Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Luge : Felix, Natalie et les deux Tobias règnent sur la piste Sanki

Sotchi 2014

Options

Luge : Felix, Natalie et les deux Tobias règnent sur la piste Sanki

Luge : Felix, Natalie et les deux Tobias règnent sur la piste Sanki
©Getty Images (6)

26/02/2014

L’Allemagne réalise le Grand Chelem sur la piste Sanki, avec par ordre d’apparition, Felix Loch (simple hommes) Natalie Geisenberger (simple dames), Tobias Wendl et Tobias Arlt (luge biplace), et les quatre champions olympiques réunis pour finir dans la nouvelle épreuve olympique du relais par équipes. Dans l’épreuve masculine, le Russe Albert Demchenko et l’Italien Armin Zöggeler, tous deux quadragénaires, écrivent eux aussi une page d’histoire.

9 février : épisode 1, Felix Loch

Felix Loch, déjà sacré à 20 ans en 2010 à Vancouver, s'impose au terme des quatre manches disputées, samedi 8 et dimanche 9, sur la piste du Centre des sports de glisse Sanki. L'Allemand triomphe avec une avance confortable devant le Russe de 42 ans, Albert Demchenko, qui à sa 7e participation aux Jeux se classe 2e à 476/1000e, et l'Italien de 40 ans, Armin Zöggeler, 3e à 1.271, qui décroche sa sixième médaille en autant de compétitions olympiques : bronze en 1994, argent en 1998, or en 2002 et 2006, bronze en 2010 et 2014.

Si la discipline conserve aussi bien, Loch, du haut de ses 24 ans, peut espérer se construire un palmarès sans égal alors qu'il revendique déjà deux titres olympiques, huit titres mondiaux et 29 victoires en Coupe du monde. « J’essaye de suivre mon propre chemin, et de laisser ma propre emprunte » dit Loch, en référence à ses deux dauphins, mais également à son glorieux compatriote Georg Hackl qui fut trois fois consécutivement champion olympique (de 1992 à 1998). « Ca a été vraiment très difficile en territoire Russe, face à la Russie et à Armin. Je suis tellement soulagé maintenant ! ».

Albert Demchenko, qui se destine à devenir entraîneur, salue la performance hors normes de Felix Loch : « Dans ce sport de glisse, mener de 4/10e de seconde après seulement trois manches est quelque chose de tout simplement impossible ». Loch l’a pourtant fait ! Quand à Armin Zöggeler, qui entre dans l’histoire olympique avec ce record de six médailles en six Jeux, il affirme : « définitivement, ce sont mes derniers »…

 

 

11 février : épisode 2, Natalie Geiesenberger

Natalie Geisenberger justifie sans mal son statut de grande favorite de l'épreuve de luge dames en reléguant sa compatriote Tatjana Hüfner à 1.139, une éternité en luge, alors que la médaille de bronze revient à l'Américaine Erin Hamlin, 3e à 1.377. Hamlin signe le premier podium américain en luge aux Jeux Olympiques d’hiver !

Quatre ans après sa médaille de bronze à Vancouver, Geisenberger se couvre d’or logiquement, tant elle domine la concurrence depuis deux hivers. « Il me faut encore du temps pour complètement réaliser ce que je viens d’accomplir », dit-elle. « Dans la 4e manche, quand je me suis trouvée en bas de la piste, j’ai compris que j’avais remporté le titre olympique et j’ai quasiment commencé à hurler de joie avant même d’avoir franchi la ligne d’arrivée ».

« Je suis dans la meilleure forme de ma vie », ajoute la nouvelle la championne olympique, « j’ai adapté mon style à cette piste bien que ce n’était pas chose aisée, étant donné que les virages 5 et 6 sont compliqués à aborder. Je suis émerveillée. La chance de gagner l’or olympique pourrait bien ne pas se reproduire, je suis donc enchantée d‘avoir saisi cette occasion de m’imposer ».

 

 

12 février : épisode 3, Tobias Wendl et Tobias Arlt

Sur les deux manches de la compétition biplace, l'équipage Wendel-Arlt, surnommé "L'Express bavarois", repousse les frères autrichiens doubles tenants du titre Andreas et Wolfgang Linger à 522/1000e. Les frères lettons Andris et Juris Sics, médaillés de bronze à 837/1000e, profitent de la déconvenue en seconde manche des Autrichiens Peter Penz et Georg Fischler qui étaient 3e après la première descente. « On est contents ! » s’exclame Andris Sics, « Gagner une médaille en telle compagnie c’est fantastique ! »

Champions du monde en titre et vainqueurs de la Coupe du monde pour le deuxième hiver de suite, avec six victoires en neuf manches, Wendl et Arlt n'ont pas tremblé sur la piste Sanki en réalisant le meilleur temps de chacun des deux manches « Il n’y a pas de secret particulier » explique Tobias Arlt. « Nous avons juste réalisé deux bons runs ». A propos des victoires de Loch et de Geisenberger, il ajoute « Ils nous ont inspiré, poussé. Ils ont été forts : il nous fallait donner le meilleur de nous-même pour nous mettre à leur niveau. L’Allemagne est au sommet en luge. C’est notre sport ! »

 

 

13 février : épisode 4, Felix Loch, Natalie Geisenberger, Tobias Wendl et Tobias Arlt

A Sotchi, la nouvelle épreuve olympique du relais ne pouvait que sourire à l'Allemagne tant l'épreuve semble taillée sur mesure pour elle, puisqu'elle associe une lugeuse, un lugeur et un équipage biplace se passant le relais en déclenchant au passage de la ligne d'arrivée l'ouverture d'un portillon de départ. Avec Natalie Geisenberger, Felix Loch et le duo Tobias Wendl et Tobias Arlt, l'Allemagne aligne ni plus ni moins que les trois champions olympiques de chaque spécialité sacrés la piste Sanki. « C'est incroyable ce que cette équipe a réussi, je ne pensais pas qu'elle pouvait réussir un relais aussi parfait », souligne Georg Hackl, triple champion olympique et désormais entraîneur. L’équipe d’Allemagne devance celles de Russie et de Lettonie.

« C’est géant ! C’est le sentiment le plus fort que j’ai jamais éprouvé » révèle e triple champion olympique Felix Loch. « Nous nous connaissons depuis l’enfance, nous sommes les meilleurs amis du monde, c’est donc une émotion extraordinaire de gagner cette médaille ensemble ». Pour Natalie Geisenberger, « C’est fabuleux de pouvoir remporter un nouveau titre pour l’Allemagne. Normalement nous concourrons dans des compétitions individuelles, et devenir champions olympiques en équipe, il n’y a pas plus grand ».

Albert Demchenko, qui remporte avec Tatyana Ivanova et la paire Alexander Denisyev/Vladislav Antonov une deuxième médaille d’argent après le simple, à 42 ans pour ses septièmes Jeux, reconnait, « deux médailles d’or, ça aurait été mieux que deux en argent. Mais ce résultat sur une édition des Jeux est très bon. Maintenant, la Russie développe la luge, et il y a de bonnes chances que dans les prochains Jeux Olympiques d’hiver, nous gagnerons plus de médailles dans les sports de glisse ».

Quant au Letton Juris Sics, qui avec son frère Andris associés à Eliza Tirmua et Martins Rubens, gagne lui aussi une deuxième médaille (en bronze) après l’épreuve biplace, il exprime sa satisfaction : « Hier, la course en biplace a montré ce que nous pouvions faire, et cela m’a apporté plus de certitudes pour aujourd’hui : nous pouvions le faire » et Andris ajoute : « Le meilleur reste à venir. Nous allons travailler pour revenir encore plus forts aux prochains Jeux Olympiques d’hiver ».


Photos de Sotchi 2014

À LA UNE