Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Six derniers mois pour le compte à rebours de Sotchi 2014

Sotchi 2014

Options

Six derniers mois pour le compte à rebours de Sotchi 2014

Six derniers mois pour le compte à rebours de Sotchi 2014
©Sochi 2014

15/08/2013

À moins de six mois des Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi en 2014, l’enthousiasme s’amplifie, tandis que la station russe se prépare à accueillir les plus grandes stars mondiales des sports d’hiver, le 7 février l’an prochain.


Connue davantage jusqu’à présent comme l’une des destinations de vacances estivales les plus populaires de Russie, la station balnéaire et de montagne de la Mer Noire a subi une complète transformation en vue des Jeux de 2014, avec la construction de nouveaux équipements, de nouvelles liaisons routières et l’amélioration de ses infrastructures.

« Les préparatifs sont en bonne voie et chacun œuvre avec détermination pour atteindre les objectifs fixés, » confie Dmitry Chernyshenko, le président-directeur général du comité d’organisation de ces Jeux d’hiver. « Tous les commentaires que nous avons reçus au cours des diverses étapes ont été positifs. »

Nombre des athlètes qui concourront aux Jeux Olympiques d’hiver de 2014 n’ont pas non plus tari d’éloges lors de leurs premières expériences des installations olympiques durant la saison d’hiver 2012-2013 où ont eu lieu des compétitions internationales dans les 15 disciplines du programme olympique d’hiver et auxquels ont pris part plus de 3 000 athlètes.

« Les installations et la montagne sont de première classe!» s’est exclamé ravi le champion olympique américain Bode Miller, après avoir pris part à l’épreuve de Coupe du monde de ski alpin de la FIS l’an dernier au centre alpin de Rosa Khutor. « C’est aussi bien que tous les endroits où nous sommes allés. Je crois que les Jeux d’hiver y seront fabuleux. »

Ce programme de compétitions chargé a permis au comité d’organisation de Sotchi 2014 de tester les principaux aspects de son fonctionnement en vue des Jeux, qu’il s’agisse du marquage, de l’aire de jeu, du système de résultats ou de la billetterie

« Nous sommes très satisfaits du résultat, » précise Chernyshenko. « Les compétitions tests se sont révélées probantes, comme le montrent les réactions positives de nombreux athlètes, entraîneurs et représentants des Fédérations internationales, du CIO, de l’IPC et des spectateurs présents. Nous avons bien résolu tous les problèmes posés et nous pouvons affirmer sans crainte que nous sommes prêts à tenir les Jeux, même dans les conditions les plus difficiles. »

Au cours des Jeux, les épreuves se dérouleront dans deux secteurs distincts : l’ensemble en altitude qui accueillera les compétitions alpines et de glisse et l’ensemble côtier où auront lieu celles de patinage ainsi que les cérémonies d’ouverture et de clôture.

Le Parc olympique de Sotchi, qui s’étend sur 8 km2, est l’installation principale de l’ensemble côtier, il pourra accueillir environ 75 000 spectateurs à tout moment durant les Jeux. C’est là que se trouvent tous les sites de compétition de patinage, avec le Dôme de glace Bolshoi et l’arène Shayba où sont prévus les matches de hockey sur glace, le centre de curling Ice Cube, l’Arène Adler pour le patinage de vitesse, le palais de patinage Iceberg qui sera le théâtre des épreuves de patinage artistique et de patinage de vitesse sur piste courte.

La présentation compacte des sites signifie que pour la première fois de l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver tous les sites de glace seront à distance réduite à pied les uns des autres, ainsi les fans pourront assister à plusieurs épreuves dans la même journée. C’est aussi dans le Parc que se trouve le Stade olympique Fisht où se dérouleront les cérémonies d’ouverture et de clôture, ainsi que le centre international de radio-télévision, le centre de presse principal et le principal village olympique.

À environ 40 km en montagne, l’ensemble d’altitude comprend le centre de ski de fond et de biathlon Laura, le centre alpin de Rosa Khutor, le centre de sauts à ski RusSki Gorki, la piste de glisse Sanki et le parc de sports extrêmes de Rosa Khutor ainsi que le village olympique en altitude et le village olympique des sports d’endurance.

Avant que tous ces équipements ne deviennent le centre d’attention, c’est toute la Russie qui va faire l’expérience de l’enthousiasme que provoque l’approche des Jeux Olympiques d’hiver grâce au relais de la flamme olympique de 2014 qui débutera le 7 octobre à Moscou.

Ce relais, qui doit être le plus long de l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver, verra la flamme olympique parcourir environ 65 000 km sur le sol russe et traverser plus de 2 900 villes et villages, portée par plus de 14 000 relayeurs.

« Le relais de la flamme olympique est l’une des occasions olympiques les plus importantes et les plus magiques, » estime Chernyshenko. « Il entretient l’enthousiasme à l’approche des Jeux et diffuse les valeurs olympiques à l’ensemble du pays. En tant que nation, nous allons écrire une page importante de l’histoire russe. Je ne doute pas que ce relais sera accueilli par de splendides célébrations à chacune de ses étapes. Durant toute une journée chaque ville ou village visité va devenir le centre d’attention et ce sera ainsi une chance unique de se présenter au monde entier. »

Une fois que la flamme aura fait son entrée dans le stade olympique Fisht durant la cérémonie d’ouverture, le 7 février, ce sera alors au tour de Sotchi de briller de mille feux, tandis que les yeux du monde se poseront sur la ville russe pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2014. Pour le comité d’organisation comme pour les athlètes qui y participeront, le compte à rebours final a bel et bien commencé.

 

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE