Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Trois soeurs en quête de podium à Sotchi

Sotchi 2014

Options

Trois soeurs en quête de podium à Sotchi

Moguls sisters ready to make Olympic history
©Getty Images (2), IOC

02/02/2014

Les soeurs canadiennes Maxime, Chloé et Justine Dufour-Lapointe disputent la compétition de bosses samedi 8 février à Rosa Khutor. Trois soeurs aux Jeux et dans la même épreuve, c’est très rare. Mais trois sur le podium, ce n’est jamais arrivé. Les « 3SDL » en rêvent…

Comme on peut le constater sur le compte twitter qu’elles partagent, les 3SDL, Maxime, Chloé et Justine Dufour Lapointe sont inséparables. Pour elles, aller ensemble disputer l'épreuve des bosses à Sotchi est quelque chose de tout à fait naturel. Pour retrouver trois soeurs aux Jeux, il faut remonter 54 ans en arrière, en 1960 à Squaw Valley où Thérèse, Anne-Marie et Marguerite Leduc représentaient le ski français.

Maxime, 24 ans, Chloé, 22 ans, et Justine, 19 ans nées à Montréal, font la fierté de leur maman Johane Dufour, qui fait office d’agent pour ses filles. Tout est fait pour briller à Sotchi où Justine, n°2 mondiale, Chloé,  n°3 et Maxime, n°5 se sont donné l’objectif de ravir le titre olympique à l'Américaine Hannah Kearney.

Un doublé familial à Val St-Come

Lors de la dernière étape de Coupe du monde de bosses disputée avant les Jeux, à Val St-Come (Canada) le 19 janvier, Chloe s’est imposée pour la première fois dans l’épreuve inscrite au programme olympique (elle est championne du monde 2013 en bosses parallèles)… devant Justine pour un étonnant doublé familial. Justine pour sa part, est montée cinq fois sur le podium en six compétitions cet hiver, s’imposant à Calgay le 4 janvier puis à Lake Placid le 15. Quant à Maxime, l’aînée, elle a pris la 3e place à Deer Valley le 11 janvier, répondant présente le jour où ses soeurs se montraient moins performantes. Bref, une Dufour-Lapointe peut en cacher une autre !

Le 8 février au Parc Extreme de Rosa Khutor, papa Yves Lapointe et maman Johane Dufour seront en bas de la pente avec un rêve secret : voir leurs filles sur les trois marches du podium olympique. Du jamais vu. « Ce serait un résultat incroyable si elles ramenaient une, deux ou trois médailles à la maison » dit Johane, « Mais pour nous, cela n’a pas d’importance. Pour le reste de leurs vies, elles seront toutes trois des olympiennes, et c’est cela qui compte avant tout ! ».

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE