Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Ski freestyle : Alexandre Bilodeau dans l’histoire

Sotchi 2014

Options

Ski freestyle : Alexandre Bilodeau dans l’histoire

10/02/2014

Les « bosseurs » canadiens du Québec raflent tout dans le Parc Extrême de Rosa Khutor. Après le doublé des soeurs Dufour-Lapointe, ce sont encore deux champions de la « belle province » qui ont pris l’or et l’argent chez les hommes : Alexandre Bilodeau, qui entre dans l’histoire en conservant son titre, devant Mikael Kingsbury.  Le Russe Alexandr Smyshlayev prend une belle médaille de bronze. 

Qualifié pour la 2e partie de la finale à douze concurrents à la 8e place, due à quelques imperfections entre les bosses, puis 3e pour avancer dans le run final à six concurrents, Alexandre Bilodeau a sorti le grand jeu dans le moment de vérité. Magistral, il s’est envolé haut, il a tournoyé en l’air, désaxé et skis en croix sur le deuxième saut, ses réceptions ont été impeccables, ses skis sont restés parfaitement collés l’un à l’autre entre les bosses, il est allé vite et il a gagné pour devenir le premier athlète à conserver son titre en ski freestyle aux Jeux Olympiques.

Avec un superbe score de 26.31, Bilodeau, 26 ans, a devancé son jeune compatriote champion du monde en titre Mikael Kingsbury, impeccable sur d’incroyables sauts, mais un peu chahuté sur les bosses, ce qui lui a coûté des points (24.71). Le Russe Alexandr Smyshlayev a fait lui aussi un magnifique run final (24.34), qui a empêché l’armada québécoise du Canada de réaliser un triplé, puisqu’il a repoussé Marc-Antoine Gagnon au 4e rang devant un public aux anges !

« Je suis heureux de finir comme ça »

A Vancouver en 2010, Bilodeau était devenu le premier Canadien à s'adjuger une médaille d'or sur le sol canadien. Depuis, c’est Mikael Kingsbury qui a dominé la discipline, avec 15 victoires en 20 courses depuis le début de la saison 2011-2012

« Je suis heureux de finir comme ça » a dit Bilodeau, qui va raccrocher les skis à la fin de la saison. « La retraite va n'en être que plus belle. Le ski freestyle canadien a de l'avenir, il y a plein de jeunes qui montent et je suis heureux de partager le podium avec l'un d'entre eux. Ce gars va gagner tout ce qui se présente quand je vais partir », a dit le Montréalais en parlant de Kingsbury, 21 ans seulement et un palmarès déjà épais. « C'est grâce à mes coéquipiers, qui me poussent à l'entraînement, que je n'ai jamais aussi bien skié qu'en ce moment », a assuré Bilodeau. « Je dois les en remercier ».

Submergé par l'émotion, le Québécois est allé saisir son frère Frédéric pour le soulever au-dessus du parapet afin de le faire entrer dans l'aire d'arrivée. Ce dernier souffre d'infirmité motrice cérébrale et se tient difficilement sur ses jambes. « Mon frère est une inspiration quotidienne », a souligné Bilodeau après cette étreinte fraternelle. « Comme je dis souvent, s'il avait pu vivre ma vie, il serait triple champion olympique ».

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE