Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Les épreuves de biathlon féminin couronnent la reine Darya Domracheva

Sotchi 2014

Options

Les épreuves de biathlon féminin couronnent la reine Darya Domracheva

13/03/2014

La Biélorusse Darya Domracheva réalise un des plus beaux exploits des Jeux de Sotchi en gagnant trois médailles d’or sur les quatre épreuves individuelles disputées sur les pistes du complexe Laura. Les compétitions commencent avec la victoire de la Slovaque Anastasia Kuzmina, qui conserve son titre en sprint, et s’achèvent avec le succès de l’Ukraine dans le relais 4x6km.

9 février : coup double pour Kuzmina en sprint

La Slovaque Anastasia Kuzmina conserve son titre de championne olympique du sprint, en remportant magistralement l'épreuve disputée sous les projecteurs du complexe Laura à Krasnaya Polyana. Impeccable au tir avec un zéro faute, et impressionnante de vitesse sur les skis, Kuzmina relègue sa dauphine, la Russe Olga Vilukhina, à 19.9 et l'Ukrainienne Vita Semerenko, 3e, à 21.7. « J’ai senti le soutien des fans ici. Le stade entier était derrière moi, merci à vous ! J’étais comme à la maison. Je ne sais pas comment j’ai réussi à réaliser une telle performance aujourd’hui », déclare ensuite Anastasia Kuzmina.

 

Pour finir sur le podium dans cette épreuve, il s’avèrera impératif de réussir ses 10 tirs (cinq couché et cinq debout). La plus rapide en comptant un tour de pénalité est la Française Anaïs Bescond, qui se classe 5e à 30 secondes.

La leader de la Coupe du Monde, la Norvégienne Tora Berger, qui comptait parmi les principales favorites, termine 10e à plus de 33 secondes avec une faute au tir, juste devant la Biélorusse Darya Domracheva, 9e à 32 secondes avec elle aussi une seule faute.

 

11 février : Daya Domracheva magistrale dans la poursuite


Darya Domracheva devient la première Biélorusse championne olympique aux Jeux Olympiques d’hiver en remportant la poursuite 10km. Alors que le brouillard tombe progressivement sur le complexe Laura de biathlon, Darya Domracheva saura garder les idées claires pour ne pas gâcher sur le pas de tir une forme physique éblouissante sur les spatules.

Partie 9e avec 32 secondes de retard sur la Slovaque Anastasiya Kuzmina à la suite du sprint remporté par cette dernière, Domracheva met à mal ses adversaires dès les premiers mètres de course. Au bout de 900m de ski de fond, la Biélorusse a déjà repris 18 secondes à la leader.

La jonction intervient au 3e km, et Domracheva s'envole dès le 2e tir couché vers la victoire - malgré une faute au dernier tir debout -, ses adversaires multipliant les erreurs derrière la carabine. A propos de sa seule faute au tir, elle note d’ailleurs : « Je savais que j’avais suffisamment d’avance, je ne me suis donc pas affolée ».

A 27 ans, la native de Minsk reçoit un bel accueil du public. « Je suis si reconnaissante du soutien que j'ai reçu du public, lors de cette superbe course. Les sentiments étaient énormes, le soutien était cool, en particulier quand j'ai eu le temps de danser avec le drapeau sur la ligne », commente-t-elle. La Norvégienne Tora Berger se classe 2e à plus de 37 secondes, gagnant ainsi sa 2e médaille olympique après l’or dans l’individuelle à Vancouver en 2010. La Slovène Teja Gregorin prend la médaille de bronze à 42 secondes.

 


 14 février : Domracheva poursuit son festival avec l’individuelle 15km

Impressionnante en ski de fond,la Biélorusse Darya Domracheva engrange une 2e médaille d'or sur 15km, trois jours après son triomphe en poursuite. « Je ne peux pas dire que ça a été plus facile pour moi que l'autre soir. C'était électrique, avec un relief difficile, et sur certains passages du circuit j'étais presque sans force. Après la montée, je devais bien récupérer dans la descente », confie Darya Domracheva. C'est en plus un joli succès collectif pour le Belarus, avec la médaille de bronze pour sa compatriote Nadezhda Skardino. « Je suis fière pour nous deux, c'était mon rêve d'être sur le même podium que Darya et ce rêve est devenu réalité », a souligné Skardino.

Avec un tel niveau de ski, rien ne peut arriver à Domracheva. Malgré une faute au tir lors du premier passage au tir debout, et donc une minute de pénalité comme le veut le règlement, la Biélorusse est bien trop forte pour ses adversaires. Au final, Domracheva devance la Suissesse Selina Gasparin de 1:15.7, et Skardino de 1:38.2, ces deux biathlètes prometteuses ayant pourtant fait un sans-faute au tir. La Norvégienne Tora Berger, médaillée d'argent trois jours plus tôt en poursuite, a par exemple cédé au tir (3 fautes), en plus d'avoir concédé deux minutes en ski ! Une nouvelle fois, la Française Anaïs Bescond tutoie les meilleures mais manque de justesse, avec deux fautes en tout, pour échouer près du podium (5e à 2:14.4 de Domracheva, et 36 secondes du podium).

 

17 février : et de trois pour Darya Domracheva !

Darya Domracheva remporte son troisième titre à Sotchi en s’imposant à l’arrivée de la mass-start (12,5km départ groupé). Elle devient la première biathlète à gagner trois médailles d’’or dans les mêmes Jeux d’hiver ! Domracheva assomme de nouveau la concurrence, terminant avec 20 secondes d’avance sur la Tchèque Gabriela Soukalova, et 27 secondes sur la Norvégienne Tiril Eckhoff.
Domracheva, 27 ans, se détache après le premier tir couché : ses adversaires ne la reverront plus. Elle ne commet qu’une seule erreur au dernier tir debout et doit effectuer un tour de pénalité, mais elle a déjà tellement d’avance, qu’elle a le temps de savourer la dernière ligne droite avant de passer la ligne d’arrivée en solitaire. Darya Domracheva se montre donc capable de gagner dans toutes les conditions, surmontant parfaitement les pièges de la neige ramollie par le brouillard humide qui a enveloppé le plateau de Laura depuis plus de 24 heures.
Les services techniques ont passé la journée à refaire entièrement la piste, enlevant une vingtaine de centimètres à la couche supérieure de neige, pour mieux la malaxer, la damer, et la rendre praticable. Voilà comment, après de multiples reports et la levée de l'épaisse couche nuageuse, les dames ont pu prendre le départ de la course dans la soirée, avec à l’arrivée, la victoire de la reine incontestée des épreuves individuelles de biathlon à Sotchi.


 

19 février : la Norvège en démonstration inaugure le palmarès du relais mixte

La Norvège (Tora Berger, Tiril Eckhoff, Ole Einar Bjørndalen et Emil Hegle Svendsen) fait une belle démonstration dans la nouvelle épreuve olympique de relais mixte en biathlon. Svendsen peut en terminer avec plus de 32 secondes d’avance sur la République Tchèque, alors que l’Italie finit en bronze à près d’une minute. Avec treize podiums, Ole Einar Bjørndalen devient l’athlète le plus médaillé des Jeux Olympiques d’hiver.

Au départ dans le stade Laura en ce 12e jour des Jeux de Sotchi, Tora Berger lance la Norvège en tête malgré deux erreurs au tir. Tiril Eckhoff lui succède, sans faute, mais elle est dépassée par la Tchèque Gabriela Soukalova. Celle-ci transmet le relais à Jaroslav Soukup avec une petite seconde d’avance. Ole Einar Bjørndalen s’élance pour la Norvège. A 40 ans, c'est lui qui va être l'artisan du succès de son équipe, ne se contentant pas de faire partie du collectif pour collectionner les médailles.

Bjørndalen est sans faute au tir alors que derrière lui Soukup en commet deux en tout, et l’Italien Dominik Windisch, quatre. Les autres équipes ne sont déjà plus en course pour le podium. Il vole sur ses skis, et à la fin de son effort, Bjørndalen a repoussé très loin toute la concurrence, puisque Svendsen démarre le dernier relais avec 43 secondes d'avance.

Svendsen n'a plus ensuite qu'à gérer son effort pour savourer ce succès et parachever le triomphe de la Norvège qui devance finalement la République Tchèque (Veronika Vitkova, Gabriela Soukalova, Jaroslav Soukup, Ondrej Moravec) de 32.6, et l’Italie (Dorothea Wierer, Karin Oberhoffer, Dominik Windisch, Lukas Hofer) de 58.2. L’Allemagne prend la 4e place plus de 40 secondes derrière.

 

21 février : magnifique victoire de l’Ukraine dans le relais dames

Vita et Valj Semerenko, Juliya Dzhyma et Olena Pidhrushna remportent une superbe victoire dans le relais 4x6km dames en prenant la tête axant la mi-course pour ne plus la lâcher. Derrière le quatuor qui apporte sa première médaille d’or à l’Ukraine à Sotchi (et la 2e de son histoire), la Russie prend l’argent à 26.4, et la Norvège enlève le bronze à 37.6

L'Italie prend les devants en début d'épreuve avec une Dorothea Wierer très performante malgré trois erreurs au tir. Elle lance Nicole Gontier qui pioche au premier tir couché et laisse partir Olga Zaitseva pour la Russie, Julia Dzhyma pour l'Ukraine et Gabriela Soukalova pour la République Tchèque.

Dzhyma fait un sans-faute au 2e tir (debout) et s’envole pour lancer Valj Semerenko en tête. Les Ukrainiennes ne seront plus rejointes. Même si la soeur jumelle de Vita Semerenko (qui avait lancé le relais ukrainien) commet trois fautes au tir et voit se rapprocher la 3e relayeuse russe, Ekaterina Shumilova.

Rien ne peut toutefois stopper la course vers l’or des Ukrainiennes et Olena Pidhrushna parcourt les derniers 6 kilomètres esseulée en tête pour triompher à l’arrivée avec une large avance (plus de 26 secondes) sur la dernière relayeuse russe Olga Vilukhina. De leur côté, les Norvégiennes reviennent de loin avec leurs deux dernière relayeuses, Ann Kristin Flatland (sans faute au tir) et Tora Berger pour enlever le bronze devant la République Tchèque.

Les quatre championnes olympiques se congratulent longuement à l’arrivée et montent sur le podium en se tenant la main.« C’était très important pour nous. Ce sont les Jeux Olympiques ! », déclare Olena Pidhrushna, « Cela fait des années que nous nous entraînons pour ça. Nous savions que nous étions fortes, nous savions que nous avions une belle équipe et nous avons réussi ! Nous sommes vraiment très heureuses ». Les soeurs jumelles Semrenko, magnifiques dans cette victoire historique, bénéficient du programme de la Solidarité Olympique du CIO.


Photos de Sotchi 2014

À LA UNE