Accueil > Actualités > ACTUALITES LONDRES 2012 > Un Bolt brillantissime réalise le doublé en sprint - Londres 2012 - Athlétisme

Actualités

Précédent| Retour à la liste| Suivant
09 août 2012 - Actualité

Un Bolt brillantissime réalise le doublé en sprint - Londres 2012 - Athlétisme

3432 vues
1 2 3 4 5 Current Rating: 4
Brilliant Bolt completes sprint double - London 2012 - Athletics
Usain Bolt est dévenu le premier homme à gagner les deux titres du sprint sur deux Jeux Olympiques consécutifs.

Alors que des millions de personnes considéraient déjà le Jamaïquain comme une légende, après son triplé en or à Beijing et son deuxième titre sur 100 m aux Jeux de Londres 2012 dimanche dernier, Bolt savait qu’il lui fallait aussi conserver son titre du 200 m pour mériter ce statut.

C’est exactement ce qu'a fait l’athlète de 25 ans, signant une performance époustoufflante et une mainmise totale de la Jamaïque sur l’épreuve, puisqu’il devançait le médaillé d’argent du 100 m Yohan Blake et Warren Weir, tous deux Jamaïquains et âgés de tout juste 22 ans.

Le temps de Bolt de 19"32 est restaé supérieur à son record du monde de 19"19 qu’il pensait éventuellement pouvoir améliorer. Néanmoins, les 80 000 spectateurs présents avaient déjà eu le privilège d’assister à un tel exploit puisque le Kenyan David Rudisha avait littéralement volé vers l’or du 800 m en 1'40"91, abaissant de 10 centièmes de seconde son propre record.

Bolt s’était incliné face à Blake sur le 100 et le 200 m lors des qualifications jamaïcaines, puis avait ensuite dû suivre un traitement médical pour un mal au dos se répercutant sur les ischio-jambiers. Sa victoire sur les deux distances à Londres sonne pour lui comme une douce revanche.

Lorsqu’on le questionna sur la possibilité de battre le record du monde qu’il avait établi à Berlin en 2009, Bold a répondu : « Je pense que c’était possible … mais je n’étais pas suffisamment en forme pour cela. J’étais vite, mais pas suffisamment en forme.

« Quand je suis sorti du virage, j’ai senti que ca me tiraillait un peu dans le dos. Aussi, j’ai fait en sorte de conserver mon relâchement, mais j’ai stoppé mon effort parce que je savais que ce ne serait pas le record du monde. Quand je suis sorti du virage, je pouvais le sentir.

« Ce fut dur. J’ai réellement tout donné (de moi-même) à l’entrainement. Je sais ce que Londres signifiait pour moi. Je suis venu ici, j’ai tout donné, et je suis fier de moi. Je n’ai pas battu le record du monde – je voulais vraiment le faire au 200 m – mais je suis heureux. »

Précédent| Retour à la liste| Suivant