Accueil > Actualités > Grenoble 1968 > Ole Ellefsæter - Ski de fond

Grenoble 1968

Options

Ole Ellefsæter - Ski de fond

Ole Ellefsæter - Ski de fond

14/02/1968

Ole Ellefsæter

Rares sont les épreuves aussi difficiles que le 50 km en ski de fond. En matière de sports d’hiver, c’est l’équivalent du marathon aux Jeux olympiques : une épreuve d’évaluation de la condition physique, de l’endurance et de la force de caractère qui demande un engagement total pendant plus de deux heures. Et tout comme le marathon, il génère souvent des champions dont l’histoire va bien au-delà de la seule grandeur sportive.

L’un des plus beaux personnages de ces Jeux fut le Norvégien Ole Ellefsæter. Skieur extraordinaire, il était également exceptionnel en athlétisme. Ellefsæter avait été champion de Norvège du steeple six années de suite et représentait son pays en athlétisme au niveau international.

C’était aussi un homme des bois. Ellefsæter travaillait à la fois comme bûcheron et comme technicien forestier et le ski figurait souvent au menu de ses sorties d’entraînement dans les forêts proches de son domicile.

Ses exploits ne se sont pourtant pas arrêtés là. Ellefsæter a même enregistré deux tubes, dont un en l’honneur des Jeux de 1968. Il a également sorti deux 33 tours, l’un l’année précédant les Jeux de Grenoble, et l’autre, l’année d’après.

Quant à sa réussite sportive, elle fut celle d’un skieur vraiment exceptionnel. Ellefsæter, qui avait réussi à se classer 8e du 50 km aux Jeux de 1964, arriva à Grenoble au maximum de ses possibilités. Il avait été sacré champion de Norvège en 1967 et avait également gagné la même année deux courses internationales, à Holmenkollen et à Lahti.

Ellefsæter gagna sa première médaille d’or dans le relais, dont il boucla l’ultime parcours. Mais c’est trois jours plus tard qu’il releva son plus beau défi, dans le 50 km individuel.

Le parcours était rapide, mais difficile, un froid glacial ayant transformé la neige durant la nuit. Après 15 km, c’est un autre Norvégien, Reidar Hjermstad, qui menait avec 21 secondes d’avance sur Ellefsæter, mais 10 km plus loin, ce dernier prit les commandes. Il n’allait jamais les lâcher, malgré les assauts du Soviétique Vyacheslav Vedenin, finalement deuxième à 17 secondes. Il n’y eut que 52 secondes d’écart entre le premier et le sixième, et Ellefsæter établit un temps record qui allait tenir plus de dix ans.

Le Norvégien participa à nouveau aux Jeux en 1972 à Sapporo où, dixième du 50 km, il perdit son titre. À 33 ans, il quitta l’univers du ski.

PHOTOS

À LA UNE