Accueil > Actualités > Médicale > Rencontre entre experts afin de discuter de la mort subite d’origine cardiaque des athlètes d’élite

Commission médicale

Options

Rencontre entre experts afin de discuter de la mort subite d’origine cardiaque des athlètes d’élite

Experts discuss sudden cardiac death of elite athletes

21/10/2013

D’éminents experts dans les domaines scientifique, médical et sportif du Comité International Olympique (CIO) et de plusieurs Fédérations Internationales (FI) et Comités Nationaux Olympiques (CNO) se sont réunis la semaine passée à Lausanne, Suisse, à l’occasion du deuxième cours du CIO sur le bilan de santé périodique et les examens par imagerie afin de partager leurs connaissances médicales sur le diagnostic cardiovasculaire.

Cette initiative pédagogique, laquelle a duré une journée et était activement soutenue et organisée par le CIO, visait à donner un aperçu précieux de l’évolution des technologies s’agissant des examens par imagerie et du dépistage cardiovasculaire ainsi que des méthodes permettant d’évaluer le profil de risque des athlètes.

La mort subite et inattendue d’origine cardiaque est rare, mais reste un événement tragique et chargé en émotion, lequel a encore davantage de visibilité lorsqu’il touche un athlète olympique. Ces décès soudains soulèvent plusieurs questions juridiques et médicales au sein du Mouvement olympique, notamment concernant la stratégie la plus adaptée pour prévenir ces catastrophes.

Le CIO a abordé cette question dans un rapport spécifique en 2009 intitulé “Déclaration de consensus du CIO sur le bilan de santé périodique des athlètes d'élite” – dans lequel la raison d’être et les méthodes de dépistage cardiovasculaire des athlètes d’élite sont largement décrites. Par exemple, le protocole de dépistage, y compris l’électrocardiogramme (ECG) à 12 dérivations, tel que suggéré dans le rapport du CIO, permet d’identifier (ou de suspecter) des facteurs de risques relatifs à la plupart des maladies cardiaques. Cet examen peut également montrer certaines anomalies chez des athlètes, anomalies qui correspondent aux modifications cardiaques observées chez des patients atteints de myocardiopathies.

Ainsi l’ECG permet-il d’orienter le diagnostic et de préconiser des examens supplémentaires, principalement par imagerie, tels qu’une échocardiographie, laquelle permettra de confirmer ou d’exclure la présence d’une maladie cardiovasculaire.

Ces dernières années, les différentes techniques d’imagerie (l’échocardiographie, l’imagerie cardiaque à résonance magnétique, la tomodensitométrie) sont devenues largement accessibles et font désormais partie des examens courants utilisés pour le diagnostic cardiovasculaire. Aussi, les connaissances pour une utilisation appropriée et les résultats escomptés de ces techniques sont-ils devenus une partie de plus en plus importante du savoir-faire médical.

Ce cours a ainsi été l’occasion de fournir aux médecins d’équipe et aux spécialistes du sport de plusieurs Fédérations Internationales et Comités Nationaux Olympiques des informations pratiques et des données universitaires récentes pour une utilisation appropriée et une interprétation des examens par imagerie dans le contexte du bilan de santé périodique des athlètes d’élite.

À LA UNE