Accueil > Actualités > JOJ Actualités > Un rameur des Jeux Olympiques de la Jeunesse donne un coup de main pour l’annonce de la ville hôte des JOJ de 2018

JOJ Actualités

Options

Un rameur des Jeux Olympiques de la Jeunesse donne un coup de main pour l’annonce de la ville hôte des JOJ de 2018

Youth Olympic Games rower lends helping hand to YOG 2018 announcement

17/07/2013

Début juillet, Augustin Maillefer s'est vu confier une tâche des plus importantes : la remise de l'enveloppe contenant le nom de la ville hôte des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2018 au président du Comité International Olympique (CIO), Jacques Rogge.

Après avoir concouru aux tout premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) à Singapour en 2010, le jeune rameur suisse âgé de 20 ans a ainsi eu l'occasion de découvrir les coulisses des JOJ et du CIO. Depuis 2010, Augustin a participé aux Jeux Olympiques d’été de 2012 à Londres et a récemment terminé 5e aux Championnats d’Europe d’aviron 2013. Il y a dix jours, il a aussi été sacré champion suisse du deux de couple. Entre séances d’entraînement et compétitions, le jeune athlète a pris le temps de répondre à nos questions.

Que représentent les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) pour toi ?

Les JOJ… c'est l'occasion unique de participer à un événement sportif rassemblant des athlètes de tous les continents. Beaucoup de choses ressemblent aux Jeux Olympiques en miniature. Mais s'il y a un domaine où les JOJ surpassent les JO, c'est dans le dialogue et les échanges entre toutes les personnes présentes : athlètes, volontaires, spectateurs, journalistes, habitants de la ville hôte, etc. Aux JO, la priorité absolue est mise sur la performance. Certes, on participe aux JOJ avant tout pour obtenir de bons résultats, mais il y a aussi énormément d'occasions de faire des découvertes. Je ne garde que de bons souvenirs de Singapour 2010. Se donner à fond dans une ambiance "bon enfant", ça m'a vraiment plu.

Tu as été invité à remettre la fameuse enveloppe au président du CIO lors de l’élection de la ville hôte des JOJ de 2018. Qu’as-tu ressenti à cette occasion ?

Je me suis senti très chanceux et honoré. J'ai pu suivre la séance du jour, rencontrer certaines personnes du CIO et voir la présentation de chacune des trois villes candidates, ce que j'ai trouvé très intéressant. Au moment d'aller donner la lettre au président, on pouvait sentir l'importance de la décision qui allait suivre. Ça m'a impressionné et le simple fait d'aller donner une lettre m'a demandé toute ma concentration, je ne voulais pas gâcher ce moment ! Les Argentins ont explosé de joie lorsque la ville de Buenos Aires a été élue.

Quels conseils donnerais-tu à des jeunes qui espèrent participer aux JOJ à Nanjing et à Buenos Aires ?

Je leur dirais de ne pas avoir peur ni de se mettre la pression, de simplement se donner à fond dans leur compétition en profitant de cette ambiance saine. Après avoir tout donné, plus de place pour les regrets. Il ne leur restera plus qu'à aller faire des rencontres et partir à la découverte de ce que la ville hôte peut leur offrir.

Merci Augustin pour ton aide ! Et pour ceux qui auraient raté l’annonce de la ville hôte des 3es Jeux Olympique de la Jeunesse d’été en 2018, séance de rattrapage ici. 

À LA UNE