Accueil > Actualités > Héritage > Sapporo 1972 a incité des générations d’athlètes asiatiques à pratiquer les sports d’hiver

Héritage olympique

Options

Sapporo 1972 a incité des générations d’athlètes asiatiques à pratiquer les sports d’hiver

Sapporo 1972 inspired new generation of Asian winter athletes

05/12/2013

Les Jeux Olympiques d’hiver à Sapporo en 1972 ont été les premiers à se tenir hors d’Europe et d’Amérique du Nord et, par là-même, ils ont contribué à apporter les sports d’hiver à de nouveaux publics en Asie.

La ville de Sapporo a pour sa part bénéficié de nombreuses retombées avantageuses de l’organisation des Jeux puisque plusieurs projets d’infrastructures ont été lancés durant leurs préparatifs, qu’il s’agisse d’investissements pour les transports ou pour l’extension de deux aéroports, l’amélioration de la gare centrale, la création ou rénovation de 41 voies urbaines, soit 213 km, ou encore la construction du réseau de transit rapide de 45 km. À cette occasion ont également été construits un réseau urbain de chauffage et d’adduction d’eau ainsi qu’y système de traitement des eaux usées, tout cela sans oublier bien entendu douze équipements sportifs.

Les installations utilisées pour le patinage de vitesse, le patinage artistique, le hockey sur glace et la cérémonie d’ouverture sont toujours en service, tandis que les tremplins de sauts à ski d’Okurayama et de Miyanomori ont depuis accueilli la Coupe du monde de la FIS et des épreuves de Championnats du monde.

Le Mont Teine, où se sont déroulées les épreuves de ski alpin durant les Jeux, est devenu une destination populaire de ski et les Jeux asiatiques d’hiver s’y sont déroulés à deux reprises. C’est le principal site des compétitions de ski au niveau régional et national.

L’impact le plus important reste sans doute celui que les Jeux d’hiver à Sapporo ont eu sur les jeunes générations d’athlètes asiatiques de sports d’hiver.

Avant 1972, aucun pays d’Asie n’avait jamais remporté de médaille d’or aux Jeux Olympiques d’hiver. Aux Jeux à Sapporo, le pays hôte a décroché toutes les médailles de l’épreuve de saut à ski au petit tremplin et Yukio Kasaya a gagné l’or.

En tant que premier champion olympique japonais de l’histoire du Japon, Kasaya est devenu un héros national, ce qui a déclenché un immense intérêt pour les sports d’hiver dans toute l’Asie

En 1992, aux Jeux d’hiver à Albertville, les pays d’Asie étaient devenus des habitués des médailles. Le Japon menait avec sept médailles et la République de Corée en affichait deux d’or, une d’argent et une de bronze.

Les Jeux d’hiver sont de nouveau retournés au Japon en 1998, à Nagano, et à présent c’est la République de Corée qui s’apprête à accueillir les Jeux Olympiques d’hiver pour la première fois, à PyeongChang en 2018 et le comité d’organisation espère développer encore davantage l’intérêt pour les sports d’hiver en Asie.

À LA UNE