Accueil > Actualités > JOJ Actualités > Manille sur glace : l’athlète des JOJ Michael Christian Martinez fait l’histoire pour les Philippines

JOJ Actualités

Options

Manille sur glace : l’athlète des JOJ Michael Christian Martinez fait l’histoire pour les Philippines

Manille sur glace : l’athlète des JOJ Michael Christian Martinez fait l’histoire pour les Philippines
©Getty Images

15/02/2014

En pénétrant sur l’aire de compétition du palais des sports de glace Iceberg aux Jeux de 2014 à Sotchi, Michael Christian Martinez est devenu le premier patineur artistique des Philippines à concourir à des Jeux Olympiques d’hiver.

Pas mal pour quelqu’un qui a appris à patiner dans une galerie commerciale.

"J’ai commencé à patiner en 2005 quand j’avais neuf ans. Nous étions dans une galerie commerciale et j’ai vu d’autres patineurs faire des sauts et des vrilles. Je voulais essayer à mon tour", confie le jeune homme de 17 ans qui a également participé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2012 à Innsbruck et y a obtenu  une respectable septième place. Il reste le plus jeune patineur artistique dans l’épreuve masculine à Sotchi.

Son premier contact avec la glace a été difficile, malgré tout.

"Lorsque j’ai mis les patins sur la glace pour la première fois, je suis tout de suite tombé. Mais je me suis relevé et j’ai commencé à patiner autour de la patinoire, et j’ai adoré la  sensation", confie Michael.

Il avait essayé le basketball et la natation, deux sports plus populaires aux Philippines, mais c’était difficile pour lui de poursuivre à cause de son asthme.

Aux Jeux de Sotchi, la prestation de Michael sur la musique de Roméo et Juliette a enchanté les spectateurs comme les juges.

"J’ai senti que tout le travail acharné accompli jusque-là payait. Je suis ici à Sotchi. Je suis heureux et fier de l’avoir fait. Cela signifie beaucoup pour moi. J’ai fait beaucoup d’efforts et de sacrifices pour mon sport."

L’objectif de Michael pour ses premiers Jeux Olympiques d’hiver était de se qualifier pour la finale en programme libre. Objectif atteint, il a disputé la finale la veille au soir et il a terminé à la 19ème place.

"À propos de la suite de sa carrière, il a dit : "pour mes prochains Jeux Olympiques, je veux concourir pour une médaille. Je sens que je progresse de plus en plus. Tout ce que je veux, c’est que ma mère soit fière de moi."

Pour ça, c’est déjà réussi. Et en plus il a écrit une nouvelle page d’histoire dans son sport et pour son pays.

Sonali Prasad

À LA UNE