Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Lee Sang-Hwa est prête à étendre son règne sur 500 m

Sotchi 2014

Options

Lee Sang-Hwa est prête à étendre son règne sur 500 m

03/02/2014

 Invaincue cette saison en Coupe du monde de l'ISU sur 500 m, distance dont elle détient le titre olympique, Lee Sang-Hwa s’est par ailleurs payé le luxe d’abaisser plusieurs fois son record du monde pour le porter à 36.36 mi-novembre à Salt Lake City. Elle est prête à se succéder au palmarès à Sotchi !

En remportant de cinq centièmes de secondes son duel face à l’Allemande Jenny Wolf sur 500 m, le 16 février 2010 sur l’anneau de glace de Richmond à Vancouver, Lee Sang-Hwa est devenue la première championne olympique coréenne de patinage de vitesse .

Progressant régulièrement depuis ses premières compétitions internationales disputées à l’âge de 14 ans, l’enfant de Séoul s’est spécialisée sur les courtes distances, les courses explosives où elle a brillé dès ses années junior avant de participer une première fois aux Jeux, à Turin en 2006 pour prendre une honorable 5e place. Sa montée en puissance a abouti à son triomphe à Vancouver, et Lee Sang-Hwa a depuis lors été sacrée trois fois championne du monde, en sprint en 2010 à Obihiro (Japon) puis sur sa distance de prédilection, en 2012 à Heerenveen (Pays-Bas) et en mars 2013 dans l’Arène Adler de Sotchi.

« Je ne suis pas à 100 % »

« À Vancouver, je voulais monter sur le podium et j’ai ressenti beaucoup de pression en essayant d’atteindre ce but. Aujourd’hui, j’ai une meilleure idée de la façon de gérer cette pression. Et je pense que je serai plus à l’aise cette fois, étant donné que j’ai déjà gagné un titre. Si je parviens à bien me concentrer, je devrais pouvoir obtenir un bon résultat à Sotchi » explique-t-elle, au sommet de son art en cet hiver olympique. Personne ne l’a battue sur sept 500 m disputés lors des quatre étapes de la Coupe du Monde de l'ISU (Calgary, Salt Lake City, Astana et Berlin) en novembre et décembre. Elle a au passage amélioré trois fois son record du monde, 36.74 le 9 novembre à Calgary, 36.57 le 15 novembre à Salt Lake City, puis 36.36 au même endroit le len-demain, déclarant pourtant « Je ne suis pas à 100%. Il y a encore des choses que je dois corriger. Je m’entraîne dur sur la glace et en dehors pour n’avoir aucun regret aux Jeux Olympiques ». Ça promet !

Élue athlète coréenne de l’année 2013 devant la patineuse artistique Yuna Kim, Lee Sang-Hwa, 24 ans, a bien l’intention de surfer sur ses succès actuels « je veux conserver cet élan et ces bonnes vibrations jusqu’aux Jeux Olympiques », déclare-t-elle aux médias de son pays. Son approche d’un évènement qui pourrait la faire entrer dans l’histoire sportive de son pays…  et des Jeux Olympiques d’hiver (seules l’Américaine Bonnie Blair en 1988, 1992 et 1994 et la Canadienne Catriona Le May Doan en 1998 et 2002 ont réussi à conserver leurs titres sur la distance) est des plus simples. « Quand je serai arrivée à Sotchi, et que je commencerai à me préparer pour ma course, je veux m’amuser autant que je peux. Je ne veux pas être prise dans la compétition ». Pas trop tôt, mais à l’heure, c’est à dire le 11 février sur le coup de 16h45. À ne pas manquer !

 


Photos de Sotchi 2014

À LA UNE