Accueil > Actualités > JOJ Actualités > Le véliplanchiste médaillé des JOJ Kieran Martin vogue droit vers la victoire

JOJ Actualités

Options

Le véliplanchiste médaillé des JOJ Kieran Martin vogue droit vers la victoire

Kieran Martin
©International Olympic Committee (IOC) / KASAPOGLU, Mine

02/10/2013

Si les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2010 à Singapour se sont déroulés il y a trois ans, pour le jeune véliplanchiste britannique Kieran Martin, les enseignements tirés lors de ces 12 jours passionnants l’ont aidé à devenir l’athlète qu’il est aujourd’hui, non seulement sur l’aire de compétition, mais aussi en dehors.

Aujourd’hui, suite à une saison estivale réussie durant laquelle il a été sacré champion de planche à voile RS:X aux Championnats du monde de voile juniors de l’ISAF, Kieran se réjouit de retrouver les bancs de l’université et de se préparer en vue de Rio 2016.

Qu’as-tu appris lors des premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse d’été de 2010 à Singapour ?

La chose essentielle que j’ai apprise est comment vivre avec des personnes différentes du monde entier, et combien cette expérience peut être enrichissante. L’idée principale était d’échanger et de rencontrer le plus de personnes possibles. C’est super d’apprendre à connaître les autres et tout est ensuite plus facile lorsque vous devez cohabiter avec d’autres personnes.

Penses-tu que ton expérience aux JOJ t’a aidé à te préparer pour d’autres compétitions internationales ?

L’expérience m’a plus aidé en dehors de l’eau que sur l’eau. Je veux dire par là que je suis devenu beaucoup plus indépendant car vous n’avez pas vos parents là-bas, vous devez vous débrouillez par vous-même. Cela m’a aussi beaucoup aidé avec les médias car on est tout de suite dans le bain. On passe d’une vie pas du tout médiatique à une vie sous les caméras avec des interviews tous les jours. Vous apprenez qu’il faut avoir des réponses pour tout, c’est un plus. 

L’édition de 2016 à Rio fait-elle partie de tes objectifs ?

Ce serait un objectif de rêve évidemment, mais je pense que l’objectif le plus réaliste est 2020 car je vais devoir concilier université et planche à voile. Par la suite, je pourrai me concentrer sur une seule chose et ma vie sera beaucoup plus facile.

Que pourrais-tu conseiller à ces jeunes athlètes qui espèrent concourir aux Jeux Olympiques de la Jeunesse ?

C’est probablement la meilleure chose à laquelle j’ai participée, tout y était incroyable. Il faut vraiment profiter de tout une fois sur place, car ce seront des souvenirs inoubliables. Donnez le meilleur de vous-mêmes afin de prendre part à une des expériences les plus uniques qu’il vous sera donné de vivre.

À LA UNE