Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Patinage Artistique : le plein d’émotions sur la glace de l’Iceberg !

Sotchi 2014

Options

Patinage Artistique : le plein d’émotions sur la glace de l’Iceberg !

05/03/2014

De son premier (la nouvelle compétition par équipes) à son dernier (Adelina Sotnikova chez les dames) triomphe à Sotchi, la Russie brille dans les compétitions disputées devant le public de l’Iceberg en gagnant cinq médailles dont trois en or. De leur côté, les Américains Charlie White/Mery Davis en danse et le Japonais Yuzuru Hanuy chez les hommes, écrivent une page d’histoire pour leurs pays respectif.

9 février : La Russie inaugure le palmarès du patinage artistique par équipes

La Russie décroche son premier titre à Sotchi avec la nouvelle épreuve par équipes de patinage artistique, portée par sa star Yevgeny Plushenko, qui gagne sa 4e médaille olympique et par la phénoménale Julia Lipnitskaia. Le Canada et les Etats-Unis montent sur le podium, respectivement en argent et en bronze.

La compétition voit dix équipes disputer les programmes courts dans les quatre spécialités du patinage artistique (hommes, dames, couples, danse sur glace) puis les cinq meilleures être retenues pour les programmes libres, le classement s’établissant de la façon suivante pour chaque épreuve 10 points pour le premier, 9 pour le deuxième, 8 pour le troisième etc…

Avec Tatiana Volosozhar/Maxim Trankov (premiers en couples), Yevgeni Plushenko (2e chez les hommes derrière le Japonais Yuzuru Hanyu), Julia Liptinskaia (première chez les dames) et Ekaterina Bobrova/Dmitri Soloviev (troisièmes en danse), la Russie est déjà en tête à la fin des programmes courts.

Lors des programmes libres, la victoire est acquise avant la fin de la compétition, après l'incroyable performance de la jeune prodige Julia Lipnitskaia (141,51 pts), 15 ans et 252 jours pour ses premiers Jeux. « J’étais un peu nerveuse après le passage de Yevgeni parce que je ne voulais pas pénaliser l’équipe » explique l’adolescente, qui a pourtant patiné magnifiquement pour battre son record personnel de points.

Le classement final de cette nouvelle épreuve voit l’équipe du pays hôte emporter l’or avec 75 points devant le Canada (65 points, argent), les Etats-Unis (60 points, bronze), l’Italie (52 points) et le Japon (51 points).

La victoire de la Russie permet à l'idole de tout un pays, Yevgeni Plushenko, de devenir le deuxième patineur de l'histoire à détenir quatre médailles olympiques (or en 2006 et 2014, argent en 2002 et 2010).  Avant lui, seul le Suédois Gillis Grafstroem a réalisé l'exploit avec trois médailles d'or (1920, 1924, 1928) et une en argent (1932) toutes en individuel. « J’ai 31 ans et cela représente tout pour moi. C’est tellement historique ! » dit Plushenko après la victoire.

 

 

12 février : Volosozhar et Trankov en or, enflamment l’Iceberg

Champions olympiques en couples, Volosozhar et Trankov entrent dans la légende en devenant les premiers doubles médaillés d'or de l'histoire lors de mêmes Jeux, grâce à la nouvelle épreuve par équipes, remportée le 9 février. La Russie décroche donc sa deuxième médaille d'or des épreuves de patinage artistique de Sotchi, où cinq titres sont décernés. Avec en prime l'argent d'un deuxième couple russe.

Volosozhar/Trankov totalisent 236,86 points devant leurs compatriotes Stolbova/Klimov (218,68). Les Allemands Aliona Savchenko/Robin Szolkowy, quadruples champions du monde, terminent sur la troisième marche du podium (215,78) après une chute de Savchenko à la réception d’un triple axel lancé.

Volosozhar/Trankov, passés à l'antépénultième position, terminent leur programme libre, "Jesus Christ Superstar" (1er, 152,69 pts) en larmes. Trankov se jette genoux à terre, tremblant d'émotions. Leur performance n'a pourtant pas été parfaite mais l'essentiel a été assuré. Et c'est sous le regard attendri et toujours vif des octogénaires Ludmila Belusova et Oleg Protopopov, premiers Russes de l'histoire à avoir été sacrés en couples, que, 50 ans après, Volosozhar et Trankov font briller le pays organisateur de ces Jeux. 

« C’est un grand jour pour la Russie » s’exclame Maxim Trankov, « Nos deux couples ont très bien patiné et je pense que tout le monde dans notre grand pays est très heureux. Ca a été le job le plus dur de toutes nos vies. Nous avons dû supporter une énorme pression. Nous avions déjà l’or de la compétition par équipes, mais nous réalisons ici notre véritable but, le rêve de notre vie ». Quant à Fedor Klimov, médaillé d’argent, il note : « Nous avons fait exactement tout ce que nous avions planifié. C’était très important pour nous de bien patiner aux Jeux en Russie. C’était l’opportunité d’une vie »;

 

 

14 février : Yuzuru Hanyu écrit une page d’histoire

Le prodige de 19 ans, Yuzuru Hanyu devient le premier patineur Japonais à monter sur la première marche du podium olympique, malgré deux chutes, devant son rival le Canadien Patrick Chan. Chan était le triple champion du monde en titre alors que Hanyu est arrivé en perturbateur avec son lot de talent et la charge émotionnelle qu'il transmet sur la glace. Lors du programme court, Hanyu s'est clairement positionné en tête en établissant un score historique de 101,45 points qui a fait de lui le premier patineur de l'Histoire à passer la barre mythique des 100 points. Chan se tenait derrière, avec 4 points de retard.

Passé sur la glace de l’Iceberg avant le Canadien, Hanyu a créé la surprise en chutant deux fois dès la première minute de son programme libre. Pourtant connu pour son fort mental, ce perfectionniste a toutefois réussi à se reprendre. Au final l'émotion qu'il dégage, ses combinaisons de sauts, ses transitions et ses qualités artistiques exceptionnelles auront fait la différence. Il s'impose avec un total de 280,09 points, devant Chan, 275,62 pts, avant de tomber dans les bras de son entraîneur ravi, Brian Orser. Il est le plus jeune champion olympique de sa discipline en 66 ans ! Le bronze revient au Kazakh Denis Ten (255,10), la belle surprise de cette soirée.

« Oh mon Dieu! Je suis si surpris ! Je ne trouve pas les mots. Ce programme a été si difficile pour moi, j'étais épuisé, physiquement. Je suis tellement choqué par cette victoire. Je suis fier en tant que Japonais d'avoir accompli un tel exploit. Les Jeux Olympiques sont si imprévisibles. C'est la première fois de ma vie que suis nerveux en compétition. Je suis vraiment perturbé par ma performance mais j'ai donné tout ce que j'avais. Cette victoire est un cadeau pour mon pays. », indique Hanyu.

 

17 février: Meryl Davis et Charlie White, des danseurs en or

Meryl Davis et Charlie White sont les premiers Américains champions olympiques en danse sur glace, en battant les records mondiaux de points devant le public de l’Iceberg. Ils devancent et détrônent leurs rivaux de toujours, le duo canadien Tessa Virtue et Scott Moir alors que les Russes Elena Ilinykh et Nikita Katsalapov enlèvent la médaille de bronze.

Double champions du monde en titre et enfin champions olympiques, Davis et White totalisent 195,52 points en améliorant de plus de quatre points le record mondial qu’ils détenaient depuis la finale du Grand Prix ISU 2013. Lors du programme court ils avaient déjà établi une nouvelle marque planétaire (78,89 points), Virtue et White finissent avec un score total de 190,99 points, et Ilinykh et Katsalapov obtiennent 183,48 points. Les Français Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat terminent au pied du podium avec 177,22 points. 

Davis et White prennent enfin l’ascendant à Sotchi sur leurs éternels rivaux Canadiens. Les deux duos rivalisent depuis qu'ils sont juniors et sont depuis toutes ces années sous la direction du même entraîneur, la Russe Marina Zueva, à Detroit (Etats-Unis).

Même si l'or leur était promis, Davis (27 ans) et White (26 ans) ménagent  le suspense jusqu'au bout alors qu'ils patinent comme derniers concurrents leur programme libre, « Shéhérazade », une prestation magnifique enthousiasme le public de l’Iceberg et qui leur vaut un score de 116,63, deux points au-dessus du record qu’ils avaient établi lors de la nouvelle compétition par équipes une semaine plus tôt à Sotchi. Tessa Virtue (24 ans) et Scott Moir (26 ans) achèvent leurs Jeux 2014 avec deux médailles, après avoir gagné l'argent avec le Canada dans cette même compétition par équipes.

 

20 février : Adelina Sotnikova détrône Yuna Kim !

Adelina Sotnikova, âgée de 17 ans, devient la première championne olympique russe de patinage artistique dames. Elle totalise 224,59 points devant la tenante du titre, la Sud-Coréenne Yuna Kim (219,11). L'Italienne Carolina Kostner prend le bronze (216,73).

Le suspense reste entier après le programme court, puisque Yuna Kim, Adelina Sotnikova et Carolina Kostner sont séparées par moins d’un point d’écart.

Sotnikova est gratifiée de 149,95 points pour son superbe programme libre, Introduction et Rondo Capriccioso, qu'elle patine sous les viva du public de l’Iceberg. Et l'adolescente, pour ses premiers Jeux, s’impose avec une grande marge sur la reine du patinage artistique, Yuna Kim.

Sotnikova réussit  tous ses éléments techniques, avec sept triples sauts en tout, des pirouettes variées, dans un programme rythmé par les claquements de mains du public. Elle n'est au final qu'à 0,11 point du record sur un libre détenu par Yuna Kim, établi il y a quatre ans (150,06). La Russe, entraînée par la légendaire Tatiana Tarasova et qui ne comptait jusque-là que deux médailles européennes (2013 et 2014) améliore donc à Sotchi de 18 points son meilleur score de la saison.

Yuna Kim, passée en dernière position, met toute sa légèreté et sa grâce sur la glace mais cela ne suffira pas. Kim ne sera pas la 3e patineuse de tous les temps à détenir le titre olympique sur deux Jeux consécutifs, après la Norvégienne Sonja Henie (1928, 1932, 1936) et l'Allemande Katarina Witt (1984, 1988) et la première Asiatique à le réussir. En 2010, aux Jeux de Vancouver, elle était devenue, à 19 ans, la première Sud-coréenne à monter sur la plus haute marche du podium olympique, avec un record absolu de points jamais égalé depuis quatre ans (228,56).

Carolina Kostner, qui fait un sans-faute sur le Boléro de Ravel, se retrouve 3e pour offrir à l'Italie sa première médaille olympique en patinage artistique individuel, filles et garçons confondus, et la 2e toutes catégories confondues.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE