Accueil > Actualités > Barcelone 1992 Actualités > Linford Christie - Athlétisme

Barcelone 1992

Options

Linford Christie - Athlétisme

07/09/1992

Des racines caribéennes

Né à Saint Andrew, en Jamaïque, Linford Christie fut élevé par sa grand-mère jusqu’à l’âge de sept ans, lorsqu’il suivit ses parents en Angleterre. Eduqué à l’école secondaire Henry Compton de Fulham, dans l’Ouest de Londres, le jeune Linford, excellant dans tous les sports, décida d’arrêter ses études à l’âge de 16 ans. Entrainé par Ron Roddan, Christie ne commença à sprinter sérieusement qu’à l’âge de 19 ans.

Le Séoul de Christie

Les Jeux de Séoul, en 1998, donnèrent à Christie sa première  chance de titre olympique, bien qu’il fut opposé à de sérieux adversaires tels que l’Américain Carl Lewis et le Canadien Ben Johnson. Johnson remporta le 100m, avant d’être plus tard dépouillé de son titre et disqualifié pour avoir testé positif aux stéroïdes. Christie, qui avait franchi la ligne d’arrivée en troisième position, avec un temps de 9.97, se vit décerner la médaille d’argent, tandis que l’Américain Carl Lewis recevait la médaille d’Or. Le meilleur sprinter de Grande-Bretagne participa également au relais 4x100m au côté de Michael McFarlane, John Regis et Elliot Bunney et remporta une deuxième médaille d’argent lorsqu’ils terminèrent seconds, derrière l’Union Soviétique.

Jamais trop vieux

La finale du 100m, à Barcelone, fit entrer Christie  dans le « Who’s who » des sprinters d’exception. Décrochant sa première médaille d’or à l’âge de 32 ans, avec un temps de 9.96, Christie devint le plus vieux médaillé olympique du 100m, par 4 bonnes années. Il battit le Namibien Frankie Fredericks, qui le suivit en deuxième position, ainsi que Dennis Mitchell des USA, qui arriva à la troisième place. Christie fut le seul coureur à réussir un temps de moins de 10 secondes en finale.

Faux départ

Quatre ans plus tard, les Jeux d’Atlanta se révélèrent décevants pour Christie, pourtant bien déterminé à défendre son titre. De manière plus qu’inattendue, Christie se fit disqualifier, le jour de la finale, pour avoir pris deux faux départs.

Les 100 000 spectateurs du stade et les quelques millions de fans suivant la course via leurs écrans de télévision, manquèrent l’occasion de voir si Christie, à quatre ans de son 40ème anniversaire, possédait encore les qualités nécessaires pour remporter une médaille d’or olympique.

Découvrez les photos

À LA UNE