Accueil > Actualités > Héritage > Londres 2012 est prêt à laisser un legs sportif durable

Actualités

Précédent| Retour à la liste| Suivant
24 juillet 2012 - Actualité

Londres 2012 est prêt à laisser un legs sportif durable

51 vues
1 2 3 4 5 Current Rating: -2147483648
London 2012 set to provide lasting sporting legacy ©ODA
Dans quelques jours s’ouvriront à Londres les Jeux Olympiques de 2012, et l’attention générale va se polariser sur les prouesses sportives les plus incroyables des plus grands athlètes du monde.

Mais les Jeux ne sont pas seulement une succession de records battus qui ne manqueront pas de témoins dans le Stade olympique et les autres sites de Londres et du Royaume-Uni. Ils sont à même également d’offrir un héritage sportif à long terme qui sera à l’origine de retombées appréciables longtemps après que les Jeux sont terminés.

Entre les équipements de pointe et l’accroissement de la pratique dans les sports organisés, les Jeux ont le pouvoir de créer une série de legs sportifs et ils représentent un instrument de poids dans la promotion et le développement du sport non seulement dans la ville hôte mais aussi dans la région et le pays où ils se déroulent.

Le comité d’organisation des Jeux Olympiques à Londres en 2012 (LOCOG) a déjà lancé plusieurs programmes en vue de favoriser la création de ce legs sportif. Jonathan Edwards, champion olympique de triple saut britannique qui œuvre au sein du LOCOG depuis sept ans les a présentés ce lundi.

« Deux qualités sont indispensables pour produire un legs sportif, » a-t-il expliqué. « D’abord de l’inspiration et au comité d’organisation nous nous sommes concentrés à cent pour cent sur l’organisation de Jeux fabuleux. Cela constituera une excellente source d’inspiration, j’en suis absolument convaincu. » 
« Ensuite, il vous faut une occasion » poursuit-il. « Tout l’enthousiasme et toute l’inspiration du monde ne dureront pas plus d’une quinzaine de jours si vous ne procurez pas les lieux adéquats où se rendre pour assurer le suivi. Ce à quoi nous nous sommes attachés au cours des six à sept dernières années c’est de faire en sorte que cette occasion existe réellement et qu’elle soit bien là. »

L’action du LOCOG en vue d’un héritage des Jeux comprend « Get Set », le programme éducatif de Londres 2012, qui a été proposé à plus de 26 0000 écoles et qui a incité les jeunes de 3 à 19 ans à en savoir plus sur les Jeux et à explorer les valeurs olympiques d’excellence, d’amitié et de respect, tout en se lançant eux-mêmes dans la pratique d’un sport.

Grâce à « Inspiration » son équivalent international, le LOCOG s’est déplacé au-delà des frontières du pays hôte et a touché 13 millions d’enfants dans 20 pays, en leur proposant des activités d’éducation physique, sportives et de loisirs de haute qualité et ouvertes à tous.

La construction d’équipements sportifs, comme le Stade olympique, le vélodrome ou encore le Centre d’eaux vives de la vallée de la Lee, est aussi à l’origine d’un legs issu des Jeux. Londres va désormais pouvoir accueillir de grandes compétitions sportives de haut niveau après les Jeux, comme les Championnats du monde d’athlétisme de l’IAAF en 2015 ou les Championnats du monde de canoë slalom en 2015 également.

Mais Jonathan Edwards a aussi tenu à souligner que l’héritage sportif de Londres 2012 ne sera pas réservé à l’élite sportive et il a rappelé la capacité des Jeux de 2012 à mobiliser les jeunes et à les amener à la pratique d’un sport.

« Cela s’adresse aux adolescents assis chez eux. Certains se rendront dans les stades pour assister aux exploits renversants des meilleurs athlètes du monde et du pays. Cela les sortira de leur fauteuil et les conduira dans les clubs des alentours, ou dans leur école. Et ils essaieront par eux-mêmes, mais nous aurons construit les bases à cette fin. L’une des choses dont je suis le plus fier, en tant que membre du comité d’organisation, c’est que nous n’avons jamais varié de ces deux objectifs ultimes : une grande manifestation et héritage durable pour la suite. »

Précédent| Retour à la liste| Suivant