Accueil > Actualités > Lillehammer 2016 > Lillehammer 2016 : Tomas Holmestad, un directeur qui a la fibre JOJ

Lillehammer 2016

Options

Lillehammer 2016 : Tomas Holmestad, un directeur qui a la fibre JOJ

Tomas Holmestad
©IOC

09/10/2013

La semaine dernière, nous avions rencontré le directeur général du comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2016 à Lillehammer 2016 (LYOGOC), Tomas Holmestad, lors de sa visite au siège du Comité International Olympique à Lausanne, Suisse. Détendu, plein d’enthousiasme et prêt à relever le défi, ce jeune directeur, père de deux enfants, a pris le temps de nous en dire un peu plus sur ce que les fans des JOJ, les athlètes et les volontaires peuvent attendre de cette deuxième édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d’hiver en 2016.

“Nous avons créé un événement pour, avec et par les jeunes”, nous confie Tomas, en insistant sur le fait que les fans des JOJ et les athlètes peuvent s’attendre à “dix jours merveilleux” dans une ville accueillante et désireuse d’organiser un événement majeur “avec les jeunes comme principale priorité”.

À 32 ans, Tomas, originaire de Lillehammer, a ajouté : “Lillehammer est une ville fantastique pour accueillir les JOJ car elle est très compacte et fière de son héritage olympique [en référence à l’accueil des Jeux Olympiques d’hiver en 1994] et les sites sont parfaitement calibrés pour les jeunes athlètes.” 

La cérémonie d’ouverture des prochains JOJ d’hiver se déroulera le 12 février 2016, soit exactement 22 ans après celle des Jeux Olympiques d’hiver en 1994. À cet égard, Tomas est heureux de se souvenir de cette première expérience olympique. “J’étais encore à l’école à cette époque et tous les élèves avaient eu trois semaines de vacances donc je me souviens avoir pensé alors que c’était génial !”, nous a confié avec humour ce fan des sports d’hiver. Et d’ajouter : “J’ai assisté à de nombreuses épreuves. J’avais seulement 13 ans, mais tout comme chaque habitant de Lillehammer, je me souviens de tout ce que les athlètes ont fait et où cela s’est passé pendant les Jeux de 1994.”

À trois ans de cette édition des JOJ, le chef de file du LYOGOC – qui arbore fièrement sur son tee-shirt la vision de Lillehammer pour 2016, à savoir ‘Allons plus loin et créons notre lendemain’ – reconnaît que l’aventure sera à la fois passionnante  et ambitieuse. “Les habitants de Lillehammer connaissent les Jeux Olympiques; nous devons désormais informer le public des Jeux Olympiques de la Jeunesse. Mais nous souhaitons également utiliser les JOJ comme moyen d’encourager les jeunes à pratiquer un sport en Norvège”, a-t-il expliqué.

En guise de conclusion de notre entrevue avec Tomas, nous lui avons posé une dernière question importante : Qui aimerait-il être s’il pouvait être un olympien. Sans hésitation, le Norvégien nous a répondu : “Edvald Boasson Hagen [l’étoile montante du cyclisme norvégien, six fois champion national du contre la montre et deux fois olympien].“

À LA UNE