Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Ski alpin : la troisième médaille d’or de Maria Höfl-Riesch

Sotchi 2014

Options

Ski alpin : la troisième médaille d’or de Maria Höfl-Riesch

10/02/2014

Maria Höfl-Riesch surmonte un déficit de plus d’une seconde en descente, s’envole entre les piquets du slalom et conserve son titre du super-combiné, discipline dont elle est également championne du monde en titre. Derrière la désormais triple championne olympique, l’Autrichienne Nicole Hosp gagne une nouvelle médaille d’argent après le slalom en 2006, et l’Américaine Julia Mancuso monte sur son quatrième podium aux Jeux !

Le matin sur la piste de descente de Rosa Khutor, Julia Mancuso domine la descente.
L’Américaine, toujours présente dans les grands évènements, vice-championne olympique de la discipline en 2010, remarque : « la neige est plus molle qu'hier lors de l'entraînement, aussi est-il plus difficile de savoir ce que va être votre résultat. J'aime participer aux Jeux et j'ai emmagasiné pas mal d'énergie en regardant la descente masculine hier ! ». Mancuso devance alors la Suissesse Lara Gut de 47/100e, la Slovène Tina Maze de 86/100e, l’Autrichienne Anna Fenninger de 99/100e et Maria Höfl Riesch de 1.04. L’allemande ne s’est pas montrée à l’aise sur ce tracé de vitesse, et n’est pas mise en confiance par ce résultat partiel.

Mais tout va bien sûr changer dans le slalom. C’est l’Autrichienne Nicole Hosp qui plante la première banderille. 8e après la descente à 1.27 de Mancuso, elle trouve la vitesse et la fluidité entre les piquets et prend la tête du classement.

Seule une aérienne Maria Höfl-Riesch, pourtant très nerveuse au départ, parvient à se libérer en se glissant avec finesse et précision entre les 59 portes du tracé pour la déloger  de la première place. Anna Fenninger et Tina Maze, qui s’élancent ensuite, ne trouvent pas le bon rythme. Lara Gut sort du tracé. Enfin, Julia Mancuso s’élance, se bagarre, et parvient à accrocher la troisième place.

« Certes, l'attente autour de moi était grande. Je comptais parmi les favorites et devais en quelque sorte assumer ce rôle. Mais cela n'a pas été simple. Ca a été un gros combat, puisque la neige était difficile à appréhender, elle ramollissait à cause des températures, il y avait des creux » explique Maria Höfl-Riesch. « La pente était très raide au départ, ce que j’ai trouvé particulièrement compliqué. Je ne me sentais pas vraiment en grande forme, mais j’ai trouvé suffisamment de vitesse. J’ai réussi à laisser aller les skis et à ne pas faire de travers dans les virages.

« Aujourd'hui, c'est évidemment une de mes plus belles victoires, un moment émouvant. Mais, évidemment, à Vancouver, c'était encore plus fort. Après l'or du super-combiné, j'avais eu celui du slalom » ajoute-t-elle. 

Un magnifique podium

Maria Höfl-Riesch est la seule skieuse avec la Croate Janica Kostelic (2002-2006) à parvenir à conserver un titre du combiné. Egalement médaillée d’or du slalom à Vancouver 2010, elle rejoint sa compatriote Katja Seizinger en tant que seule triple champion olympique allemande de ski alpin. Elle est bien évidemment en mesure de la dépasser d’ici la fin de la quinzaine sur les pentes de Rosa Khutor !

Nicole Hosp pour sa part, embellit un palmarès fait d’une première médaille d’argent olympique (en slalom à Turin en 2006), d’une victoire au classement général de la Coupe du Monde FIS 2006-2007 et de sept médailles gagnées dans les championnats du monde dont deux en or. 

Et que dire de Julia Mancuso ? Tous les quatre ans, l’Américaine de Squaw Valley répond présente. Médaille d’or du géant en 2006, double médaillée d’argent en 2010 (descente et combiné)… et pour la 4e fois sur le podium à Sotchi !

« Gagner une médaille de plus, c’est juste un rêve qui devient réalité. Je la dédie à mon grand-père, qui m’a toujours soutenue, mais qui a disparu l’an dernier. J’espérais qu’il serait présent pour ces Jeux J’ai le sentiment qu’il était à mes cotés aujourd’hui. Ce n'était pas facile avec cette neige de s'élancer en dernière position. Alors, j'ai rassemblé toute mon énergie. Aux Jeux, tout est possible. Il suffit d'y croire ».

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE