Accueil > Actualités > JOJ Actualités > Sara Takanashi, l’enfant prodige du saut à ski continue de briller

JOJ Actualités

Options

Sara Takanashi, l’enfant prodige du saut à ski continue de briller

Sara Takanashi, l’enfant prodige du saut à ski continue de briller
©IOC / John Huet

13/02/2014

Elle a peut-être manqué une médaille, mais la star du saut à ski japonais Sara Takanashi n’a pas dit son dernier mot.

L’athlète, vue pour la première fois aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Innsbruck en 2012, comptait parmi les favorites pour remporter cette semaine la première épreuve de saut à ski féminin organisée aux Jeux Olympiques d’hiver. Elle explique à notre jeune reporter Sonali Prasad qu’elle est déçue d’avoir terminé à la quatrième place et que ses nerfs sont son pire ennemi.

"Je suis venue ici pour donner le meilleur de moi-même. Je suis terriblement déçue de ne pas avoir pu sauter comme je le voulais, les deux fois. J’ai réalisé que j’avais un mental faible.”

La skieuse était inconsolable lorsque ses résultats ont été annoncés.
 
“Je ne suis pas la seule à être déçue. J’ai pensé à toutes les personnes qui m’ont soutenue dans mon parcours. Quelque chose n’a pas fonctionné ce soir, même si j’étais contente d’être sur la scène. Mais mes nerfs m’ont coûté la médaille.”

La jeune Sara Takanashi a fait un début de carrière exceptionnel dans un sport féminin tout nouveau au programme olympique. Après avoir décroché l’or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Innsbruck, elle a remporté 10 des 13 épreuves de Coupe du monde cette saison. À présent, elle souhaite oublier Sotchi et se concentre déjà sur PyeongChang 20181.

“La battante qui est en moi se battra jusqu’au bout, Je veux revenir aux Jeux Olympiques meilleure que jamais et faire la fierté de mon pays.”

“Je ne veux rien faire d’autre que du saut à ski. Ma carrière évolue avec tout le mouvement du saut à ski japonais. Je suis reconnaissante à tous ceux qui m’ont aidée.”

L’Allemande Carina Vogt a décroché l’or avec un total de 247,4 points. L’Autrichienne Daniela Iraschko-Stolz a pris l’argent avec 246,2 points et la Française Coline Mattel le bronze avec 245,2 points.

À LA UNE