Accueil > Actualités > Sport et Environnement > Les athlètes mobilisés en faveur de l'écologie à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement 2014

Sport et Environnement

Options

Les athlètes mobilisés en faveur de l'écologie à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement 2014

Athletes Go Green for World Environment Day 2014

05/06/2014

Le 5 juin marque la Journée mondiale de l'environnement 2014, laquelle est placée sous le thème des petits États insulaires en développement dans le contexte plus large du changement climatique. Cette journée, célébrée à l'initiative du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), est une excellente occasion pour montrer de quelle manière sport et environnement sont intimement liés et illustrer les actions prises par le monde du sport afin de contribuer à la promotion du développement durable.

Un environnement dégradé peut en effet avoir un impact négatif sur le sport, les Jeux Olympiques, et plus important encore, sur les athlètes. Le Comité International Olympique (CIO) et le Mouvement olympique dans son ensemble considèrent que la responsabilité environnementale fait partie intégrante de l'Olympisme, aux côtés du sport et de la culture, et œuvrent pour faire reconnaître et encourager la mise en œuvre de bonnes pratiques environnementales dans le domaine du sport.

Dans le droit fil du thème de cette année – à savoir Les petits États insulaires en développement dans le contexte du changement climatique – deux projets spécifiques au sein du Mouvement olympique sont notamment mis en valeur grâce à l'engagement des athlètes, car ils incitent les communautés locales à être actives et à prendre les mesures nécessaires pour préserver leurs îles et leur environnement.

Programme "Love Your Coast" en Papouasie-Nouvelle-Guinée

La commission des athlètes du Comité National Olympique (CNO) de Papouasie-Nouvelle-Guinée s'est associée à l'organisme de bienfaisance Sustainable Coastlines basé en Nouvelle-Zélande pour lancer le programme environnemental "Go Green: Love Your Coast". Lauréat du Trophée du CIO "Femme et Sport" 2013 pour le continent, ce projet vise à sensibiliser au niveau mondial quant aux défis environnementaux rencontrés par les communautés à cause des déchets non biodégradables et afin de mobiliser le public pour préserver les côtes et les cours d'eau fragiles.

L'un des piliers principaux du programme est le rôle de modèle joué par les athlètes, lesquels inspirent les jeunes à préserver leur environnement local à travers des solutions simples, pratiques et pédagogiques qui favorisent un changement de comportement. Le projet forme les athlètes dans des domaines tels que la prise de parole en public, la logistique des événements et la budgétisation pour que ces compétences leur servent dans les carrières qu'ils ont choisies pendant et après leur vie sportive.

Regardez cette vidéo afin d'en apprendre davantage sur ce programme

Inciter les Néo-Zélandais à devenir des champions de l'environnement

Œuvrant dans les domaines du sport et de l'environnement, le Projet Litefoot est une association caritative basée en Nouvelle-Zélande dirigée par deux grands noms du sport, dont la membre du CIO et championne de planche à voile, Barbara Kendall. Montrant l'exemple, ces athlètes cherchent à inciter les Néo-Zélandais à devenir des champions de l'environnement. L'objectif est de transformer l'infrastructure de la communauté sportive afin de la rendre indépendante en termes d'électricité, avec un bilan d'eau neutre et zéro déchets d'ici 2025. Outre les bienfaits environnementaux et sociaux, l'initiative lève des fonds pour des investissements dans le sport.

À travers son initiative phare, LiteClub, lancée en 2011, plus de USD 1,6 millions ont d'ores et déjà été collectés pour des investissements dans le sport, 12,2 millions de litres d'eau ont été économisés chaque année et 820 tonnes de déchets par an ont été détournés des sites d'enfouissement.

Regardez cette vidéo pour en apprendre davantage sur le projet Litefoot

L'environnement, un pilier de l'Olympisme

Conformément à une recommandation formulée lors du Congrès olympique du Centenaire en 1994, le CIO a amendé la Charte olympique en 1996 afin de souligner la nécessité "d'encourager et soutenir une approche responsable des problèmes d'environnement, de promouvoir le développement durable dans le sport et d'exiger que les Jeux Olympiques soient organisés en conséquence". Un accord de coopération a également été signé avec le PNUE afin de lancer des initiatives conjointes dans le domaine du sport et de l'environnement.

En savoir plus sur la "durabilité par le sport"

En savoir plus sur la commission sport et environnement du CIO

En savoir plus sur les Trophées du CIO "Femme et Sport"

À LA UNE