Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Lydia Lassila repousse les limites du saut acrobatique

Sotchi 2014

Options

Lydia Lassila repousse les limites du saut acrobatique

Lydia Lassila repousse les limites du saut acrobatique
©Getty Images (3)

17/02/2014

Championne olympique du saut acrobatique à Vancouver en 2010, l’Australienne Lydia Lassila a pris la médaille de bronze de la compétition remportée par son amie biélorusse Alla Tsuper, vendredi 14 février à Rosa Khutor. Elle a pourtant tenté un saut impossible, une figure jamais réalisée avant, et presque réussi cet inimaginable exploit sur lequel nous revenons.

C’est son dernier envol dans la « super finale à quatre » du saut acrobatique féminin. Pour conserver son titre, Lydia Lassila veut tenter une figure jamais encore réalisée, non pas une double ou une triple figure, mais une quadruple ! Soit un «back full-double-full-full ».

Lassila décolle sur la rampe de neige. Elle s’envole très haut, puis exécute un saut périlleux vrillé complet, suivi d’un saut périlleux avec double vrille, suivi d’un autre saut périlleux vrillé, dessinant une arabesque insensée dans les airs qui semble durer une éternité. Mais il faut maintenant se poser ! Partie si haut, si fort, l’Australienne touche le sol et part en arrière le dos sur la neige.

Mais Lidyia sourit, elle envoie des baisers à la foule puis tombe dans les bras de son amie, trentenaire et mère de famille comme elle, Alla Tsuper qui va être sacrée championne olympique. Malgré son atterrissage raté, le très haut degré de technicité de ce saut inédit vaudra à Lassila une belle médaille de bronze.

A la presse internationale, en larmes Lidya Lassila expliquera ensuite : « J’ai essayé, j’y suis allée, je suis très contente. Je suis désolée de pleurer, mais ce sont des larmes de joie. Cela fait 15 ans que je voulais le réaliser. Lors de la première coupe du monde à laquelle j’ai assisté en 1999, j’ai vu ces champions décoller et j’étais hypnotisée. Je ne skiais pas encore, mais je me suis dit « je veux sauter comme eux ! Je veux réaliser ce type de saut ! » Ca a été un long voyage depuis, et j’ai essayé de le faire durant toute ma carrière. C’était important pour moi d’y parvenir »

C’est donc à 32 ans, en finale à Rosa Khutor, que la championne australienne tente ce bond historique. « J’étais au maximum de mes possibilités, et réaliser ce saut dans la super-finale m’aurait permis de laisser ma trace pour toujours dans mon sport, d’écrire une page d’histoire. Ca aurait été génial de le poser. Et j’ai vraiment essayé, croyez-moi ! ».

L’exploit, même incomplet, sera salué dans le monde entier et mettra les réseaux sociaux en ébullition. Lydia Lassila a voulu repousser les limites de sa discipline. Elle y est presque parvenue.
Elle a ouvert la voie !

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE