Accueil > Actualités > Grenoble 1968 > Les patineuses de vitesse du 500 m

Grenoble 1968

Options

Les patineuses de vitesse du 500 m

Les patineuses de vitesse du 500 m

09/02/1968

Les patineuses de vitesse du 500 m

Si vous souhaitez en mettre plein la vue à vos amis, voici une petite devinette qui fera son effet : quand trois athlètes américaines ont-elles remporté la même médaille dans la même course individuelle, et par qui ont-elles été battues ? Cela paraît impossible, mais pourtant cela s’est produit à Grenoble en 1968.

C’était lors de la finale féminine du 500 m de patinage de vitesse. La victoire semblait acquise à la Soviétique Tatyana Sidorova qui venait de battre le record du monde juste une semaine plus tôt. Et pourtant, ce n’était pas son jour puisqu’elle termina de manière surprenante à plus de deux secondes de son temps record.

Au lieu de cela, c’est une Américaine, Mary Meyers qui prit la tête la première, avant d’être détrônée par une autre Soviétique, l’espoir Lyudmila Titova. Dans la neuvième paire, elle patina en 46"1, ce qui relégua Meyers et ses 46"3 en seconde position.

La paire suivante voyait patiner l’Américaine Dianne Holum, 16 ans, très bien partie pour signer un temps canon. Elle franchit la ligne en 46"3, soit le même temps que Meyers. Ensuite, lors du passage de la dernière paire, vint le tour de Jenny Fish, une troisième Américaine. Son statut d’outsider quasi-anonyme ne l’empêcha pas de signer la meilleure performance de sa carrière pour boucler la distance en, attention, 46"3 !

Il y avait donc désormais trois patineuses, toutes Américaines, ex aequo avec le même temps. Comme il s’avéra impossible de les départager, chacune d’entre elles reçut une médaille d’argent et aucune médaille de bronze ne fut attribuée.

PHOTOS

À LA UNE