Accueil > Actualités > Nanjing 2014 > Un jeune pentathlonien moderne australien a la fibre olympique

Nanjing 2014

Options

Un jeune pentathlonien moderne australien a la fibre olympique

Young Australian modern pentathlete has Olympics in his DNA
©Esposito

25/10/2013

Max Esposito n’a peut-être que seize ans, mais il connaît déjà bien les Jeux Olympiques. Sa sœur et son père sont tous deux olympiens, puisqu’ils ont concouru respectivement aux Jeux de 2012 à Londres et de 1984 à Los Angeles. Venant de se qualifier pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) qui se tiendront l’été prochain à Nanjing, l’adolescent prometteur espère marquer à son tour la scène olympique.

Ayant terminé premier Océanien lors d’une récente épreuve de qualification aux JOJ pour l’Asie et l’Océanie, ce qui lui garantit sa place pour Nanjing 2014, Max a déclaré au sujet de son exploit : “Je suis très heureux de mon résultat […] et très satisfait pour ma toute première compétition internationale.” Et d’ajouter : “Je me sens très privilégié de représenter mon pays dans un sport peu connu, bien qu’il ait célébré ses 100 ans au programme olympique à Londres 2012.”

Un sport qui comprend cinq épreuves : escrime, nage libre, saut d’obstacles, tir au pistolet et course à pied de 4x800m. Le jeune Australien explique que le pentathlon moderne “est une histoire de famille”. Sa sœur a terminé septième aux Jeux de 2012 à Londres et son père avait été sélectionné pour deux éditions des Jeux Olympiques dans les années 1980.

“Je reçois beaucoup de conseils de ma famille et l’entraînement avec ma sœur m’aide beaucoup”, a-t-il reconnu. “Mais c’est un sport où il faut faire tout le travail soi-même. Si tu veux que quelque chose soit bien fait, fais-le toi-même; c’est ce que maman et papa ont toujours dit.”

Impatient d’embarquer pour son propre voyage olympique, l’adolescent indique que les JOJ en août prochain “sont très importants pour [lui]” et il espère qu’ils seront “un tremplin pour les années à venir.”

Pour en savoir plus sur Max et le pentathlon moderne : www.olympics.au

À LA UNE