Accueil > Actualités > RIO 2016 > Rio 2016 – le CIO rappelle qu’il n’y a pas une minute à perdre

Rio 2016

Options

Rio 2016 – le CIO rappelle qu’il n’y a pas une minute à perdre

Rio 2016 – le CIO rappelle qu’il n’y a pas une minute à perdre
©Rio 2016/Alex Ferro

21/03/2014

La commission de coordination du Comité International Olympique (CIO) pour les Jeux Olympiques de 2016 à Rio a conclu aujourd’hui sa sixième visite dans la ville hôte brésilienne (du 19 au 21 mars) en adressant un message clair aux organisateurs sur l’importance de chaque minute qui passe.

À seulement un peu plus de deux ans de l’ouverture des Jeux prévue le 5 août 2016, la commission a fait savoir qu’un effort constant et concerté de la part de toutes les parties engagées était nécessaire pour assurer le succès de l’organisation de ces Jeux et un bon héritage.

La commission a pris acte des progrès accomplis dans un certain nombre de secteurs depuis sa dernière visite effectuée en septembre 2013 et la venue du président Thomas Bach en février 2014, notamment la finalisation du plan directeur des sites, la validation du budget pour la totalité du cycle de vie du COJO et le regroupement des initiatives prises en charge par le gouvernement fédéral sous l’autorité du chef de cabinet de la présidente Dilma Rousseff,  Aloizio Mercadante.

Il reste toutefois un certain nombre de décisions importantes à prendre. Le 27 mars, une réunion cruciale entre les autorités fédérales et les principales parties prenantes au projet olympique aura lieu à Brasilia, dont il est attendu une clarification des responsabilités pour chacun des projets liés aux Jeux ainsi que de leur mode de financement, ceci en vue d’empêcher  tout nouveau retard dans la mise en œuvre du plan olympique.

La commission a consacré une journée entière à la visite des sites pour évaluer en détail l’avancement des travaux dans les quartiers de Barra et de Deodoro. Des retards sont enregistrés dans les délais de livraison de certains sites devant accueillir des épreuves tests et les compétitions olympiques, et il n’y a désormais plus aucune marge de manœuvre pour de nouveaux reports. Il est en revanche réconfortant de constater que le niveau de risque pour chaque projet a été clairement établi, les calendriers de travail précisés, et que le sens de l’urgence s’imposant aujourd’hui est partagé de tous. 

Le prochain grand chantier de construction portera sur les installations devant occuper le deuxième parc olympique dans le quartier de Deodoro. À noter que les autorités municipales méritent d’être félicitées pour les rapides progrès accomplis depuis qu’elles  ont pris la responsabilité de l’aménagement de ce quartier, en plus de son vaste éventail d’ouvrages existant.

La commission a par ailleurs fait l’éloge du travail réalisé par le comité d’organisation de Rio 2016 et de ses partenaires pour laisser un héritage durable après les Jeux. Selon les prévisions, l’usage des transports publics devrait largement augmenter pour atteindre 60 % d’ici à  2016, contre 12 % aujourd’hui;  le traitement des eaux usées autour de la baie de Guanabara sera multiplié par sept d’ici à 2015; un million d’habitants auront la possibilité d’apprendre l’anglais grâce aux Jeux; 75 nouveaux hôtels devraient être construits avec la création concomitante d’environ 11 000  emplois; à cela s’ajoutent les nombreux autres projets d’ores et déjà mis en œuvre par les partenaires commerciaux du comité d’organisation de Rio 2016.

“Les Jeux Olympiques de 2016 à Rio ont un énorme potentiel de par la passion qu’ils suscitent et produiront de nombreux legs”, a déclaré la présidente de la commission de coordination, Nawal El Moutawakel. “Mais même si des progrès sont accomplis, chaque report de décision et chaque retard important auront un impact négatif sur la livraison finale – un engagement plein et entier est dès lors indispensable,” a-t-elle ajouté. “Les composantes du Mouvement olympique continueront d’assister les organisateurs de manière active et constructive afin qu’ils puissent atteindre leurs objectifs à court et à long termes.”

Le président du comité d’organisation de Rio 2016, Carlos Arthur Nuzman, a déclaré pour sa part : “Nous entamons cette phase cruciale de notre projet sans une minute à perdre et avec la certitude que nos partenaires gouvernementaux partagent cette vision”.

Au cours des mois qui viennent, la baie de Guanabara accueillera des régates de voile  baptisées “Aquece Rio” qui s’inscrivent dans le cadre des séries d’épreuves tests. Cet événement marquera une étape majeure pour la population locale qui commencera à ressentir la concrétisation du projet olympique. Avec la campagne de recrutement des volontaires et le programme de vente des billets qui seront lancés cet automne, toute la ville de Rio et l’ensemble du Brésil auront bientôt l’occasion d’être pleinement associés aux Jeux Olympiques de 2016.

Durant ces trois jours, la commission de coordination a examiné les préparatifs pour les Jeux et reçu des informations de la part des organisateurs et de leurs partenaires dans des domaines tels que les services aux athlètes et aux Comités Nationaux Olympiques (CNO), les sports et les services aux Fédérations Internationales, les sites et l’infrastructure, l’hébergement, les opérations médias, les spectateurs, la billetterie, le transport, les épreuves tests, le marketing et les Jeux Paralympiques.

La commission de coordination retournera à Rio de Janeiro en septembre de cette année.

###

Pour toute information complémentaire, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 6000, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Vidéos
YouTube :
www.youtube.com/iocmedia

Photos
Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement, consultez ces photos sur
Flickr
Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org

Réseaux sociaux
Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur
Twitter, Facebook et YouTube.

À LA UNE