Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Les médias sont prêts à transmettre au monde entier toutes les histoires des Jeux de 2014 à Sotchi

Sotchi 2014

Options

Les médias sont prêts à transmettre au monde entier toutes les histoires des Jeux de 2014 à Sotchi

Kevan Gosper
©Getty Images

24/01/2014

Le compte à rebours se poursuit à Sotchi et Kevan Gosper, président de la commission de presse du CIO a souligné le rôle important qui est celui des médias dans la transmission des Jeux au monde entier.

« Sans la presse, les événements des Jeux seraient restreints à ceux qui y assistent sur les sites, » a expliqué Gosper. « Bien évidemment, la télévision est là pour offrir une fantastique présentation des compétitions, mais les histoires vécues dans les coulisses ne sortiraient pas de la ville hôte. Nous avons besoin ici de la presse écrite et des photographes pour présenter l’histoire de ces Jeux par le menu et faire ressentir tout ce qu’ils provoquent d’enthousiasme et de spectaculaire, l’extase de la victoire ou les larmes de la défaite.

« Le CIO est une organisation universelle qui compte 205 Comités Nationaux Olympiques et sans la presse écrite et les photographes, nous ne serions pas en mesure de diffuser toutes les histoires des Jeux à tous dans le monde entier. »

Selon Gosper, il relève absolument de la commission de presse du CIO de faire en sorte que toutes les attentes de la presse écrite et des photographes en ce qui concerne les reportages aux Jeux soient satisfaites.

« La commission est essentiellement un groupe consultatif technique, » précise-t-il. Sa tâche est de conseiller le comité d’organisation sur les besoins techniques de la presse écrite et des photographes. Notre responsabilité est vaste, nous aidons et conseillons en termes de conception, d’agencement et de présentation du Centre principal des médias, et ce dans le moindre détail comme l’emplacement que peuvent occuper les photographes eux-mêmes sur les sites de compétition, la technologie utilisée ainsi que les transports et l’hébergement du personnel des médias.

« Tout ce que nous faisons a pour objectif de procurer aux médias écrits et aux photographes les meilleures conditions pour un reportage intégral des Jeux. »

Gosper rappelle que la commission de presse a collaboré étroitement avec le comité d’organisation de Sotchi 2014 pour que les meilleures installations et services soient proposés aux médias et aux photographes durant les Jeux.

« Le lien entre la commission de presse et le comité d’organisation est très étroit, » dit-il. « Nombreuses ont été les visites à Sotchi durant les sept ans de préparation et une infrastructure extraordinaire a dû être mise en place.

Nous nous tenons constamment à l’avant-garde en matière de technologie et Sotchi à ce sujet n’est pas différent. C’est qui est absolument crucial c’est la rapidité avec laquelle les médias peuvent transmettre leurs message et leurs images et les diffuser au monde entier. À cette fin, nous disposons d’un équipement de pointe à Sotchi, comme les dernières larges bandes. Le centre de presse à Sotchi est absolument de première classe, il est aussi bien que tout ce que j’ai vu aux Jeux jusqu’à présent. Je crois que la presse pourra travailler dans les meilleures conditions. »

L’Australien Gosper, qui est membre du CIO depuis 1977, a été nommé président de la commission de presse du CIO en 1989 et il estime que tout est en place pour que Sotchi 2014 soient des Jeux dont on se souviendra et les médias y joueront pleinement leur rôle à ce sujet.

« C’est évidemment la première fois que les Jeux d’hiver ont lieu en Russie et les attentes sont très élevées, » confie-t-il. « Nous comptons sur des Jeux d’hiver particulièrement spectaculaires à Sotchi et la presse en sera l’un des éléments clés pour faire part au monde entier de tous les événements qui s’y dérouleront. »

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE