Accueil > Actualités > Le développement par le sport > Prévention du VIH et du SIDA et promotion de modes de vie sains

Le développement par le sport

Options

Prévention du VIH et du SIDA et promotion de modes de vie sains

HIV & AIDS prevention and promotion of healthy lifestyles

17/04/2009

Sensibilisation

Depuis 2004, le CIO mène des campagnes de sensibilisation durant les Jeux Olympiques en étroite coopération avec les comités d'organisation et l'ONUSIDA. Destinées aux athlètes et aux officiels résidant dans les villages olympiques, ces campagnes ont pour but, à travers la distribution de préservatifs dans les polycliniques des villages, d'attirer l'attention sur l'épidémie et de souligner l'importance d'un mode de vie sain.  

Musa Njoku, 31 ans séropositive, a participé au relais de la flamme olympique qui est passé par le Cap en juin 2004. Il y a plusieurs années, Musa fut une des premières femmes sud-africaines à déclarer publiquement sa séropositivité à une époque où la discrimination liée au VIH/SIDA aurait pu lui valoir des atteintes physiques, voire la mort. Sans se laisser décourager par la réalité, elle a exprimé la voix des femmes et des jeunes filles, brisant le silence qui pesait sur les mauvais traitements, les viols et le VIH.  

Le CIO organise également des séminaires régionaux sur la prévention du VIH et du SIDA par le sport, lesquels rassemblent des représentants des Comités Nationaux Olympiques ainsi que des experts de l'ONUSIDA, de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, de l’UNICEF et d'autres partenaires locaux afin d’examiner comment le sport peut soutenir les efforts nationaux et internationaux visant à enrayer la propagation de l’épidémie du SIDA, notamment parmi la jeune population.  

"En tant qu’athlète, je donne le meilleur de moi-même sur le terrain, mais je ne joue pas avec ma vie ni avec celle des autres. Protégez-vous du VIH et du SIDA." Frank Fredericks, Namibie, quadruple médaillé olympique d’argent en athlétisme, président de la commission des athlètes du CIO.

 
Activités des CNO

Plusieurs CNO travaillent déjà sur la prévention du VIH et du SIDA avec leurs Conseils nationaux pour la santé et des ONG spécialisées dans ce domaine. D’autres CNO se joignent à présent à cette lutte et développent de nouveaux projets avec leur communauté. 

- Le CNO brésilien a lancé des campagnes de sensibilisation au VIH, avec distribution de documentation, cours dispensés aux athlètes par des membres volontaires de populations vulnérables et distribution gratuite de préservatifs, le tout conformément à la politique nationale anti-sida du gouvernement brésilien.  

- Dans les Caraïbes, le CNO de la Barbade a intégré des modules sur le VIH/SIDA dans les séminaires organisés à l’intention des jeunes sportives en coopération avec la Commission nationale des sports. Il s’est associé au programme de développement sportif du Commonwealth afin d’élaborer un projet encourageant un mode de vie sain pour les jeunes des Caraïbes et est en train de mettre en place un module spécifique sur le VIH et le SIDA.  

- Le CNO kényan coopère avec le Conseil national du contrôle du SIDA. Jouant un rôle de modèle, les athlètes Paul Tergat, Catherine Dereba et Margaret Okayo ont participé à des activités de prévention du VIH. La sensibilisation à ce fléau fait également partie du programme de la course de la Journée olympique.  

- La Croix-Rouge du Lesotho est en train de réaliser un manuel sportif en collaboration avec le CNO de ce pays et prévoit de faire participer ce dernier à des activités d’entraînement. Par ailleurs, depuis juillet 2003, le Programme des ambassadeurs olympiques de la jeunesse du CNO du Lesotho, en coopération avec la Commission nationale des volontaires de ce pays, forme des jeunes à l'organisation des activités sportives pour leurs pairs et à l'utilisation de ces activités comme plateforme de sensibilisation à diverses questions sociales.  

- Le CNO du Myanmar a établi un comité médical sportif qui propose un programme de formation médicale continue pour athlètes et entraîneurs avec, chaque semaine, des "discussions pédagogiques" sur diverses questions dont la prévention du VIH.  

- Le CNO de Papouasie-Nouvelle-Guinée a lancé, par le biais de sa commission médicale et en partenariat avec diverses agences gouvernementales, dont le Conseil national du SIDA, ainsi que des ONG, une campagne de sensibilisation et de prévention du VIH à la fois au niveau national et dans toute l’Océanie. Parmi les activités : programmes d’éducation et de sensibilisation dans le cadre de cours de médecine et de science du sport qui visent à changer les comportements.

 
Éducation préventive 

 

Plus de 40 millions de personnes dans le monde vivent avec le VIH. Bon nombre d’entre elles sont associées au sport, soit en tant que spectateurs ou en tant que participants. La communauté sportive n’est pas épargnée.

LA CONTRIBUTION DU SPORT - Il est donc de la responsabilité du Mouvement olympique, en tant que membre de la société civile, de contribuer à la lutte contre cette pandémie. Le VIH et le SIDA menacent de détruire notre avenir sportif collectif. Nous avons tous un rôle à jouer dans cette lutte. C’est pourquoi chacun de nous - père ou mère, fils ou fille, frère ou sœur, enseignant ou entraîneur, administrateur ou dirigeant de communauté, athlète ou spectateur - est appelé à apporter sa contribution dans la riposte au VIH et au SIDA.  

UN MANUEL POUR VOUS AIDER - Le CIO et l’ONUSIDA ont publié le premier manuel sur la prévention du VIH et du SIDA par le sport. Spécialement destiné aux membres de la communauté sportive, il offre :  

1. des informations sur le VIH et le SIDA, l’efficacité de la prévention, les bienfaits du sport pour les personnes séropositives au VIH, les contrôles et les conseils, et bien plus encore ;
2. de nombreuses activités et programmes à développer avec des suggestions pratiques allant des séances d’information avec vos collègues ou coéquipiers à des campagnes de communication lors de manifestations sportives, ou encore l’élaboration de politiques détaillées pour l’organisation sportive elle-même ;
3. des suggestions d’activités destinées aux jeunes de 10 à 15 ans, et au-delà, car ils sont un groupe cible crucial pour la prévention ;
4. des informations concernant les personnes qui peuvent vous aider dans ce domaine et les organisations qui peuvent vous apporter leur expérience et leur soutien. 

APPORTEZ VOTRE CONTRIBUTION EN PROTÉGEANT LE MONDE QUI VOUS ENTOURE - AIDEZ-NOUS À STOPPER LE VIH

Manuel sur la prévention du VIH et du SIDA

Manuel sur la prévention du VIH et du SIDA (en anglais)

Manuel sur la prévention du VIH et du SIDA (en espagnol)

Manuel sur la prévention du VIH et du SIDA (en russe)

Manuel sur la prévention du VIH et du SIDA (en portugais)

Manuel sur la prévention du VIH et du SIDA (en chinois)

Manuel sur la prévention du VIH et du SIDA (en swahili)

 

Le sport pour la santé

Le CIO soutient également plusieurs initiatives visant à sensibiliser la population à des modes de vie sains par le biais du sport et de la communauté sportive.

En coopération avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le CIO apporte son appui à une campagne de lutte contre la rougeole et la polio en Afrique en finançant des actions de sensibilisation par le sport auprès des jeunes et des populations rurales. Ces projets sont mis en œuvre en collaboration avec les CNO locaux et les sociétés nationales de la Croix-Rouge.

Le CIO coopère aussi depuis plusieurs années avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) afin de promouvoir l’activité physique pour la santé. Il soutient notamment les campagnes "Pour votre santé, bougez !" et "Sport sans tabac".

En savoir plus sur l'IFRC
En savoir plus sur le programme d'exercice physique de l’OMS

À LA UNE