Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Marcel Hirscher: Un héros autrichien

Sotchi 2014

Options

Marcel Hirscher: Un héros autrichien

Marcel Hirscher
©Getty Images

22/01/2014

Destiné depuis son plus jeune âge à devenir un grand champion, Marcel Hirscher a beaucoup progressé depuis ses débuts en Coupe du monde en 2007. Il est aujourd’hui le champion du monde de slalom en titre et le tenant du gros globe de cristal de la FIS. À Sotchi, il sera le grand favori du slalom et un sérieux prétendant aux honneurs en géant.

La pression extrême, Marcel Hirscher connaît. Le dimanche 17 février 2013, dernier jour des Championnats du monde de ski alpin de la FIS à Schladming, l’Autriche, nation hôte de cet évènement disputé devant une foule enthousiaste, ne compte encore aucune médaille d’or individuelle. Plus de 40 000 spectateurs en ébullition sont massés dans les gradins du stade de slalom de la Planai. Ils n’ont d’yeux que pour l’enfant du pays. Marcel, médaillé d’argent deux jours plus tôt en géant, ne craque pas. Solide sur ses skis, tout en fluidité et en attaque, il commence par dominer la première manche. Puis parvient à contenir l’Allemand Felix Neureuther et son compatriote Mario Matt sur le deuxième tracé pour être sacré champion du monde dans une ambiance indescriptible.

C’est le sommet d’un hiver 2012-2013 royal où le skieur d’Annaberg (près de Salzbourg) monte sur 18 des 19 podiums de ses deux épreuves de prédilection, le slalom et le géant, aligne six victoires (cinq slaloms et un géant) et remporte le classement général de la Coupe du monde pour la deuxième saison consécutive. Il devient le premier skieur à conserver le gros globe de cristal depuis son compatriote Stefan Eberharter en 2002 et 2003.

Une première expérience olympique à Vancouver

Toute sa vie, puisqu’il a été mis sur des planches à 2 ans par son père Ferdinand, directeur d’une école de ski, Marcel Hirscher a été considéré comme l’un des plus grands espoirs autrichiens, a entendu les observateurs s’exclamer « un jour, ce petit Marcel va devenir très bon ! » et tout son parcours a été ponctué de victoires, notamment aux Championnats du monde juniors où il a amassé cinq médailles dont trois en or et avec doublé slalom/géant en 2008. Il a disputé ses premiers Jeux Olympiques à Vancouver à 20 ans où, manquant encore d’expérience, il a terminé 4e en géant et 5e en slalom, avant de prendre son envol en Coupe du monde de la FIS.

Au moment de débuter l’hiver olympique 2013-2014 à Sölden, Marcel Hirscher a fait ses comptes : « Cela fait six ans et sept mois que j’ai couru pour la première fois en Coupe du monde, en 2007. Le Géant de Sölden arrive au 2 416e jour de ma carrière et sera ma 107e course. Je suis monté 45 fois sur le podium et 18 fois sur la plus haute marche. Le compte à rebours est en marche. Je suis prêt à courir ». Il prend la 3e place de ce géant d’ouverture derrière l’Américain Ted Ligety et le Français Alexis Pinturault, puis remporte le premier slalom à Levi  (Finlande) le 17 novembre en dominant largement les deux manches.

Marcel Hirscher est l’une des plus solides chances de médailles autrichiennes en ski alpin à Sotchi. En géant comme en slalom, il dévalera entre les piquets à Roza Khutor pour la gagne. Comme il le dit « il arrive un point où on veut que tous les efforts, les petit à-côtés, les réunions, les entraînements- permettent d’avoir des résultats sur les pentes. » Mais il aborde ce défi à sa manière, c’est à dire sans se fixer de but précis. « Je veux juste m’amuser en skiant. Je verrai bien où j’en serai ». Juste avant les fêtes de Noël, Marcel Hirscher s’impose deux fois coup sur coup en slalom géant à Val d’Isère puis à Alta Badia. Début 2014, il ne quitte plus les podiums et prend la tête du classement général de la Coupe du monde. Où en est-il  dans la dernière ligne droite menant dans le Caucase Russe ? Déjà très haut !

Suivez Marcel Hirscher sur l'Athletes' hub:

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE