Accueil > Actualités > Héritage > Les infrastructures de transport représentent le legs durable de Nagano 1998

Héritage olympique

Options

Les infrastructures de transport représentent le legs durable de Nagano 1998

M-Wave arena, Nagano
©Getty Images (1), Mike Powell/Allsport (1)

16/01/2014

Seize ans après la tenue des Jeux Olympiques d’hiver de 1998 à Nagano, les améliorations apportées aux infrastructures de transport continuent de profiter à la ville japonaise.

Avant les Jeux, il fallait plus de trois heures pour se rendre en train de Tokyo à Nagano, mais la prolongation de la ligne du « Bullet Train », Shinkansen, entre Takasaki et Nagano, ouverte cinq mois avant la cérémonie d’ouverture de 1998, a réduit le trajet de 200 km à moins de 80 minutes.

La gare de Nagano, principal nœud ferroviaire de la ville et celle plus petite de Shinonoi furent également agrandies en vue des Jeux de 1998 durant lesquels la ligne a transporté jusqu’à 60 000 passagers par jour.

Cette ligne qui en compte désormais plus de 10 millions par an est en cours de prolongation depuis Nagano à travers la région d’Hokuriku entre Toyama et Kanazawa. Le nouveau tronçon sera ouvert en 2015 avant d’atteindre Fukui et Tsuruga à l’horizon 2026.

En vue des Jeux de 1998, des améliorations ont aussi été apportées au réseau routier local de la préfecture de Nagano, avec la construction de deux grandes voies expresses : celle de Nagano et celle de Joshinetsu qui facilitent les déplacements entre Nagano et Tokyo, dessert les autres préfectures ainsi que les sites de compétition.

Un réseau routier de proximité a été réalisé améliorant quelque 115 kilomètres de voies d’accès en vue des Jeux. Ainsi une route de 25,2 km a permis le désenclavement de la station de ski de Shiga, tout en offrant un accès direct au parc national de Shiga Kogen.

Mais les nouvelles liaisons de transport ne sont pas les seuls legs de ces Jeux d’hiver de 1998.

Une fois les Jeux terminés, un musée olympique a été créé à Nagano au centre « M-Wave », site des épreuves de patinage de vitesse. Et, aujourd’hui, la torche olympique, les médailles et autres souvenirs des Jeux ainsi que des vidéos y sont présentés.

Chaque année en avril, la ville organise également le marathon olympique commémoratif de Nagano qui fait passer les coureurs par quatre des sites olympiques.


À LA UNE