Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Relais mixte en biathlon : la Norvège en démonstration, Bjørndalen dans la légende

Sotchi 2014

Options

Relais mixte en biathlon : la Norvège en démonstration, Bjørndalen dans la légende

Relais mixte en biathlon : la Norvège en démonstration, Bjørndalen dans la légende
©Getty Images (2)

20/02/2014

La Norvège (Tora Berger, Tiril Eckhoff, Ole Einar Bjørndalen et Emil Hegle Svendsen) a fait une belle démonstration dans la nouvelle épreuve olympique de relais mixte en biathlon, disputée mercredi dans le stade Laura. Au lendemain de sa victoire dans la mass-start, Svendsen a pu en terminer avec plus de 32 secondes d’avance sur la République Tchèque, alors que l’Italie a fini en bronze à près d’une minute. Avec treize podiums, Ole Einar Bjørndalen devient l’athlète le plus médaillé des Jeux Olympiques d’hiver.

Dans cette nouvelle et passionnante épreuve olympique à quatre concurrent(es) par équipe, qui a déjà depuis quelques saisons enthousiasmé les spectateurs de la Coupe du monde et des championnats du monde IBU, les femmes commencent la course en parcourant chacune 6km, puis les hommes enchaînent avec 7,5km chacun. Tous passent deux fois par le stand de tir, couché et debout.

Au départ dans le stade Laura en ce 12e jour des Jeux de Sotchi, Tora Berger lance la Norvège en tête malgré deux erreurs au tir. Tiril Eckhoff lui succède, sans faute, mais elle est dépassée par la Tchèque Gabriela Soukalova. Celle-ci transmet le relais à Jaroslav Soukup avec une petite seconde d’avance. Ole Einar Bjørndalen s’élance pour la Norvège.  A 40 ans, celui qui compte pratiquement autant d'anniversaires que de titres mondiaux (39) va a réussi son coup, pour ses derniers Jeux Olympiques. Mieux, c'est lui qui va encore être l'artisan du succès de son équipe, ne se contentant pas de faire partie du collectif pour collectionner les médailles.

Bjørndalen est sans faute au tir alors que derrière lui Soukup en commet deux en tout, et l’Italien Dominik Windisch, quatre. Les autres équipes ne sont déjà plus en course pour le podium. Il vole sur ses skis, et à la fin de son effort, Bjørndalen a repoussé très loin  toute la concurrence,  puisque Svendsen démarre le dernier relais avec 43 secondes d'avance...

24h après sa victoire dans la mass-start, Svendsen n'a plus ensuite qu'à gérer son effort pour savourer ce succès  et parachever le triomphe de la Norvège qui devance finalement la République Tchèque (Veronika Vitkova, Gabriela Soukalova, Jaroslav Soukup, Ondrej Moravec)  de 32.6, et l’Italie (Dorothea Wierer, Karin Oberhoffer, Dominik Windisch, Lukas Hofer) de 58.2. L’Allemagne prend la 4e place plus de 40 secondes derrière.

Ole Einar Bjørndalen sur le toit du monde !

Avec cette médaille d’or, sa deuxième à Sotchi après sa victoire dans le sprint, Ole Einar Bjørndalen porte son total de médaille à treize : deux à Nagano en 1998 (1 or, 2 argent), quatre à Salt Lake City en 2002 (quatre or, soit la totalité des épreuves individuelles de biathlon disputées dans l’Utah !), trois à Turin en 2006 (2 argent, 1 bronze), deux à Vancouver en 2010 (1 or, 1 argent) et donc, deux à Sotchi 2014 (2 or)…. alors qu’il reste encore le relais hommes à disputer. Il dépasse son compatriote fondeur Bjorn Daehlie qui avait gagné douze médailles entre 1992 et 1998. Ole Einar Björndalen devient le sportif le plus médaillé des Jeux Olympiques d’hiver. 

« C'est cool, cela représente beaucoup pour moi. Je suis vraiment reconnaissant de tout ça, je vais la jouer doucement. Avant tout je suis très heureux pour mon équipe » dit le roi Ole. « Ce soir, tout le monde a fait de son mieux et quant à moi-même, revenir après des années de mauvais résultats et d'être dans cette forme c'est vraiment bien. Mon tir était vraiment bon, j'étais plus concentré qu'hier. Aujourd'hui ça fonctionnait de nouveau. J'étais vraiment nerveux avant la course parce que vous ne courrez pas seulement pour vous même mais aussi pour les autres, pour l'équipe. Je ne me suis pas préparé, c'est un rêve ».

« Notre performance est unique. C'était vraiment une belle course, on a eu quelques soucis, mais toutes les grandes équipes en ont eus. Je vis de grandes choses et les Jeux ne sont pas encore terminés. C'est difficile de réaliser ce qui se passe ici, et ça se diffusera en moi sans doute plus tard. Le premier sentiment, là, c'est la fatigue. Mais bien sûr, il y a de la joie aussi. Les premières secondes, vous réalisez surtout que vous avez fait une belle course, et puis ensuite c'est de la fierté » 

« C'est le roi du biathlon, il n'y a rien d'autre à ajouter », réagit Tiril Eckhoff. « Ole est une légende du biathlon et revenir de Sotchi avec deux médailles d'or, et trois on espère, c'est quelque chose de vraiment remarquable, c'est un grand athlète » déclare Svendsen. « Moi je ne pense pas à l'histoire, c'est juste bon de prendre l’or », ajoute Berger

Gabriela Soukalova relève pour sa part :  « C'était impossible d'être plus fort que la Norvège aujourd’hui ».

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE