Accueil > Actualités > Actualités Mexico 1968 > Tommie Smith and John Carlos - 200 m hommes - Athlétisme

Mexico 1968

Options

Tommie Smith and John Carlos - 200 m hommes - Athlétisme

Tommie Smith and John Carlos - 200 m hommes - Athlétisme

10/09/2013

Tommie Smith and John Carlos - 200 m hommes - Athlétisme

La finale du 200 m se trouve quant à elle placée sous le signe de la polémique et de l'exploit sportif. Respectivement premier et troisième, Tommie Smith et John Carlos entament une manifestation silencieuse. Pieds nus sur le podium, les deux hommes lèvent le poing pour protester contre le traitement dont les athlètes noirs américains font l'objet. L'image fait le tour du monde et vaut aux acteurs de l'événement une renommée à l'épreuve du temps.

Smith est un coureur exceptionnel. Il accumulera 11 Records du Monde tout au long de sa carrière sur toutes les distances jusqu'aux 400 mètres. Il fait également très bonne figure au saut en longueur, ses performances n'ayant rien à envier à celles des meilleurs spécialistes. Néanmoins, Carlos reste sur une victoire devant Smith dans les sélections américaines et s'impose donc comme son grand rival.

Un troisième candidat à la médaille d'or se détache pendant les séries, en la personne de Peter Norman. L'Australien court en 20 secondes 2 et améliore ainsi le record olympique que Smith vient d'égaler quelques minutes auparavant. Norman réalise à cette occasion la meilleure performance de sa carrière et de loin.
Smith égale la performance de l'Australien lors de la série suivante, avant de réaliser un temps de 20 secondes 1 en demi-finale, tout comme Carlos. Mais Smith se soucie moins du chronomètre que de son état de santé. Victime d'un claquage en demi-finale, il quitte rapidement la piste. "J'étais sûr à 80 pour cent que je ne disputerais pas la finale", se souvient l'intéressé. Pour une fois, il ne fallait pas se fier aux probabilités.

Smith prend place sur la ligne et négocie sans encombre le départ lui-même. Carlos mène à l'entrée du virage, mais Smith accélère irrésistiblement et prend le meilleur sur son partenaire d'entraînement. Sa blessure est alors définitivement oubliée. Son avance est telle qu'il peut se permettre de lever les bras à dix mètres de la ligne, qu'il franchit en un temps record de 19 secondes 83. Déstabilisé par la percée de Smith, Carlos se laisse devancer par Norman. L'Australien finit très fort pour arracher la médaille d'argent, après avoir pointé en sixième position. Carlos s'adjuge finalement le bronze.
    
Le talent des trois athlètes sera cependant éclipsé par les événements survenus sur le podium,  auxquels Norman s’associera. Par la suite, aucun d’eux ne participera plus aux Jeux Olympiques.

Découvrez les dernières photos

  • Cérémonie d'ouverture Mexico 1968

    Pour la première fois dans l’histoire olympique, la flamme est transportée à la nage lors d’un relais. C’est l’athlète mexicain Eduardo Moreno qui a l’honneur d’effectuer ce relais spécial

    ©United Press International

  • Cérémonie d'ouverture Mexico 1968

    Enriqueta Basilio Sotelo monte les escaliers avec la flamme olympique

    ©CIO

  • Cérémonie d'ouverture Mexico 1968

    L’athlète mexicaine Enriqueta Basilio Sotelo, première femme à avoir allumé la vasque olympique, monte les escaliers avec la torche

    ©CIO

  • Robert Beamon (USA)

    L’Américain Robert Beamon va accomplir un magnifique exploit lors de l’épreuve de saut en longueur : il va établir un record du monde à 8,90m qui restera invaincu pendant 23 ans…

    ©CIO

  • Lee Evans, Larry James et Ron Freeman (USA)

    Le lendemain de l’éviction de Tommie Smith et John Carlos, trois autres américains réalisent un magnifique triplé sur 400 m: Lee Evans (à gauche) remporte l’or, Larry James (au centre) l’argent et Ron Freeman (à droite) le bronze. Afin de montrer leur sympathie pour leurs compatriotes suspendus, ils portent un béret noir lors de la cérémonie de remise des médailles
    ©Keystone

  • YAAAT006

    Mexico 1968-Les porte-drapeaux des nations.

À LA UNE