Accueil > Actualités > Los Angeles 1984 Actualités > Thompson, le décathlonien à part, remporte son deuxième titre olympique

Los Angeles 1984

Options

Thompson, le décathlonien à part, remporte son deuxième titre olympique

Daley Thompson - 1500m hommes

09/08/1984

Daley Thompson était le genre de sportif qui régalait autant ses supporters qu’il exaspérait ses détracteurs.

Athlète doué à l’extrême, et franc, devenu décathlonien après avoir d’abord envisagé une carrière de sprinter, Thompson allait finalement remporter deux médailles d’or olympiques.

Le Britannique fêta ses 18 ans en 1976, le jour même où il termina 18e des Jeux de Montréal, mais il était déjà évident à l’époque qu’un destin plus grandiose guettait l’adolescent de Notting Hill.

Quatre ans plus tard à Moscou, il écrasa la concurrence et donna un avant-goût de son irrévérence malicieuse en fredonnant le God Save the Queen lors de la cérémonie protocolaire au stade Lénine, au moment même de la diffusion de l’hymne olympique.

Les athlètes britanniques s’étaient en effet rendus dans la capitale soviétique sans l’aval de Margaret Thatcher et l’hymne olympique avait remplacé l’hymne national britannique lors de toutes les cérémonies protocolaires.

En quittant la piste, Thompson en bon comédien claqua des talons pour le plus grand bonheur du public moscovite, qui lui avait réservé une standing ovation alors qu’il scellait sa victoire à l’arrivée du 1500m, dernière épreuve du programme.

Le talent, l’engagement et le culot de Thompson ont cependant dû frustrer un athlète en particulier, l’Allemand de l’Ouest Jürgen Hingsen.

Au coup d’envoi des premiers championnats du monde d’athlétisme, en 1983 à Helsinki, Hingsen détenait en effet le record du monde, mais Thompson domina sur la scène mondiale, plantant le décor d’une autre démonstration majeure à Los Angeles.

Sous le soleil du Colisée, Thompson connut une première journée flamboyante, signant des records personnels sur 100m, à la longueur et au poids pour mener avec 151 points d’avance sur Hingsen.

Le géant ouest-allemand, du haut de ses deux mètres, grignota toutefois progressivement son retard à l’aube du deuxième jour et lorsque le Britannique enregistra deux jets catastrophiques au disque, ses espoirs semblaient vraiment ne tenir qu’à un fil.

Thompson avouera plus tard qu’en se dirigeant vers le cercle de lancer pour son troisième et dernier essai, il s’était senti « comme au bord du précipice ».

Son engin retomba à 46,56m, nouveau record personnel, et ce résultat anéantit complètement son rival germanique. Hingsen manqua ensuite son concours de perche, permettant à Thompson d’accroître son avance si bien qu’il put se permettre de courir le 1500m relâché pour asseoir son second succès.

Il devint en même temps le premier athlète à conserver son titre du décathlon depuis l’Américain Bob Mathias aux Jeux Olympiques de 1952 à Helsinki.

Thompson s’exposa davantage à la controverse par ses commentaires et le port d’un T-shirt provocateur en conférence de presse, lorsqu’il s’exprima sur ce qui allait devenir le point culminant de sa carrière.

À LA UNE