Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Simon Ammann - Le plus grand sauteur olympique repart à l’assaut

Sotchi 2014

Options

Simon Ammann - Le plus grand sauteur olympique repart à l’assaut

09/12/2013

Seul quadruple champion olympique en saut à ski de l’histoire, le Suisse Simon Ammann a décidé de remettre ses titres en jeu à Sotchi. Douze ans après ses premiers exploits !

«  J’ai pris cette décision moi-même l’été dernier, mais j’avais besoin de temps pour la communiquer publiquement. Sotchi est un objectif particulièrement intéressant pour moi. Pas seulement dans une perspective sportive, mais aussi parce que mon épouse russe Yana et moi avons un rapport émotionnel avec la nation hôte ». En janvier 2012, le quadruple champion olympique suisse, alors âgé de 30 ans, explique donc qu’il est prêt à remettre ses titres en jeu

pour sa cinquième et dernière apparition aux Jeux Olympiques. Un évènement qui a fait de lui une star planétaire, le seul athlète à détenir quatre médailles d’or en saut à ski, obtenues à huit années d’écart.

Simon a grandi dans la ferme de ses parents, dans le petit village d’Unterwasser, dans le canton de Saint-Gall. Doué pour le saut à ski, vainqueur de sa première compétition à huit ans, il intègre l’équipe nationale adolescent et dispute les Jeux de 1998 à Nagano à 16 ans, sans obtenir de résultat notable. L’entraîneur Berni Schödler prend les rênes de l’équipe suisse, et sous sa férule, le jeune Simon progresse sur tous les plans, mental, physique et technique. Sur le tremplin de Park City lors des Jeux de 2002 à Salt Lake City, il ne fait pas partie des favoris. Pourtant, le 10 février et en deux sauts majeurs, il cumule 269 points et s’impose à la barbe de l’Allemand Sven Hannavald et du Polonais Adam Malysz dans l’épreuve K90. Trois jours plus tard, Simon Ammann s’envole à nouveau très loin sur le grand tremplin, avec deux bonds à plus de 140 m qui lui offrent une large victoire. Un des plus beaux exploits de ces Jeux. Simon Ammann, en pleine lumière, est surnommé « Harry Potter » par la presse internationale pour sa ressemblance avec le héros de J.K Rowling.

 

Un nouveau sommet à Vancouver

Cette réussite n’est pas sans conséquences, et le double médaillé d’or se perd un peu en chemin, traversant par exemple les Jeux de 2006 à Turin sans réussite, et mettant plusieurs années à retrouver le succès en Coupe du monde. Il revient au sommet de sa forme durant l’hiver olympique 2009-2010, et le 13 février lors de Jeux de Vancouver, il bat le record du petit tremplin de Whistler en retombant à 108 m en finale, s’adjugeant une 3e médaille d’or. Comme huit ans plus tôt, sa réussite sur le grand tremplin est encore plus éclatante. Personne n’atterrit plus loin que lui : 144 m puis 138 m, Adam Malysz est encore son dauphin à plus de 14 points au final. Simon Ammann devient le seul sauteur de l’histoire à remporter quatre médailles d’or.

 

C’est aussi sa plus belle saison, puisqu’il remporte la Coupe du monde de la FIS 2009-2010 avec neuf victoires et devient en mars champion du monde de vol à ski avec un bond à 236,5 m sur le tremplin de Planica ! Depuis lors, Simon Ammann s’est maintenu à un bon niveau et ce ne sont pas quelques problèmes avec son dos rencontrés à l’été 2013 qui vont perturber sa montée en puissance vers les Jeux de 2014 à Sotchi. « Simon est un ambassadeur unique pour le saut à ski en Suisse » dit Berni Schödler, « Pour les Jeux Olympiques de 2014, les jeunes athlètes voient en lui un leader dont ils peuvent suivre les traces les yeux fermés ». Et quand on demande à l’entraîneur si son champion compte arrêter sa carrière dans la foulée, il répond « Simon n’a rien décidé pour l’instant. Ce n’est même pas un sujet de discussion ». Le seul qui les occupe en effet, c’est de tout faire pour réussir à embellir encore un palmarès déjà historique !

 

Suivez-le dans le Athletes' hub:

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE