Accueil > Actualités > elite-athletes > Le programme de suivi de carrière des athlètes marque des points avec les ateliers de sensibilisation
Options

Le programme de suivi de carrière des athlètes marque des points avec les ateliers de sensibilisation

Frank Fredericks

12/11/2013

Qualifiant de "succès retentissant" les ateliers de sensibilisation proposés cette semaine en Afrique par le programme de suivi de carrière des athlètes (programme ACP du CIO), la présidente de la commission des athlètes du CIO, Claudia Bokel, a annoncé aujourd’hui qu’il est déjà prévu d’étendre le programme ACP afin de toucher encore plus d’athlètes dans des pays qui ne le proposent pas encore.

“Les ateliers ont attiré de nombreux athlètes très enthousiastes dans chaque ville”, a déclaré Claudia Bokel, médaillée d’argent en escrime aux Jeux Olympiques de 2004 à Athènes et présidente du comité de pilotage du programme ACP du CIO. “Je crois que nous tous – instructeurs, stagiaires et athlètes – avons beaucoup appris durant les ateliers, et nous pouvons à présent mettre à profit les commentaires que nous avons reçus pour améliorer le programme et le faire aller de l’avant. C’est un excellent début et de bon augure pour l’avenir des ateliers de sensibilisation.”

Apprendre à apprendre
Les ateliers, organisés entre le 2 et le 9 novembre dans six pays d’Afrique australe*, avaient pour but de donner aux athlètes toute une série de compétences professionnelles qui peuvent être utilisées pendant et après leur carrière sportive. Les participants ont appris comment identifier leurs passions et des conseils leur ont été donnés quant à la manière de les vivre après leur carrière sportive, en reconnaissant les nombreuses compétences transférables qu’ils acquièrent durant celle-ci. Des conseils leur ont été donnés également quant à la manière d’établir des réseaux de soutien et une formation leur a été dispensée concernant la création d’un CV ou encore l’entretien d’embauche.

La délégation du programme ACP était aussi composée du quadruple médaillé olympique d’argent Frank Fredericks et du vice-président principal du groupe Adecco en charge du programme ACP du CIO, Patrick Glennon. Le groupe Adecco, l'un des leaders mondiaux des services en ressources humaines, est un partenaire du programme ACP.

Les membres de la commission des athlètes du CIO Kirsty Coventry et Amadou Dia Ba ainsi que les anciennes olympiennes Sandrine Thiebauld et Kadidiatou Kanouté ont assisté à l’atelier en tant que stagiaires, afin d’apprendre à organiser à l’avenir leurs propres ateliers. Cette nouvelle méthode de "formation des formateurs" permettra d’accroître la fréquence et la couverture géographique des ateliers de sensibilisation au programme ACP du CIO.

Trouver un équilibre
“Chaque fois qu’un athlète d’élite entre sur l’aire de compétition, il est prêt à donner le meilleur de lui-même grâce à la préparation qu’il a suivie et à son engagement”, a déclaré Frank Fredericks. “En même temps, nous reconnaissons que les athlètes d’élite arrêtent la compétition tôt et la plupart devront se lancer dans une nouvelle carrière après le sport. Rencontrer le succès dans cette nouvelle carrière nécessite la même préparation et le même engagement. L’éducation est un élément clé auquel les athlètes doivent accorder de l’importance. Suivre des études tout en faisant de la compétition peut apporter un certain équilibre dans la vie d’un athlète qui peut ainsi se préparer à sa vie après le sport tout en faisant de la compétition de haut niveau.”

Le taux de participation aux ateliers était excellent, avec plus de 80 participants au Botswana, 60 en Namibie et 50 au Lesotho comme au Swaziland. Étaient également présents des membres de la commission des athlètes de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA) et des responsables pays du groupe Adecco. Adecco a travaillé de concert avec le CIO afin de mettre en œuvre le programme ACP en 2005. Depuis lors, ce programme a offert des perspectives d'évolution de carrière et des services de placement à plus de 10 000 athlètes olympiques originaires de plus de 100 pays. Il repose sur trois piliers : éducation, compétences de vie et emploi.

Si vous voulez en savoir plus sur ce programme ou souhaitez y participer, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : athletes@olympic.org 


*Mazenod, Lesotho; Windhoek, Namibie; Le Cap et Johannesbourg, Afrique du Sud; Manzini, Swaziland; Gabarone, Botswana; et Lusaka, Zambie. L’atelier à Lusaka s’est déroulé dans le Centre olympique pour le développement de la jeunesse, qui a ouvert ses portes en 2010.

À LA UNE