Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Noriaki Kasai, le doyen

Sotchi 2014

Options

Noriaki Kasai, le doyen

Noriaki Kasai, the grand old man of ski jumping

09/01/2014

À 41 ans, le légendaire Noriaki Kasai poursuit sa carrière sur les tremplins de saut à skis. Présent sur le circuit mondial depuis 1989, il détient les records de nombre de concours de Coupe du monde disputés et de participations aux Jeux Olympiques dans sa discipline. Il sera présent pour la 7e fois à Sotchi.

Le 24 août 2013, 24 ans après ses débuts internationaux, Noriaki Kasai remporte le Grand Prix de saut à skis sur le tremplin olympique HS131 de Hakuba (Japon). Il explique « Cela faisait deux ans que je n’avais pas gagné. J’étais encore dans la trentaine, et maintenant, je suis quadragénaire. Cela me rend encore plus heureux et me montre que je peux encore me battre avec les meilleurs mondiaux. Cela m’apporte beaucoup de confiance».

Il est donc prêt pour disputer ses septièmes Jeux Olympiques à Sotchi et si on lui demande les raisons de sa longévité, il répond simplement « Je n’ai pas encore de médaille d’or ». 

 

«  Je ne suis pas prêt de m’arrêter «  

De ses premiers championnats du monde (à Lahti en Finlande en février 1989) suivis par son premier concours en Coupe du Monde FIS (à Thunder Bay au Canada en décembre de la même année)  à la fin de la saison 2012-2013, Noriaki Kasai a disputé onze championnats du monde, 427 épreuves de Coupe du monde, six Jeux Olympiques et a remporté 15 victoires. Il est monté 44 fois sur les podiums. Il a été sacré champion du monde de vol à skis sur le K180 d’ Harrachow le 23 mars 1992. L’autre sommet de sa carrière étant le concours par équipes K120 disputé devant des dizaines de milliers de fans sur le tremplin olympique de Lillehammer le 22 février 1994 où avec Jinya Nishikata, Takanobu Okabe et Masahiko Harada, il a pris la médaille d’argent derrière la formation allemande, au terme d’une série de rotations exceptionnelles qui ont tenu le public en haleine jusqu’au bout.  

En individuel, ses meilleurs résultats aux Jeux sont pour l’instant une 5e place sur le petit tremplin à Albertville en 1992, et une 8e place sur le grand tremplin à Vancouver en 2010, 18 ans plus tard, en réalisant le meilleur saut des qualifications ! À Sotchi, il pourrait être le père de beaucoup de concurrents et deviendra un des très rares athlètes à compter sept participations aux Jeux d’hiver. «  J’adore le saut à ski, je ne suis pas prêt de m’arrêter », dit Noriaki, et cet amour, tous les fans de la planète le lui rendent bien. Le doyen de l’équipe japonaise compte bien les enthousiasmer à nouveau en février prochain.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE