Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > La magie des Jeux : Sotchi 2014 dans le rétro

Sotchi 2014

Options

La magie des Jeux : Sotchi 2014 dans le rétro

24/02/2014

Ils nous ont fait vibrer durant seize journées de compétition. Du bord de la Mer Noire aux montagnes de Krasnaia Polyana, les athlètes se sont mesurés dans quinze disciplines, pour un total de 98 épreuves, dont douze ont fait leurs débuts au programme. Retour sur des instants magiques, panorama de tous ces moments exceptionnels qui ont rendu les XXIIe Jeux d’hiver si spéciaux…

Ski alpin

Les slaloms, qui sont les deux dernières épreuves à Rosa Khutor, donnent lieu à des couses historiques. Avec un cran incroyable l’Américaine Michaela Shiffrin devient à 18 ans et 345 jours la plus jeune championne olympique de l’histoire. 24h après, Mario Matt, à 34 ans et 10 mois, est le plus vieux vainqueur en ski alpin aux Jeux ! La quinzaine à Rosa Khutor est aussi celle de la Slovène Tina Maze, qui en partageant la victoire en descente avec la Suissesse Dominique Gisin (chrono identique de 1:41:57, une première aux Jeux Olympiques !), puis en remportant le géant, est la reine de son sport à Sotchi.

Maria Höfl-Riesch conserve son titre en super-combiné. Le Suisse Sandro Vileta surgit devant tous les favoris dans cette épreuve. Kjetil Jansrud s’assure que la Norvège poursuive son règne sur le super-G, Anna Fenninger en fait de même pour l’Autriche en dominant la course féminine. Son compatriote Matthias Mayer est le roi de la descente masculine et Ted Ligety démontre qu’il est bien le « king » incontesté du slalom géant. L’Américain Bode Miller remporte à 36 ans sa sixième médaille en prenant le bronze en Super-G pour devenir le plus vieux médaillé olympique en ski alpin.

 


 

Biathlon

A tout seigneur tout honneur, le premier vainqueur des épreuves masculines sur le complexe Laura est le Norvégien Ole Einar Bjørndalen dans le sprint. 10 jours plus tard, il remporte à 40 ans le titre de la nouvelle épreuve olympique du relais mixte avec la Norvège. Le roi Ole devient l’athlète le plus médaillé des Jeux Olympiques d’hiver, avec les treize podiums qu’il aura fréquentés depuis les Jeux de Nagano en 1998, montant huit fois sur la plus haute marche !

Ces Jeux sont aussi ceux de la Biélorusse Darya Domracheva qui réalise un triplé poursuite/individuelle 15km/mass start, du Français Martin Fourcade, qui gagne la poursuite et l’individuelle 20km puis prend l’argent de la mass-start, et du Norvégien Emil Hegle Svendsen, vainqueur pour sa part de la mass-start et du relais mixte. La Slovaque Anastasiya Kuzmina conserve son titre dans l’épreuve du sprint féminin, l’Ukraine remporte un émouvante victoire en relais féminin, et la Russie triomphe pour finir dans le relais hommes devant un public en délire.


 

 

Bobsleigh

Alexander Zubkov fait honneur à son rôle de porte-drapeau de la délégation russe lors de la cérémonie d’ouverture en étant le 6e pilote de l’histoire a réaliser un doublé. Il commence par gagner le bob a deux avec Alexey Voevoda, dominateur sur les quatre manches pour devancer Suisse-1 de Beath Hefti et USA-1 de Steven Holcomb, puis s’impose à quatre avec Voevoda, Alexey Negodaylo et Dmitry Trunenkov au terme d’une compétition particulièrement serrée : seulement 9/100e d’avance sur Letttonie-1 d’Oskars Melbardis. Le tenant du titre américain Steven Holcomb prend le bronze.

Chez les dames, le suspense est encore plus intense. En tête depuis le début de la compétition, les Américaines Elana Meyers et Lauryn Williams (championne olympique du 4x100m en athlétisme à Londres en 2012, championne du monde du 100m en 2005) sont débordées dans la dernière manche par l’équipe canadienne tenante du titre, Kaillie Humphries et Heather Moyse ! Humphries est la première pilote à conserver son titre et WIlliams, médaillée d’argent, une des rares athlètes à monter sur le podium aussi bien aux Jeux d’été qu’à ceux d’hiver. USA-2 de Jamie Greubel et Aja Evans se pare de bronze.


 


 

Ski de fond

La Norvégienne Marit Bjørgen était la reine du ski de fond et des Jeux de Vancouver en 2010. Elle l’est également à Sotchi ! En commençant le premier jour par le Skiathlon, en terminant par le 30km style libre, et en passant par le sprint par équipes avec Ingvild Flugstad Østberg, la reine Marit remporte trois nouvelles médailles d’or, ce qui porte son total à six titres et 10 podiums sur seulement trois éditions des Jeux. Elle s’installe tout en haut du palmarès des sportives olympiques hivernales. Sotchi a aussi son roi, le Suisse Dario Cologna, qui s’impose dans le skiathlon puis conserve son titre sur 15km.

Les Suédois se montrent brillants en remportant les deux relais : 4x5km dames (Anna Haag, Ida Ingemarsdotter, Charlotte Kalla, Emma Wiken) et 4x10km hommes (Marcus Hellner, Lars Nelson, Johan Olsson, Daniel Richardsson). Les sprints individuels reviennent à la Norvège (la course féminine pour Maiken Caspersen Falla, l’épreuve masculine pour Ola Vigen Hatestad), alors que la Polonaise Justyna Kowalczyk exerce une domination sans partage sur le 10km classique. Enfin, le dernier jour des Jeux, les fondeurs russes réalisent un fantastique triplé sur 50km sous les viva du public du complexe Laura : Alexander Legkov l’emporte devant Maxim Vyleghzhanin et Ilia Chenousov !



 

Curling

L’équipe masculine du Canada remporte son troisième titre consécutif en battant celle de Grande-Bretagne 9-3, laquelle concède la victoire à la formation de Brad Jacobs au bout de huit manches. Le Canada, qui a figuré dans toutes les finales depuis le retour du curling au programme olympique en 1998, a atteint la finale en grand favori après avoir fini N°1 du premier tout. Pour la Grande-Bretagne, cette médaille d’argent est historique puisque c’est la première depuis l’or gagné à Chamonix en 1924 ! Les champions du monde suédois battent la Chine pour le bronze 6-4 après une onzième manche supplémentaire. 

Le Canada réalise pour la première fois un doublé, puisque l’équipe menée par Jennifer Jones s’impose également en finale, 24h plus tôt, en dominant la formation tenante du titre, la Suède sur le score de 6-3. Jennifer Jones et ses partenaires mènent un parcours royal à Sotchi : elles gagnent la totalité des onze matches qu’elles disputent sur la glace de l’Ice Cube. La Grande-Bretagne enlève le bronze face à la Suisse, 6-5 au bout du suspense pour devenir, notamment avec sa skip Eve Muirhead, 23 ans, la plus jeune équipe de curling à monter sur un podium olympique.


 

 

 

Patinage artistique

La Russie enchante le public de l’Iceberg en multipliant les exploits de haute volée. L’équipe hôte commence par remporter la nouvelle compétition par équipes où le monde entier découvre un jeune phénomène de 15 ans, Julia Lipnitskaia. En couples, Maxim Trankov et Tatiana Volosozhar s’imposent devant Fedor Klimov et Ksenia Stolbova. Chez les dames, Adelina Sotnikova 17 ans, détrône la reine sud-coréenne Yuna Kim à l’issue d’une prestation époustouflante.

L’épreuve masculine, passionnante et dramatique, revient pour la première fois au Japon avec Yuzuru Hanyu, 19 ans qui devance le triple champion du monde canadien Patrick Chan. Les Américain Meryl Davis et Charlie White dominent l’épreuve de danse sur glace et leurs rivaux de toujours, les tenants du titre canadiens Scott Moir et Tessa Virtue.


 

 

 

Ski Freestyle

La famille du ski acrobatique s’agrandit à Sotchi, avec quatre nouveaux titres à attribuer : ceux du slopestyle et du half pipe. Mais pour commencer, le premier jour des Jeux donne lieu à un émouvant  triomphe familial : les soeurs canadiennes Justine et Chloé Dufour-Lapointe prennent l’or et l’argent en bosses. Chez les hommes, Alexandre Bilodeau conserve son titre pour un autre doublé canadien avec Mikael Kingsbury.

Les nouvelles épreuves sont totalement dominées par les athlètes américains : Dara Howell et Joss Christensen (slopestyle), Maddy Brown et David Wise (half-pipe). Les Français réalisent un triplé historique en skicross hommes, mené par Jean-Frédéric Chapuis, alors que les Canadiennes Marielle Thompson et Kelsey Serwa font un doublé chez les dames. Le saut acrobatique reste le domaine réservé des athlètes du Belarus avec Anton Kushnir et Alla Tsuper, qui détrône l’Australienne Lydia Lassila à l’issue d’un concours phénoménal où Lassila est la première à tenter une quadruple figure dans les airs.

 

 

 

Hockey sur glace

L’équipe du Canada défend victorieusement son titre olympique en battant la Suède 3-0 en finale, pour le 98e et dernier podiums des Jeux de Sotchi. Le Canada établit ainsi un nouveau record de 9 titres olympiques, tout en étant le premier à conserver son titre depuis l’Union Soviétique à Calgary en 1988. Les buts canadiens sont marqués par Jonathan Toews, Chris Kunitz et par le capitaine Sidney Crosby (buteur décisif de la finale de Vancouver 2010 face aux Etats-Unis en prolongations). L’équipe à la feuille d’érable a d’ailleurs de nouveau dominé celle des USA, mais en demi-finale, au cours d’un tournoi où elle remporte chacune de ses six rencontres. Dans le match pour le bronze, la Finlande bat les USA 5-0 pour monter sur son 3e podium successif (argent en 2006, bronze en 2010) et offrir un très beau match d’adieu à son vétéran, Teemu Selänne, 43 ans, recordman olympique du nombre de points.

Le Canada ne fait pas que gagner le tournoi masculin. Comme à Vancouver, l’équipe féminine l’emporte également, pour son quatrième titre consécutif (comme la capitaine Hayley Wickenheiser) tout en atteignant 20 victoires consécutives depuis les Jeux de Salt Lake City 2002. Comme lors du premier tour, les filles dominent les USA 3-2 en finale, mais cette fois, elles passent tout près de la défaite, menées tout d’abord 2-0 avant de forcer la prolongation en égalisant à moins d’une minute de la fin du match. Puis Marie-Philip Poulin marque le but en or à la 68 minute. La Suisse gagne pour sa part le bonze face à la Suède en revenant d’un score de 0-2 pour finalement s’imposer 4-3

 

 

 

Luge

L’Allemagne réalise un fantastique Grand Chelem dans cette discipline, avec par ordre d’apparition, Felix Loch en simple hommes, Natalie Geisenberger en simple dames, Tobias Arlt et Tobias Wendl en double hommes, et les quatre médaillés d’or réunis dans la nouvelle épreuve olympique  du relais pour un triomphe imparable ! Les compétitions de luge sur la piste Sanki apportent de belles émotions.

Dans l’épreuve masculine, deux quadragénaires, le Russe Albert Demchenko, qui dispute ses 7e Jeux, et l’Italien Armin Zöggeler, qui en est à sa 6e participation en ayant à chaque fois été médaillé (dont deux fois en or, en 2002 et 2006), contestent la suprématie de Loch et l’accompagnent finalement sur le podium. Dans la complétion féminine, derrière Geisenberger et sa compatriote Tatjana Hüfner, Erin Halmin gagne la première médaille des Etats-Unis dans la discipline. Demchenko, lui, remporte une 2e médaille d’argent avec la Russie en relais.


 
 

 

Combiné Nordique

Arrivé en n°1 mondial et en grand favori à Sotchi, l’Allemand Eric Frenzel ne déçoit pas au pied des tremplins Russki Gorki en s’imposant dans la première épreuve (la « Gundersen » HS106 + 10km) de façon imparable en faussant compagnie dans le final au Japonais Akito Watabe et au Norvégien Magnus Krog.

L’épreuve sur grand tremplin (HS140 + 10km) est remportée au sprint par un jeune norvégien, Jörgen Graabak, qui domine son compatriote Magnus Moan et l’Allemand Fabian Riessle sur la ligne d’arrivée. Deux jours plus tard, Graabak, qui était au départ remplaçant dans la formation scandinave, conclut victorieusement le relais HS140 + 4x5km, remportant un 2e titre en compagnie de Magnus Moan, Haavard Klemesten et Magnus Krog, devant l’Allemagne d’Eric Frenzel.

 

 

Short track

Le Russe Victor An est la grande vedette des épreuves de patinage de vitesse piste courte disputées sur la glace de l’Iceberg. Comme Darya Domracheva en biathlon et Marit Bjørgen en ski de fond, il remporte trois médailles d’or, sur 500m, 1000m et avec Semen Elistratov, Vladimir Grigoriev et Ruslan Zakharov dans le relais 5000m. Sans oublier un bronze sur 1500m. Cette épreuve est gagnée par le Canadien Charles Hamelin qui s’était déjà imposé sur 500m et dans le relais en 2010 à Vancouver.

Chez les dames, la Coréenne Suk-Hee Shim, médaillée d’or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Innsbruck en 2012, 17 ans, se distingue en prenant l’argent sur 1500m (derrière la Chinoise Yang Zhou), le bronze sur 1000m (dans une course gagnée par sa compatriote Seung-Hi Park) et l’or dans le relais 3000m avec Ha-Ri Cho, Alang Kim, Sangjeong Kong et Seung-Hi Park, pour une 5e victoire en 7 éditions des Jeux de l’équipe coréenne sur la distance. La Chinoise Jianrou Li remporte  pour sa part le 500m devant Arianna Fontana qui gagne également trois médailles à Sotchi avec le bronze sur 500m et dans le relais 3000m avec l’équipe d’Italie. 


 

 

Skeleton

Alexander Tretiakov a ravi son public massé autour de la piste du centre des sports de glisse Sanki en remportant la première médaille de la Russie en skeleton, battant plusieurs fois le record du circuit de glace. Tretiakov, médaillé de bronze en 2010 à Vancouver s’est imposé avec un temps total de 3.44:29 pour dominer celui qui était arrivé en grand favori à Sotchi et qui repart avec une 2e médaille d’argent successive, le Letton Martins Dukurs, finalement devancé de 81/100e.

Chez les dames, la Britannique Lizzy Yarnold n’a pas déçu. Dominatrice tout l’hiver en coupe du monde, elle en a fait de même sur la piste Sanki, remportant les quatre manches, battant elle aussi à plusieurs reprises le record, et succédant à sa compatriote Amy WIliams. Yarnold, qui honore la tradition britannique en skeleton féminin avec des présences sur tous les podiums de la discipline depuis qu’elle est au programme olympique (2002), a finalement battu l’Américaine Noelle Pikus-Place de 76/100e, alors que la Russe Elena Nikitina a pris la médaille de bronze.


 

 

 

Saut à Ski

Comme le Finlandais Matti Nykänen (en 1988) et le Suisse Simon Ammann (en 2002 et 2010),  le Polonais Kamil Stoch réalise un fabuleux doublé tremplin normal/grand tremplin dans le complexe RusSki Gorki.

Dans cette dernière épreuve, il doit repousser les assauts d’un indomptable jeune premier de 41 ans, le Japonais Noriaki Kasai qui ne s’incline que d’1,3 point et égale le record du plus grand écart entre deux médailles : 20 ans !
La nouvelle épreuve féminine donne lieu à un fantastique concours. Alors que la grande favorite japonaise Sara Takanashi, 17 ans, médaille d’or des Jeux Olympiques de la Jeunesse à Innsbruck en 2012, termine à la 4e place, l’Allemande Karina Voigt sort gagnante du concours pour un podium historique où l’accompagnent l’Autrichienne Daniela Iraschko-Stolz e t la Française Coline Mattel.
L’épreuve par équipes hommes voit l’Allemagne (Sverin Freund, Marinus Kraus, Andreas Wank, Andreas Wellinger) détrôner l’Autriche, et l’inusable Noriaki Kasai remporter le bronze avec la formation japonaise.

 



 

Snowboard

Comme en ski freestyle, le snowboard inaugure de nouvelles épreuves à Sotchi, avec le slopestyle et le slalom parallèle, pour quatre titres à attribuer. Et comme en ski freestyle, les athlètes américains répondent présent : Sage Kotsenburg et Jamie Anderson en slopestyle, Kaitlyn Farrington en half pipe, Mais chez les hommes, dans le demi-tube de neige de Rosa Khutor, le Suisse Iouri Podlatchikov crée la sensation avec son « YOLO flip » et détrône la star Shaun White qui ne monte pas sur le podium (4e).

Les épreuves alpines parallèles donnent lieu au triomphe du Russe d’origine américaine Vic Wild, premier snowboarder à remporter deux médailles d’or aux Jeux d’hiver. Chez les dames, la Suissesse Patrizia Kummer s’impose dans le géant parallèle et l’Autrichienne Julia Dujmovits dans le slalom parallèle.  Les épreuves de snowboard cross sont joliment dominées par la Tchèque Eva Samkova et par le Français Pierre Vaultier.


 

 

Patinage de vitesse

Les gradins de l’Arène Adler sont de couleur orange, comme celle des combinaisons des athlètes néerlandais qui réalisent une razzia historique, hommes et dames dans un même élan, pour amasser un total de 23 médailles agrémenté de quatre triplés, trois chez les hommes : 5.000m (Sven Kramer, Jan Blokhujsen, Jorrit Bergsma), 500m (Michel Mulder, Jan Smeekens, Ronald Mulder) ,10.000m (Bergsma, Kramer, Bob de Jong) et un chez les dames : 1.500m (Jorien Ter Mors, Ireen Wust, Lotte Van Beek). Ils remportent huit titres en tout.

L’armada orange emmenée par Sven Kramer et Ireen Wüst (huit médailles à eux deux) achève les Jeux par des prestations de très haut niveau dans les poursuites par équipes. Jamais un pays n’aura autant dominé une discipline aux Jeux d’hiver. Le Polonais Zbigniew Brodka s’impose sur 1.500m hommes, la Tchèque Martina Sablikova conserve son titre sur 5000m dames, la Sud-Coréenne Sang-Hwa Lee reste la reine incontestée du 500m et la Chinoise Hong Zhang s’impose sur 1.000m. Les athlètes « Oranje" sont présents sur la totalité des podiums du patinage de vitesse à Sotchi.


 


 

 

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE