Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Sotchi 2014 : des chiffres et des records

Sotchi 2014

Options

Sotchi 2014 : des chiffres et des records

Sotchi 2014 : des chiffres et des records
©Getty Images (24)

27/02/2014

Nombre de records ont été battus à Sotchi dans toutes les catégories. De Mikaela Shiffrin, plus jeune championne olympique de ski alpin à 18 ans et 345 jours, à Teemu Selänne, plus vieux hockeyeur médaillé aux Jeux à 43 ans et 234 jours, en passant par des doublés, des triplés, des quadruplés, des chronos, des points, et l’historique record du Norvégien Ole Einar Bjørndalen, voici Sotchi 2014 par les chiffres…

1

Comme la médaille de bronze remportée par Jenny Jones en slopestyle snowboard dames. C’est la toute première fois qu’un athlète britannique gagne une médaille sur la neige en 90 ans de Jeux Olympiques d’hiver !

 

2

Comme les records du monde battus en patinage de vitesse dans l’arène Adler, sur 500m au cumul des deux manches en finale, par la double championne olympique de la République de Corée Lee Sang-Hwa en 1:14.70 et par le Néerlandais Michel Mulder en 1:09.312.

 

Comme les deux médailles d’or du Russe Vic Wild en snowboard alpin (géant et slalom parallèle). Il est le premier snowboarder deux fois titré dans les mêmes Jeux. Et également comme le doublé 2010-2014 du Canadien Alexandre Bilodeau en bosses, qui en fait le tout premier skieur freestyle à parvenir à conserver son titre.

 

3

Comme le nombre de médailles d’or gagnées à Sotchi pat la Biathlète biélorusse Darya Domracheva, par la fondeuse norvégienne Marit Bjørgen et par le patineur de vitesse sur piste courte russe Victor An.

 

4

Les distances olympiques du short track (500m, 1000m, 1500m, relais 5000m) que le Russe Viktor An est le premier à avoir toutes remportées : le 1500m à Turin en 2006, et les trois autres distances à Sotchi en 2014. Avec désormais six médailles d’or, il est le patineur de vitesse sur piste courte le plus titré de l’histoire des Jeux. Avec huit médailles en tout, il égale le record de l’Américain Apolo Anton Ohno. 

 
4

Les titres remportés par les lugeurs allemands sur la piste Sanki pour un grand chelem, avec par ordre d’apparition, Felix Loch (simple hommes), Natalie Geisenberger (simple Dames) Tobias Wendl et Tobias Arlt (double hommes), et les quatre champions olympiques réunis pour la victoire dans la nouvelle épreuve du relais par équipes.

5

La patineuse de vitesse néerlandaise Ireen Wüst monte cinq fois sur le podium (2 or, 3 argent), dans l’arène Adler, ce qui en fait l’athlète la plus médaillée (hommes et femmes confondus) des Jeux de Sotchi.

 

Le nombre de sportifs qui depuis 1924 ont réussi à être médaillés aux Jeux d’été et aux Jeux d’hiver. Vice-championne olympique en bobsleigh à deux féminin avec Elana Meyers, l’Américaine Lauryn Williams, championne olympique du 4x100m en athlétisme à Londres en 2012, est donc la 5e athlète à entrer dans cette catégorie exceptionnelle.

 
6

Comme le nombre de médailles remportées en autant éditions des Jeux par le lugeur italien Armin Zöggeler : bronze en 1994, argent en 1998, or en 2002 et en 2006, bronze en 2010 et bronze en 2014. C’est la première fois dans l’histoire des Jeux d’hiver qu’un athlète réussit une telle série.

 

7

En une seule « end » face aux Etats-Unis, l’équipe féminine de curling britannique emmenée par Eve Muirhead marque 7 points d’un coup (7 pierres dans la « maison »), ce qui constitue un nouveau record olympique. 

 

Le nombre d’éditions des Jeux d’hiver disputées par le sauteur à ski japonais Noriaki Kasai et par le lugeur russe Albert Demchenko. Tous deux quadragénaires, ayant tous deux disputé leur première compétition olympique à Albertville en 1992, et tous deux doubles médaillés à Sotchi !

 

8

Les triplés réalisés dans ces Jeux, nouveau record. Principalement l’oeuvre des patineurs de vitesse Néerlandais (sur 500m, 5.000m, 10.000m hommes et 1500m dames), mais aussi des Norvégiennes (sur 30km ski de fond), des Français (en skicross), des Russes (sur 50km ski de fond) et des Américains (en slopestyle).

 

9

Non contente d’être la première équipe de hockey à conserver son titre depuis l’URSS en 1984 et 1988, après sa victoire en finale 3-0 contre la Suède pour la dernière épreuve des Jeux de Sotchi, la formation masculine canadienne remporte son 9e titre olympique. Un de plus que l’URSS (et l’Equipe Unifiée en 1992), nouveau record. 

 

10

C’est désormais le nombre de médailles gagnées par la fondeuse norvégienne Marit Bjørgen, avec les trois nouveaux titres (skiathlon, sprint par équipes, 30km style libre) qu’elle s’adjuge à Sotchi. Avec 6 médailles d’or, 3 en argent et 1 en bronze remportées en trois éditions des Jeux (2006, 2010, 2014), « Gull-Marit », Marit en or, son surnom en Norvège, est la sportive la plus décorée des Jeux Olympiques d’hiver.

 

 

11

L’équipe féminine canadienne de curling emmenée par Jennifer Jones, reste invaincue durant toute la compétition sur la glace de l’Ice Cube, soit 11 victoires consécutives. Une grande première aux Jeux.

 

12

Les nouvelles épreuves disputées aux Jeux Olympiques de Sotchi : saut à ski féminin, relais en luge, patinage artistique par équipes, relais mixte en biathlon, slaloms parallèles en snowboard (hommes et dames), slopestyle en ski et en snowboard (hommes et dames), half pipe en ski (hommes et dames).

13

Comme le total de médailles atteint par le biathlète norvégien Ole Einar Bjørndalen avec les deux titres qu’il a remportés sur les pistes du complexe Laura, le sprint et la nouvelle épreuve olympique du relais mixte. Monté donc sur treize podiums (8 or, 4 argent, 1 bronze) depuis les Jeux de Nagano en 1998, le roi Ole dépasse son compatriote fondeur Bjorn Daehlie, 12 médailles de 1992 à 1998, et devient le sportif le plus médaillé des Jeux Olympiques d’hiver. 

 

 

15

Le Japonais Ayumu Hirano, né le 29 novembre 1998, remporte la médaille d’argent du half-pipe snowboard le 11 février à 15 ans et 73 jours. Il est le plus jeune médaillé olympique de l’histoire dans les épreuves de neige.

 

 

18

L’âge (18 ans et 345 jours) de l’Américaine Mikaela Shiffrin au soir du 21 février lorsqu’elle remporte le slalom à Rosa Khutor, complétant au passage un extraordinaire triplé de trophées, titre mondial/Coupe du monde FIS de slalom/Médaille d’or olympique, réalisé en l’espace de douze mois. Mikaela Shiffrin devient la plus jeune championne olympique de l’histoire du ski alpin.

 

19

A 19 ans et 321 jours, Justine Dufour-Lapointe remporte la compétition de bosses devant sa soeur Chloé et devient la plus jeune championne olympique de ski freestyle. C’est par ailleurs la 3e fois que deux soeurs terminent aux deux premières places d’une épreuve des Jeux. Maxime Dufour-Lapointe ayant également disputé la compétition, c’est la 6e fois q’une fratrie de trois s’aligne dans une même épreuve. 19 ans (et 7 mois), c’est également l’âge du médaillé de bronze en slalom norvégien Henrik Kristoffersen qui devient pour sa part le plus jeune médaillé olympique masculin en ski alpin.

 

23

Comme le nombre de médailles (8 en or,  7 en argent, 8 en bronze) gagnées par les patineuses et patineurs de vitesse néerlandais dans l’Arène Adler. Par ailleurs présente sur la totalité des podiums des  douze épreuves du programme, jamais une équipe n’avait autant dominé une discipline aux Jeux d’hiver.

 

34

24 heures après avoir offert au ski alpin sa plus jeune championne olympique, Sotchi offre au ski alpin son plus vieux médaillé d’or. Dans la même discipline du slalom, l’Autrichien Mario Matt triomphe à 34 ans et 10 mois, détrônant dans cette catégorie particulière le légendaire Norvégien Kjetil Andre Aamodt, âgé de 34 ans et 5 mois lorsqu’il avait gagné son dernier titre olympique en Super-G à Turin en 2006.

 
  

36

L’âge du skieur alpin américain Bode Miller (36 ans et 5 mois) médaillé de bronze du Super-G le 16 février à Rosa Khutor. L’Américain, qui monte sur son 6e podium olympique, est le plus vieux médaillé en ski alpin aux Jeux Olympiques d’hiver.

41 et 20

Deux records à la fois pour le sauteur à ski japonais Noriaki Kasai. Son âge (41 ans et 10 mois) qui en fait le plus vieux médaillé (d’argent) de sa discipline lorsqu’il achève le concours sur grand tremplin à seulement 1,3 point du Polonais Kamil Stoch. Et l’écart (20 ans) entre ce titre de vice-champion olympique et son précédent, en 1994 à Lillehammer avec l’équipe du Japon !

 

43 et 43

A 43 ans et 234 jours, le hockeyeur finlandais Teemu Selänne est le plus vieux médaillé de son sport (bronze). 43 est aussi le record olympique de points, encore joliment amélioré à la pointe de l’attaque finnoise par l’inusable Teemu qui disputait à Sotchi ses 6e Jeux. 

 

 

98

Le nombre de titres distribués à Sotchi dans quinze disciplines. A Vancouver en 2010, il y avait eu 86 podiums, 84 à Turin en 2006, 78 à Salt Lake City en 2002, 68 à Nagano en 1998. La famille olympique hivernale s’agrandit avec des épreuves toujours plus spectaculaires…

 

101.45

Comme le score accordé au Japonais Yuzuru Hanyu lors de son programme court sur la glace de l’Iceberg lors de la compétition masculine. C’est la première fois que la barre des 100 points est atteinte et dépassée dans cet exercice en patinage artistique.

 

78,89, 116.63 et 192.52

Les scores du programme court, du programme libre et le total de points atteint par Meryl Davis et Charlie White dans la compétition de danse sur glace, soit trois nouveaux records du monde !

 

1:41.57

Comme le chrono conjointement réalisé par la Slovène Tina Maze et la Suissesse Dominique Gisin à l’arrivée de la descente dames, le 12 février à Rosa Khutor. Jamais encore une médaille d’or n’avait été partagée, hommes et femmes confondus en ski alpin aux Jeux Olympiques.


Photos de Sotchi 2014

À LA UNE