pousseur médaillé de bronze en 2006 Beat Hefti, « Notre 3e manche n’était pas terrible, mais nous avons réussi à améliorer la glisse dans la 4e manche pour remporter l’argent, tandis qu’Alexander a produit quatre manches parfaites et remporte une médaille d’or méritée »

Rendez-vous est pris pour la compétition à quatre !

La soirée de lundi a été marquée par d'autres premières, notamment pour les Etats-Unis qui, grâce à Steven Holcomb, sont montés sur un podium olympique en bobsleigh à deux pour la première fois depuis 1952, mettant fin à 62 ans d'attente..  

L'Allemagne qui avait remporté les trois derniers titres avec Andre Lange (2002, 2006, 2010) a connu une journée noire avec pour meilleur résultat la 8e place de Francesco Friedrich, pourtant champion du monde en titre. Il faut remonter à 1994 pour trouver un podium sans l'Allemagne en bobsleigh. La Jamaïque, de retour aux JO d'hiver pour la première fois depuis 2002, a terminé à la 29e place
   
Holcomb et Zubkov n'en ont pas fini avec la piste du Centre des sports de glisse Sanki puisqu'ils participeront samedi et dimanche à l'épreuve de bobsleigh à quatre, dont le pilote américain est le tenant du titre. Comme il l’explique Holcomb :  « Déjà, c’est bon de gagner une médaille olympique. Nous avons commencé à comprendre cette piste, comment ça marche,ce qu’il faut faire pour trouver de la vitesse lors de la descente. Et une autre bataille de profile en bob à quatre ! ». 

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE