Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Martin Fourcade offre son premier titre à la France

Sotchi 2014

Options

Martin Fourcade offre son premier titre à la France

10/02/2014

Dominateur dans l’épreuve de la poursuite 12,5 km, le biathlète français Martin Fourcade apporte à son pays sa première médaille et son premier titre à Sotchi. La deuxième arrive 24 secondes plus tard avec le bronze de Jean-Guillaume Beatrix. Le Tchèque Ondrej Moravec prend la médaille d’argent à 14 secondes. Ole Einar Björndalen, vainqueur du sprint, termine 4e

Martin Fourcade, 25 ans, a réalisé un 19 sur 20 au tir et a brillé. Il est accompagné sur le podium par son copain d'enfance Jean-Guillaume Béatrix qui a réalisé une remontée fulgurante pour s'offrir la médaille de bronze. Entre les deux Français, seul le Tchèque Ondrej Moravec, 2e, a réussi à s'interposer.

L’actuel N.1 mondial du biathlon, parti en 6e position à 12 secondes du Norvégien Ole Einar Björndalen (vainqueur du sprint samedi), a maîtrisé ses nerfs, notamment en prenant son temps sur le premier tir couché. « J’étais confiant, je savais que pas grand chose ne pouvait m’arriver aujourd’hui » a-t-il expliqué. Même une faute de sa part au 3e tir (debout), et un tour de pénalité, se sont avérés sans conséquence dans la mesure où les principaux autres favoris rencontraient aussi quelques difficultés dans cet exercice.

Fourcade a scellé sa victoire en réalisant un sans faute dernier au tir debout, écartant définitivement l'Autrichien Dominik Landertinger de la course, pénalisé une fois. Le Français l'a bien compris, se tournant le poing serré vers les tribunes et hurlant sa rage alors même qu'il lui restait encore cinq minutes d'effort à produire en skis avant de franchir la ligne. « Quand j’ai rentré la dernière balle, je savais que j’avais gagné » a-t-il ensuite expliqué. Il se savait assez fort, il avait « ce grain de folie » qui lui avait manqué 48h plus tôt lors du sprint. Il fallait bien cela pour dominer également le Tchèque Moravec, auteur d'un sans-faute sur le pas de tir.

La remontée de Jean-Guillaume Beatrix

Dans le même temps, Jean-Guillaume Béatrix a réalisé une performance exceptionnelle pour remonter de la 14e place, au départ, et apporter le bronze à son équipe. Les deux Français sont tombés dans les bras l'un de l'autre une fois la ligne d'arrivée franchie. Björndalen a terminé à la 4e place et a manqué de peu la 13e médaille olympique de sa carrière qui aurait fait de lui, seul, l'homme le plus médaillé de l'histoire des Jeux d'hiver.

Dans le pas de tir, l'entraîneur Sigfried Mazet ne pouvait cacher son bonheur de voir deux Français  sur le podium, et le titre pour Fourcade. « Il n'a pas douté après le sprint, mais 6e ce n'est pas simple, tout le monde se pose des questions. En annonçant qu'il voulait être champion olympique, il ne s'était pas facilité la tâche. Mais c'était tout sauf un échec, je lui ai dit de jouer comme il sait jouer dans les épreuves de Coupe du monde ».

Quant à Martin Fourcade, « Heureux de monter sur le podium avec mon pote d’enfance », il prévient : « Les Jeux ne sont pas finis ! J’ai envie d’aller en chercher d’autres. La quinzaine est bien lancée maintenant, il nous reste encore de belles courses à disputer ».

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE