Accueil > Actualités > ACTUALITES LONDRES 2012 > Londres 2012 – jour 10 - Félix Sánchez réitère sa victoire d’Athènes en 2004 sur 400 m haies

Londres 2012

Options

Londres 2012 – jour 10 - Félix Sánchez réitère sa victoire d’Athènes en 2004 sur 400 m haies

Londres 2012 – jour 10 - Félix Sánchez réitère sa victoire d’Athènes en 2004 sur 400 m haies
©Getty Images

06/08/2013

Jason Kenny apporte une 5e médaille à la Grande-Bretagne en cyclisme sur piste, Félix Sánchez réitère sa victoire d’Athènes en 2004 sur 400 m haies, Kirani James se fait un nom sur 400 m, Arthur Zanetti devient le premier médaillé brésilien en gymnastique, et les footballeuses américaines se retrouvent une fois de plus en finale...

Retour au sommet pour Félix Sánchez
47 s 63 à Athènes en 2004... 47 s 63 ce 6 août 2012 à Londres : le Dominicain Félix Sánchez redevient champion olympique du 400 m haies en signant au centième près le même chrono que lors de son premier succès. Il devance l’Américain Michael Tinsley et le Portoricain Javier Culson. Au saut à la perche féminin, l’Américaine Jennifer Surh et la Cubaine Yarisley Silva mettent fin au rêve de la Russe Elena Isinbayeva de remporter l’or trois fois de suite. Toutes deux passent 4,75m à leur 2e tentative, et Suhr est sacrée championne olympique au bénéfice de son moins grand nombre d’échecs dans le concours. Isinbayeva réserve une tentative à 4,80m, échoue, se contente de 4,70m et du bronze.

Dans le 400 m messieurs, Kirani James remporte le premier titre olympique de la Grenade. Un triomphe annoncé pour cet athlète de 19 ans, champion du monde junior en 2010, champion du monde senior à Daegu en 2011, et large vainqueur à Londres avec un superbe chrono de 43 s 97 devant le Dominicain Luguelín Santos (44 s 46) et le Trinidadien Lalonde Gordon. Trois sprinters des Antilles sur le podium !

La Russe Yuliya Zaripova, championne d’Europe et du monde en titre, s’impose dans le 3000 m steeple devant la Tunisienne Habiba Ghribi et l’Éthiopienne Sofia Assefa. Enfin, la Néo-Zélandaise Valérie Adams s'adjuge l’or au lancer du poids féminin avec un jet à 20,70 m à son 3e essai, encadrée sur le podium par la Russe Yevgeniya Kolodko (20,48 m) et la Chinoise Gong Lijiao (20,22 m).

Jason Kenny à toute vitesse
C’est le jour J pour le Britannique Jason Kenny. Celui où il bat pour la première fois le Français Grégory Baugé en vitesse individuelle pour devenir champion olympique sous les viva des spectateurs massés dans les gradins du vélodrome du Parc olympique.

Kenny commence par dominer le 200 m contre-la-montre qualificatif avec une moyenne ébouriffante de 74,127 km/h puis passe tous les tours facilement, avant de s'imposer en finale face au triple champion du monde français en deux manches. C’est sa 2e médaille d’or après la vitesse par équipes, et la 5e de l’équipe britannique de cyclisme sur piste à Londres. Le duel pour le bronze est remporté par l’Australien Shane Perkins face au Trinidadien Nijsane Phillip.

Les cavaliers britanniques 60 ans après
Le sport britannique est aussi à la fête avec ses cavaliers à Greenwich Park. Emmenée par Nick Skelton, auteur de trois parcours sans faute, la formation, également constituée de Scott Brash, Peter Charles et Ben Maher, achève la compétition de saut d’obstacles par équipes sur un barrage pour l’or avec les Pays-Bas où son score cumulé est de zéro faute.  La Grande-Bretagne s’impose la première fois depuis les Jeux d’Helsinki en 1952 dans cette épreuve. L’Arabie saoudite remporte le bronze, sa toute première médaille aux Jeux Olympiques.

Les footballeuses américaines poursuivent leur série
Grâce à un but d’Alex Morgan en prolongations, l’équipe féminine des États-Unis se qualifie pour la finale, 4-3 face au Canada. Elle est en course pour un quatrième titre consécutif, et s’assure une place sur le podium où elle a toujours figuré depuis que le football féminin est au programme des Jeux (1996). Les États-Unis affronteront pour l’or le Japon, vainqueur de la France 2-1 dans l’autre demi-finale.

Arthur Zanetti ouvre le palmarès brésilien en gymnastique
En effectuant une brillante prestation aux anneaux, le Brésilien Arthur Zanetti devient le premier champion olympique et le premier médaillé brésilien en gymnastique. Grâce à sa note dans le domaine de la composition et à la qualité esthétique de ses enchaînements, il l'emporte sur le Chinois Chen Yibing (3e médaille consécutive sur cet agrès) et sur l’Italien Matteo Morandi.

La Russe Aliya Mustafina se remet à temps d’une blessure au genou pour s’imposer aux barres asymétriques devant la Chinoise He Kexin (argent) et la Britannique Elizabeth Tweddle (bronze). Au saut de cheval hommes, la victoire revient au Sud-Coréen Yang Hak-Seon, rejoint sur le podium par le Russe Denis Ablyazin et l’Ukrainien Igor Radivilov.

Le dénouement dans les classes « Laser »
En voile, sur le parcours de Weymouth & Portland, c’est l’heure des « Medal Races » pour les dériveurs monotypes des classes « Laser » (messieurs) et «Laser Radial» (dames). L’Australien Tom Slingsby, dominateur depuis le début des régates, avec au passage quatre victoires, remporte le titre masculin sans problème, le Chypriote Pavolos Kontides prend l’argent et le Suédois Rasmus Mygren décroche le bronze. Dans la compétition féminine, la Chinoise Xu Lija profite de sa victoire dans la régate finale où les points comptent double pour devancer sur le podium la Néerlandaise Marit Bouwmester et la Belge Evi Van Acker.

Mijaín López conserve son titre en lutte gréco-romaine
Dans la catégorie -120 kg en gréco-romaine sur le tapis de lutte de l’ExCel, le Cubain Mijaín López bat l’Estonien Heiki Nabi deux manches à zéro en finale et conserve le titre remporté en 2008 à Beijing. Le Suédois Johan Euren et le Turc Riza Kauaalp gagnent leurs combats respectifs pour le bronze.

Dans les -84 kg, le Russe Alan Khugayev remporte l’or face à l’Égyptien Karam Gaber; le podium est complété par le Kazakh Danyial Gadzhiyev et le Polonais Damian Janikowski. Dans les -60 kg, Omid Norouzi apporte un nouveau titre à l’Iran en lutte, en sortant vainqueur d’une finale très disputée contre le Géorgien Revaz Lashkhi. Le Russe Zaur Kuramagomedov et le Japonais Ryutaro Mastumoto sont en bronze.

Tir : Matthew Emmons enfin sur le podium du 50 m trois positions
L’Italien Niccolo Campriani bat le record olympique dans les qualifications du tir à la carabine 50 m trois positions (avec un total de 1 180), ne faiblit pas lors de la série finale de 10 tirs debout et remporte le titre avec une nouvelle marque mondiale (1 278,5). Meilleur que Campriani en finale, mais 5e des qualifications, le Sud-Coréen Kim Jong-Huyn monte sur la 2e marche du podium.

Quant à l’Américain Matthew Emmons, il rate encore son dernier tir, comme à Athènes en 2004 et à Beijing en 2008 où il était en course pour la victoire, mais il se montre néanmoins suffisamment solide cette fois durant son parcours pour que son dernier score de 7,6 ne l’empêche pas de monter enfin sur le podium avec le bronze. Il remporte ainsi sa 3e médaille olympique et sa première dans cette discipline.
À la fosse olympique hommes, deux barrages sont nécessaires afin de déterminer le podium. Le Croate Giovanni Cernogoraz et l’Italien Massimo Fabbrizi sont ainsi à égalité 146 partout (record olympique) avant que Cernogoraz ne l’emporte sur une ultime série de tirs aux plateaux. Pour le bronze, l’Australien Michael Diamond, tenant du titre et premier des qualifications avec un record du monde (125), perd son barrage face au Koweïtien Al Fehaid Deehani, le seul médaillé olympique de son pays, également 3e à Sydney en 2000 !

Trois kilos les séparent
La compétition des -105 kg hommes sur le plateau d'haltérophilie de l’ExCel est particulièrement serrée. En soulevant 185 kg à l’arraché puis 227 kg à l’épaulé-jeté pour totaliser 412 kg, l’Ukrainien Oleksiy Torokhtiy est sacré champion olympique, pour un kilo de mieux que l’Iranien Navab Nasirshelal (184 kg + 277 kg), tandis que ce dernier devance sur le podium le Polonais Bartlomij Bonk (190 kg + 220 kg) de la même façon !

Découvrez les dernières photos

  • Madness au Stade Olympique

    Londres 2012 - Le groupe britannique Madness ("folie..") interprète son tube de 1982, "Our House" durant la Cérémonie de clôture au Stade Olympique, le 12 août 2012.

  • Le saxophoniste volant

    Londres 2012 - Le saxophoniste du groupe Madness joue son solo suspendu à un filin, volant à travers le Stade Olympique durant la Cérémonie de clôture le 12 août 2012.

  • Ray Davies des Kinks chante "Waterloo Sunset"

    Londres 2012 - Ray Davies, chanteur et auteur-compositeur du groupe britannique The Kinks, chante sa célèbre chanson de 1967, "Waterloo Sunset", véritable lettre d'amour adressée à la ville de Londres, lors de la Cérémonie de clôture au Stade Olympique le 12 août 2012.

  • Acrobates sur les toîts de Londres

    Londres 2012 - Acrobates, danseurs et interpètes font le spectacle sur les toîts de Londres, au Stade Olympique, le 12 août 2012 lors de la Cérémonie de clôture.

  • Les Kaiser Chiefs arrivent en scooter

    Londres 2012 - Les scooters britanniques du milieu des années 1960, symboles de la culture "mod", amènent Ricky Wilson jusqu'à la scène pour l'interprétation avec les Kaiser Chiefs de la chanson des Who "Pinball Wizzard", lors de la Cérémonie de clôture au Stade Olympique, le 12 août 2012.

  • Reconnaissance pour la mode britannique à la Cérémonie de clôture

    Londres 2012 - Alors que le tube de David Bowie "Fashion" est diffusé dans le Stade Olympique, le défilé des mannequins offre une image de la haute-couture britannique au public de la Cérémonie de clôture, le 12 août 2012.

À LA UNE