Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Steven Holcomb: L’as du bobsleigh et son train de nuit

SOTCHI 2014

Options

Steven Holcomb: L’as du bobsleigh et son train de nuit

Steven Holcomb et son train de nuit
©Getty Images

20/12/2013

Les 22 et 23 février sur la piste de glace du centre de sport de glisse ‘Sanki », le pilote américain Steven Holcomb défendra avec ses coéquipiers Justin Olsen, Curt Tomasevicz et Steve Langton son titre olympique du bobsleigh à quatre. Le train de nuit est annoncé et il compte bien être à l’heure.

« Nous allons à Sotchi avec de l’expérience. Nous avons tous déjà été là-bas. Et aujourd’hui, nous savons non seulement ce qu’il faut pour être un olympien, ce que représente la pression lorsque l’on dispute les Jeux, mais également à quoi ressemble la victoire ! », explique Steven Holcomb, pilote des bobs à deux et à quatre «  USA 1 ».

Avec Justin Olsen, Curt Tomasevicz et Steve Mesler, il est devenu sur la piste de glace de Whitstler en février 2010 le premier champion olympique de bobsleigh américain depuis le quatuor Tyler-Martin-Rimkus-D’Amico aux Jeux d’hiver 1948 à Saint-Moritz.

Deux de ses coéquipiers sont encore présents à ses côtés pour la défense du titre dans le Caucase russe. Steve Mesler a pris sa retraite sportive, remplacé par Steve Langton. 

« Il a une détente phénoménale, il est très fort, très discipliné, c’est un formidable atout dans notre équipe ». Langton est également devenu le coéquipier de Steven pour l’épreuve du bob à deux. 

Originaire de Park City dans l’Utah, comme son compatriote Ted Ligety, un des meilleurs skieurs alpins au monde, et comme lui élève de la « Winter Sports School » de la station qui a accueilli les Jeux Olympiques en 2002, Steven Holcomb débute par le ski alpin, atteignant un excellent niveau national. À la fin des années 1990, il va mettre sa science des trajectoires au service du pilotage dans les tubes de glace. il est parallèlement, jusqu’en 2006, soldat au sein de la Garde Nationale de l’Utah. Il devient ensuite un des meilleurs pilotes au monde tout en souffrant d’une maladie dégénérative des yeux, le kératocône, ou déformation de la cornée.

Et la lumière fut…

Sa vue baissant, Steven Holcomb développe ses autres sens et particulièrement sa capacité à ne faire qu’un avec sa machine et à ressentir la piste plus qu’il ne la distingue. Une technique chirurgicale révolutionnaire lui rend sa pleine vision en 2008 et il vole dès lors de succès en succès sur le circuit de la Coupe du monde FIBT comme dans les championnats du monde qu’il remporte en bob à quatre en 2009 et 2012, en bob à deux en 2012 et en bob mixte en 2012 et 2013.

Lors des Jeux de Vancouver, il se classe d’abord 6e en bob à deux avec Curtis Tomasevicz avant de détrôner le pilote allemand Andre Lange double tenant du titre à quatre, en battant deux fois le record de la piste de Whistler lors des deux premières manches, en dominant encore la 3e manche puis en gardant suffisamment d’avance pour obtenir ce titre olympique historique.

Pour lui, toutes les qualités d’un pilote résident dans ses capacités d’anticipation afin de savoir à l’avance où il va placer sa machine, tout en encaissant dans les virages une force de gravité atteignant 4g et des vitesses qui dépassent les 140 km/h.

Aux commandes de la fusée sur patins « USA 1 » baptisée « Night Train » (train de nuit), Steven Holcomb n’a qu’un seul objectif à Sotchi. «  Ce sera un dur challenge, mais nous y allons pour gagner, nous voulons défendre notre titre. Pas finir 2e ou 3e, des places que je prendrais volontiers toutefois, mais nous imposer, c’est ce que nous voulons à 100 % ».  Il pourrait alors devenir le seul américain à réussir un doublé olympique en bob à quatre après William Fiske en 1928 et 1932 !

Suivez Steve Holcomb qui partage avec vous ses différentes courses qui l’ont amené avec l’équipe du ‘train de la nuit’ vers l’or olympique.


Suivez-le dans le Athletes' hub 

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE