Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Snowboard dames : au sol ou dans les airs des femmes d’exception font le spectacle à Rosa Khutor

Sotchi 2014

Options

Snowboard dames : au sol ou dans les airs des femmes d’exception font le spectacle à Rosa Khutor

Snowboard dames : au sol ou dans les airs des femmes d’exception font le spectacle à Rosa Khutor
©Getty Images (6)

26/02/2014

Une jeune américaine devant trois championnes olympiques en half-pipe, une Tchèque avec une moustache peinte et un bonheur communicatif qui domine du début à la fin la compétition de snowboard cross, une Autrichienne qui ouvre le palmarès du slalom parallèle, une britannique qui gagne la première médaille de son pays sur la neige. Revivez les épreuves féminines de snowboard à Rosa Khutor !

9 février : Jamie Anderson en or, Jenny Jones dans l’histoire

Les Etats-Unis s’imposent comme la patrie du snowboard slopestyle en raflant avec Sage Kotsenburg et 24h plus tard Jamie Anderson les deux tout premiers titres olympiques de cette épreuve spectaculaire. Sur le parcours du Parc Extrême de Rosa Khutor, Anderson devance sur le podium Enni Rukajarvi, championne du monde 2011 et porte-drapeau de la Finlande, et Jenny Jones (87,25), qui est à 33 ans la première Britannique à gagner une médaille olympique sur la neige.

La Californienne de 23 ans commet tout d’abord une petit erreur lors de son premier run avant d’effectuer un deuxième passage quasiment parfait, s'imposant avec une note de 95,25 points (sur 100) pour rejoindre dans les annales olympiques son compatriote Sage Kotsenburg, le tout premier champion olympique de la discipline et premier médaillé d'or des Jeux de Sotchi 2014. « La clé, c'est de ne pas prendre les choses trop au sérieux, de trouver l'équilibre entre la compétition et l'esprit du snowboard. Là-haut au départ, j’avais la nausée, je me sentais malade. Je me suis dit de m’appuyer sur les choses que je sais faire le mieux et cela a payé ! »,  explique la nouvelle championne olympique, adepte du yoga.

Derrière Jamie Anderson, Enni Rukajarvi gagne la première médaille finlandaise à Sotchi, et Jenny Jones, la première médaille britannique sur la neige en 90 ans de Jeux Olympiques d’hiver ! « C’est magnifique ! Je n’y crois pas, je ne peux pas y croire. Je savais que j’allais mettre le feu, mais je ne savais pas à quel point. Je suis si heureuse. L’attente a été si longue ! » dit Jones

 

 

12 février : Kaitlyn Farrington devant trois championne olympiques

L’Américaine Kaitlyn Farrington, 24 ans, remporte sa première grande victoire internationale dans le half-pipe du Parc Extreme de Rosa Khutor. Pour gagner la médaille d’or, Farrington sort un 2e run parfait qui lui permet de devancer trois championnes olympiques, dans l’ordre, Torah Bright (2010) Kelly Clark (2002) et Hannah Teter (2006) !

Dans une compétition passionnante, c’est l’Américaine championne olympique 2006 et médaillée d’argent 2010 Hannah Teter qui réalise le meilleur premier run. Avec un score de 90.50, Elle devance Kaitlyn Farrington (85.75) et la Chinoise Xuetong Cai (84.25), alors que la tenante du titre australienne Torah Bright rate une figure qui interrompt sa prestation. L’Américaine championne olympique 2002 et médaillée de bronze 2010 Kelly Clark manque aussi totalement son premier passage.

Clark se reprend bien pour son 2e run, améliorant considérablement son score (90.75) pour s’installer en tête. Xuetong Cai manque son 2e run et en reste à 84.25. Puis Torah Bright s’envole, multiplie les rotations et obtient une note de 91.50 qui sanctionne toutefois quelques imperfections sur les réceptions. Kaitlyn Farrington, elle, produit un run parfait dans le demi-tube de Rosa Khutor, et se voit accorder une note de 91.75. La voilà en tête du classement, à la surprise générale ! La dernière à s’élancer est Hannah Teter qui tente un incroyable 1080 mais chute, ce qui la repousse au 4e rang. Avec ses 90.50 du premier run, elle termine à seulement 0,25 points du podium. 

 

 

16 février : Eva Samkova impériale dans le boardercross de Rosa Khutor

Resplendissante avec sa moustache porte-bonheur peinte au-dessus des lèvres, munie d’une caméra sur son casque pour bien filmer le parcours et rien que le parcours, la Tchèque Eva Samkova n’a montré que son dos à ses rivales durant la compétition de snowboard cross dames. Elle largement gagné tous ses tours, et en apothéose, la finale où elle a devancé la Canadienne Dominique Maltais et la Française Chloé Trespeuch. 

Dans une forme éblouissante, manifestement sublimée par l’évènement olympique, affichant un bonheur communicatif, la Tchèque Eva Samkova a suivi les conseils de son entraîneur sur le « boarder » des Jeux de Sotchi. « Il m’a dit que la meilleure chose à faire, c’était d’être devant tout le monde ». Elle s’est donc exécutée. Première des qualifications, gagnante de son quart de finale, première de sa demi-finale, Samkova s’est propulsée en tête de la finale dans la foulée du premier saut, et plus personne ne l’a revue. Les images enregistrées par la caméra fixée sur son casque ne proposeront que de belles vues des virages relevées et de ses envolées. La Canadienne Domique Maltais, déjà en bronze en 2006 à Turin, a réussi à se placer en seconde position et à dévaler le parcours sans encombres pour aller cueillir l’argent. Le coup de théâtre est intervenu derrière.

La Française Chloé Trespeuch, qui naviguait à l’arrière, a réussi à passer au travers d’une chute collective impliquant la Bulgare Alexandra Jekova et l’Italienne Michela Moioli pour déboucher en troisième position sur la ligne d’arrivée !

 

 

19 février : Patrizia Kummer reine du géant parallèle

La Suissesse Patrizia Kummer triomphe en finale du géant parallèle dames en snowboard, en sur-montant un défaite en première manche de la finale pour l’emporter face à la Japonaise Tomoka Takeuchi. Le match pour le bronze est remporté par la Russe Alena Zavarzina tandis que son époux Vic Wild remporte la compétition masculine !

Tomoka Takeuchi et Patrizia Kummer commencent par signer les deux meilleurs temps des quali-fications, seules à cumuler un temps sur les deux parcours (le bleu et le rouge) en moins d’une mi-nute et 46 secondes. Kummer élimine en deux manches sèches la Russe Ekaterina Tudegesheva en 1/8èmes de finale, la Tchèque Ester Ledecka en quarts et la Russe Alena Zavarzina (disquali-fée) en demi-finale. De son côté, Takeushi prend le meilleur sur l’Italienne Corinna Boccacini au premier tour, sur la Canadienne Caroline Calve au suivant et sur l’Autrichienne Ina Meschik pour aller jouer la médaille d’or en finale.

Dans le match pour l’or, Tomoka Takeuchi remporte la première manche avec 30/100e d’avance. Mais elle part à la faute dans le 2e acte, alors que Patrizia Kummer s’envole vers la médaille d’or. Le match pour le bronze voit Ina Meschik devancer Alena Zavarzina dans la manche initiale, puis la Russe l’emporter de 82/100e pour monter sur la troisième marche du podium. 

 

 

22 février : Julia Dujmovits ouvre le palmarès du slalom parallèle sur le fil !

Julia Dujmovitz remporte le premier titre olympique féminin du slalom parallèle en snowboard, et la seule médaille d’or de l’Autriche dans la discipline à Sotchi, en battant l’Allemande Anke Karstens en finale.  Une autre Allemande, Amelie Kober, s’impose dans la « petite finale » face l’Italienne Corinna Boccacini pour la médaille de bronze.

Sur 10 épreuves de snowboard disputées dans le Parc Extreme de Rosa Khutor, l’Autriche ne comptait encore aucune médaille jusqu’aux deux slaloms parallèles du samedi 22 février. Dans cette nouvelle épreuve au programme des Jeux d’hiver, elle obtient deux podiums d’un coup. Le bronze pour Benjamin Karl chez les hommes, et l’or pour Julia Dujmovits dans la compétition féminine.

 

Dans son parcours, l’athlète de 26 ans doit d’abord surmonter un déficit de 5/100e face à la Russe Alena Zavarzina (épouse du double médaillé d’or des slaloms en snowboard Vic Wild, et montée sur la 3e marche du podium en géant parallèle), avant de l’éliminer en 2e manche. Rebelote en quarts, où la suisse Julie Zogg la devance de 10/100e en première manche, mais sort du tracé dans la suivante. En demi-finale, Dujmovitz élimine l’Italienne Corinna Boccacini avec autorité.

La rencontre pour le titre va donner lieu à un incroyable retournement de situation ! L’Autrichienne, qui ne comptait pas parmi les favorites, affronte l’Allemande Anke Karstens. Cette dernière effectue une première descente éclair et prend un avantage de 72/100e manifestement impossible à rattraper. Mais Dujmovits se lance dans la 2e manche le mors au dent, elle semble même surmonter une trajectoire un peu large, une apparente glissade, mais c’est sûrement dû à sa vitesse. Elle rattrape sa rivale, revient à sa hauteur, et la bat sur la ligne d’arrivée d’un petit bout de sa planche, soit 12/100e de seconde.

Dans la petite finale, Amelie Kober domine sa première manche face à Corinna Bocaccini de 44/100e et s’impose encore dans la 2e pour monter sur la 3e marche du podiium.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE