Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Les soeurs Dufour-Lapointe reporters de leurs exploits sur l’« Olympic Athletes’Hub »

Sotchi 2014

Options

Les soeurs Dufour-Lapointe reporters de leurs exploits sur l’« Olympic Athletes’Hub »

Les soeurs Dufour-Lapointe reporters de leurs exploits sur l’« Olympic Athletes’Hub »
©Getty Image - Justine & Chloé Dufour-Lapointe (12)

10/03/2014

Leur exploit retentissant à Rosa Khutor le 8 février a ému le monde entier. Justine Dufour-Lapointe, 19 ans, est devenue championne olympique de bosses devant sa soeur Chloé, 22 ans, alors que l’aînée Maxime, 24 ans, a participé à la finale et s’est classée 12e. A travers la plate-forme « Olympic Athletes’Hub » du CIO, découvrez leur propre récit de cette aventure raconté sur leurs comptes communs Facebook, Instagram et Twitter !

En allant visiter le « fil » d’actualités des soeurs Dufour-Lapointe sur la plateforme « Olympic Athletes’ hub », la première semaine de mars 2014, on tombe tout d’abord sur un document édifiant : la feuille de classement de la Coupe du Monde FIS de bosses féminine, qui fait apparaître les « 3SDL » (dans l’ordre, Justine, Maxime et Chloé) l’une derrière l’autre de la 2e à la 4e place. Toutes derrière l’Américaine Hannah Kearney, leader mais avec seulement 25 points d’avance sur Justine, gagnante de la première course disputée après sa médaille d’or olympique, à Inawashiro (Japon) le 1er mars. 

 

On voit également qu’il reste encore quatre étapes au programme de la coupe du monde d’ici au 21 mars, et que si Chloé et Maxime, à plus de 200 points de Kearney, ne semblent plus dans la course au Globe de Cristal, Justine, la championne olympique, peut viser un nouveau trophée en 2014.

Le 1er mars, Justine et Maxime montent d’ailleurs toutes les deux sur le podium de la compétition de bosses d’Inawashiro : première et troisième. Maman Johanne ne manque pas de commenter une photo où elles apparaissent tout sourire cote à cote : « Bravo ! Mes Poupées !!!! Maman XXX »

Justine, toujours elle, pose sur la première marche du podium à Inawashiro avec Alex Bilodeau, qui n’a pas terminé dans les trois premiers de cette étape de coupe du monde mais qui est comme elle le champion olympique de Sotchi, auteur d’un exploit inédit puisqu’il a réussi à conserver le titre remporté quatre ans plus tôt à Vancouver.

 

Remontons le temps jusqu’en janvier, le 19 précisément, jour où lors de l’étape de coupe du monde de bosses de Val Saint-Côme (Canada), dernière épreuve avant les Jeux, Chloé s’impose devant Justine tandis que Maxime décroche en leur compagnie sa sélection dans l’équipe olympique canadienne ! Deux jours plus tard, les trois soeurs posent tout sourire sur une photo postée sur leur mur Facebook, expliquant notamment « Nous sommes en route vers la concrétisation de notre rêve à toutes les trois ! ».

A la fin du mois, c’est le départ pour Sotchi. Dernières photos des 3SDL vêtues de la tenue rouge de l’équipe canadienne, dernier rappel des exploits à venir avec Justine et Chloé en train de se congratuler dans l’aire d’arrivée de l’épreuve de Val St-Côme….

…avant de passer directement à une vue du Parc Extreme de Rosa Khutor et une autre de la chambre des athlètes au Village Olympique. Le 29, les trois soeurs expliquent d’ailleurs que leur dernier camp d’entraînement a eu lieu à Tigres (France) et qu’en voyage vers la Russie, elles ont fait étape à Munich (Allemagne).

Le 3 février, les « bosseuses » s’entraînent sur la pente olympique. L’occasion pour les Québécoises d’offrir à leurs fans un reportage photo détaillé.

Trois jours plus tard, le rêve commence à prendre forme : les soeurs Dufour-Lapointe se qualifient toutes les trois pour la finale. Le tableau lumineux qui affiche le résultat de cette phase qualificative est là pour le démontrer.

La veille de leur compétition, les 3SDL proposent une image patchwork de toute l’équipe canadienne de bosses : huit athlètes, quatre filles et quatre garçons, évoluant tous au plus haut niveau mondial.

Et voilà le jour J ! Il ne peut démarrer que par une image d’Yves et Johanne, les parents des trois soeurs, souriants au pied de la piste.

Puis c’est ce doublé historique. Justine est championne olympique, Chloé prend la médaille d’argent, Maxime se classe 12e de la finale. Deux images toutes simples pour célébrer l’évènement : le classement de la finale en incrustation sur un écran de télévision… et les deux soeurs médaillées face à face dans un grand éclat de rire.

Trois semaines plus tard, nous retrouvons les 3SDL au Japon… L’aventure continue. Elle est à suivre au quotidien sur l’«Olympic Athletes’hub » ! 

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE