Accueil > Actualités > Le développement par le sport > Le village olympique accueille le mur de la Trêve olympique 2012

Le développement par le sport

Options

Le village olympique accueille le mur de la Trêve olympique 2012

Olympic Village welcomes 2012 Truce Wall
©IOC/Jason Evans

23/07/2012

Lors d'une visite au village olympique aujourd'hui, Jacques Rogge, président du Comité International Olympique (CIO), ainsi que les membres de la commission exécutive (CE) et de la commission des athlètes du CIO, ont pris part à une cérémonie au cours de laquelle le mur de la Trêve olympique a été dévoilé et le coup d'envoi de la campagne "Donner, c'est gagner" a été donné.

Les membres de la délégation ont visité les résidences des athlètes ainsi que la salle de restauration et les installations médicales avant de se rassembler devant le mur de la Trêve olympique, lequel est une constante des villages olympiques depuis les Jeux Olympiques de 2000 à Sydney.

Tradition olympique

La tradition de la Trêve olympique ou "Ekecheiria" fut établie dans la Grèce antique et remonte au IXe siècle avant J.-C. Durant cette période de trêve, les guerres et les conflits cessaient afin de permettre à tous de voyager en toute sécurité pour participer ou assister aux Jeux Olympiques de l'Antiquité. Aujourd'hui, la Trêve olympique incarne l'objectif du CIO qui est de favoriser la paix à travers le sport.

Au cours de la présentation sur la place du village, le président Rogge a également rendu hommage aux 11 membres de la délégation israélienne tués pendant les Jeux Olympiques de 1972 à Munich. "Les 11 victimes de la tragédie de Munich … s'étaient rendus aux Jeux dans un esprit de paix et de solidarité. Pour eux, nous nous devons de garder cet esprit vivant et nous ne devons pas les oublier", a-t-il déclaré. Et d'ajouter : "Comme ces événements d'il y a 40 ans nous le rappellent, le sport n'est pas à l'abri, et ne peut soigner toutes les maux du monde. Mais le sport peut aider à gommer les différences et à rassembler les peuples. Nous en avons la preuve avec cette édition des Jeux." Texte complet ici.

Près de 10 500 athlètes de 204 pays sont à Londres pour concourir aux Jeux. 

Signes de paix

Comme lors des éditions précédentes des Jeux Olympiques, les athlètes et les officiels du village sont invités à montrer leur soutien à la Trêve olympique en signant le mur. Après les Jeux, le Comité National Olympique (CNO) britannique présentera le mur au British Olympic Museum dans le Parc olympique.

Dans le cadre de la commémoration de la Trêve olympique, il est de coutume pour le pays hôte de présenter une résolution auprès des Nations Unies appelant à la Trêve pendant les Jeux Olympiques. Pour la première fois, les 193 États membres de l'ONU se sont tous unis pour parrainer la résolution sur la Trêve olympique pendant les Jeux Olympiques de 2012. À travers ce document, les Nations Unies invitent les États membres à observer et promouvoir la paix avant, pendant et après les Jeux afin de préserver les intérêts des athlètes et du sport en général.

Pour des informations sur les initiatives lancées autour de la Trêve olympique par le comité d'organisation, notamment sur la distribution de documents pédagogiques à 24 000 écoles à travers le Royaume-Uni et la création de 400 films sur la Trêve olympique réalisés par des jeunes, cliquez ici.

Donner, c'est gagner

C'est aux côtés de Sebastian Coe, président du comité d'organisation des Jeux Olympiques de 2012 à Londres et de Frank Fredericks, ancien président de la commission des athlètes du CIO, que le président Rogge a officiellement donné le coup d'envoi de la campagne de solidarité mondiale du CIO baptisée "Donner, c'est gagner". Cette campagne pour les Jeux de 2012 vise à promouvoir les activités sportives dans les camps de réfugiés.

À chaque édition des Jeux Olympiques d'été, les partenaires du CIO ainsi que le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et le comité d'organisation, ici le LOCOG, s'associent pour collecter des habits de sport et les distribuer aux milliers de personnes qui ont été déplacées à cause de situations de violence, de famine et d'autres catastrophes.

Grâce à la générosité des olympiens, des Comités Nationaux Olympiques (CNO), des Fédérations Internationales (FI) et d'autres partenaires du Mouvement olympique, l'édition 2012 de la campagne "Donner, c'est gagner" devrait vraisemblablement battre tous les records précédents avec la collecte de plus de 100 000 articles d'habillement pour les pays bénéficiaires du Bangladesh, de l'Éthiopie, et du Sud-Soudan. Lors de la cérémonie, le président Rogge en a profité pour remercier les représentants des CNO de Grande-Bretagne, de Chinese Taipei et du Qatar qui ont d'ores et déjà fait don d'une grande quantité d'articles.

Les boîtes accueillant les dons sont situées aux bureaux d'accueil des 11 résidences du village olympique. Des points de collecte pour les membres du CIO et les autres personnes sont installés au Hilton Park Lane, devant les bureaux de la logistique du CIO. Les athlètes recevront également des sacs accompagnés d'une brochure explicative pour y déposer leurs dons. Afin d'encourager les dons et la campagne pendant toute la durée des Jeux, des rappels seront régulièrement communiqués.

À LA UNE